smart-contract

Les smart contracts permettraient d’améliorer la qualité des données

Trading du CoinTrading du Coin
4.7
(9)

Selon le cabinet de recherche Gartner, les smart contracts des blockchains pourraient apporter des avantages (et quelques inconvénients) aux entreprises dans leur gestion des données. Alors que les contrats intelligents pourraient améliorer la qualité de ces données, ils risqueraient en contrepartie d’en réduire la disponibilité… Voyons tout cela en détails !

Les smart contracts, une révolution dans le monde de la Data ?

Dans un communiqué de presse paru le 30 janvier, le groupe d’analystes du cabinet Gartner a présenté ses conclusions sur une étude du potentiel des smart contracts pour les données d’entreprises.

Selon Gartner, d’ici à 2023, les sociétés qui utiliseraient – volontairement ou par une nécessité extérieure – des smart contracts verraient la qualité globale de leurs données augmentée de 50 %.

A l’inverse, ces smart contracts risqueraient de réduire de 30% la disponibilité des données pour ces mêmes entreprises. Une baisse liée aux risques inhérents sur la gouvernance et le consensus d’une blockchain.

Un impact globalement positif

L’impact net des contrats intelligents seraient cependant « positif » pour la gestion et l’analyse des données, car ils « améliorent la transparence, la rapidité et la répartition de la prise de décision », ainsi que la qualité de la prise de décision selon les conclusions de Gartner. Cela grâce à la vérification permanente des blockchains, ce qui rend les données « plus précises, plus fiables et plus dignes de confiance ».

« Les smart contracts sont importants (…) ils promettent un échange de confiance de façon quasi certaine. Une fois déployés, les smart contracts de blockchains sont immuables et irrévocables (…), qui impose un engagement contraignant à faire ou à ne pas faire quelque chose à l’avenir. De plus, ils éliminent les intermédiaires tiers et leurs honoraires », Lydia Clougherty Jones, directrice principale de la recherche chez Gartner

En conclusion de son communiqué, le cabinet Gartner recommande aux principaux acteurs du secteur de l’analyse et des données de « tester dès maintenant les smart contracts de blockchains », d’abord sur des processus simples, puis ensuite pour automatiser des process plus complexes.

La technologie des registres distribués (DLT), popularisée par Bitcoin, a apporté avec elle toute une panoplie de nouvelles innovations. Les smart contracts en constituent un bel exemple, et de plus en plus de recherches prennent très au sérieux leur potentiel disruptif dans diverses industries.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 9

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar