La banque ANZ crée le premier stablecoin australien – Un peu d’A$DC pour les kangourous

L’essor des MNBC continue ! – La banque Big 4 ANZ est la première banque australienne à créer un stablecoin indexé sur le dollar australien (AUD). ANZ travaille actuellement avec des régulateurs locaux tels que l’Australian Transaction Reports and Analysis Center (AUSTRAC) et l’Australian Prudential Regulation Authority (APRA). Le but est de faire approuver le projet A$DC de manière conforme. La banque a déjà effectué une transaction test sur la blockchain Ethereum avec son partenaire institutionnel Victor Smorgon Group. Ce family office est lié à la famille milliardaire Smorgon. Les choses ont bien changé en Australie depuis 2018.

A$DC, le premier stablecoin australien

Selon un rapport de l’Australian Financial Review (AFR) datant de jeudi 24 mars, le stablecoin sera initialement déployé pour les clients institutionnels. En effet, certains d’entre eux sont à la recherche d’une rampe d’accès rentable pour les investissements cryptos. Cependant, il est probable que l’A$DC soit également ouvert au marché du commerce de détail dans un avenir proche.

La transaction pilote a permis à Victor Smorgon d’envoyer 30 millions de dollars australiens (AUD) en A$DC à Zerocap. Zerocap est un gestionnaire de fonds d’actifs numériques australien en partenariat avec ANZ pour fournir des services d’infrastructure et de conseil liés aux cryptomonnaies.

Fireblocks, un dépositaire mondial d’actifs numériques, a fourni l’infrastructure, tandis qu’OpenZeppelin a audité les contrats intelligents. Chainalysis a également signé avec la banque pour aider à la conformité et aux obligations réglementaires.

Un stablecoin australien verra bientôt le jour. Il s'agit de l'A$DC, pensé par la banque ANZ.
L’Australie aura bientôt sa MNBC, l’A$DC.

Le PDG de Zerocap, Ryan McCall, a souligné que la décision de l’ANZ n’est pas seulement un « pas énorme » dans la généralisation de la crypto en Australie. Selon lui, elle l’est aussi à l’échelle mondiale. En effet, elle fournit un exemple légitime d’un stablecoin soutenu par un système entièrement réglementé, conforme et traditionnel.

« Jusqu’à lA$DC, nous n’avions pas de stablecoin en dollars australiens garanti par une banque. La majorité de l’industrie utilise des stablecoins en USD non bancaires et souvent non réglementés. Maintenant, avec ce stablecoin AUD émis par la banque Big 4, le cas d’utilisation est beaucoup plus convaincant. »

Ryan McCall, PDG de Zerocap

>> Préparez le prochain bull run de Bitcoin en vous inscrivant dès maintenant sur la plateforme FTX  (lien affilié) <<

Les banques s’intéressent aux crypto-actifs

En ce qui concerne le test pilote d’A$DC, McCall a déclaré que la division institutionnelle de l’ANZ « était enthousiaste et pleinement engagée dans ce projet, l’écosystème en général et fournissait une solution et un service de bout en bout ». Bien que la transaction ait été effectuée sur Ethereum, il a déclaré qu’ANZ prendrait son temps pour évaluer d’autres options. La technologie de registre distribué (DLT) Hedera sera également examinée.

McCall a déclaré qu’il était « inévitable » que les grandes banques cherchent à devenir des rampes d’accès majeures vers la crypto d’ici peu. Nigel Dobson, responsable des services bancaires d’ANZ, a déclaré qu’un dollar australien numérique fourni par une banque accélérera l’économie locale des actifs numériques.

Les crypto-monnaies de banques centrales sont en plein essor. L'Australie n'échappe pas à cet engouement.

« Nos clients veulent acheter des actifs numériques. Voir un dollar australien numérique lancé par une grande institution de dépôt autorisée comme ANZ leur donnera l’assurance qu’ils peuvent effectuer des transactions avec nous et utiliser la pièce au niveau national (…) Ils n’ont pas à échanger des pièces en dollars américains, prenant le risque de change dans un processus allongé. »

Nigel Dobson, responsable des services bancaires d’ANZ

Un autre stablecoin australien d’ici peu ?

ANZ n’est pas la seule banque locale à travailler au lancement d’un stablecoin ces derniers temps. Le directeur de l’innovation et des partenariats de la NAB, Howard Silby, soulignait lors de l’événement Australian Blockchain Week que « les banques commencent à avoir leur instant blockchain grand public ».

Silby a déclaré que National Australia Bank travaillait également sur un stablecoin. L’objectif étant de régler les transactions sur sa plateforme basée sur la technologie du grand livre distribué (DLT) « Carbonplace ». Cette plateforme devrait d’ailleurs voir le jour fin 2022.

« Le stablecoin (…) est super important et c’est un autre développement passionnant sur lequel on travaille en ce moment (…) Nous avons fait des échanges, mais nous avons dû utiliser en partie du fiat. Ainsi, la grande percée aura lieu plus tard cette année lorsque nous aurons un stablecoin. »

Howard Silby, directeur de l’innovation et des partenariats de la National Australia Bank

Aujourd’hui, un grand nombre de pays expérimentent ou réfléchissent à leur monnaie numérique. En effet, les MNBC (monnaie numérique de banque centrale) ont la côte. La question n’est plus de savoir si ça va arriver aussi chez nous mais simplement quand. Les banques privées mexicaines, par exemple, tentent aussi de lancer leur CBDC, le crypto-peso.

Highway to Hell.. Vous aussi vous préférez l’authenticité brute des cryptomonnaies aux MNBC fadasses ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Lipucciu

Tombé sous le charme depuis 2017, je suis passionné par la blockchain et les cryptomonnaies. Éternel curieux, j’étudie sans cesse cet écosystème futuriste et éprouve un grand plaisir à partager mes connaissances et fascinantes découvertes.

Recevez un condensé d'information chaque jour