Overstock obtient un brevet pour sa technologie TOME

Trading du CoinTrading du Coin

tZERO est une plateforme de trading de security tokens lancée par Overstock en janvier dernier. Overstock vient de déposer un brevet pour y déployer sa nouvelle technologie TOME. Explications.

Time Ordered Merkle Epoch (TOME)

Overstock, l’entreprise à l’origine de la plateforme de trading de security tokens tZERO, a annoncé ce mardi l’obtention d’un brevet, accordé par le bureau américain des brevets et des marques de commerce, concernant sa technologie TOME.

TOME (pour Time Ordered Merkle Epoch) est un système qui permet d’agréger les données issues des moteurs de correspondances – matching engines – des plateformes d’échange, ou encore les données tirées de blockchains privées, pour les ancrer ensuite dans une blockchain publique.

Pour ce faire, le système va récolter l’ensemble des trades ayant lieu sur une plateforme donnée. Ces trades seront par la suite convertis en hash, lequel sera stocké sur une blockchain publique.

Pour illustrer son propos, tZERO détaille son projet à travers l’exemple crypto-compatible suivant :

« Par exemple, les données de trade off-chain [prenant place sur un exchange] et les données de règlement on-chain [lorsqu’un utilisateur dépose ou retire ses fonds] sur un réseau mainnet d’Ethereum peuvent être combinées et ancrées ensuite dans la blockchain Bitcoin pour plus de résilience, de sécurité et de transparence », explique tZERO.

Un tel système est présenté comme devant permettre d’augmenter drastiquement la transparence des plateformes d’échange, ainsi que faciliter les audits réalisés par les différents régulateurs.

Une entreprise en expansion

Il semblerait que tZERO ne compte pas s’arrêter là. En plus de cela, l’entreprise a récemment recruté trois personnes pour être responsables des services d’Émission, Relations avec les investisseurs et Communications.

Au moment de son lancement en janvier, l’entreprise avait aussi déjà obtenu un brevet concernant une technique pour une meilleure interopérabilité entre les systèmes de trading existants avec les cryptomonnaies et la technologie des actifs numériques.

En voyant plus loin, l’objectif poursuivi serait aussi d’utiliser cette technologie pour le déploiement de ponts entre blockchains privées et blockchains publiques, afin de permettre son utilisation dans le cadre d’opérations de trading de security tokens s’ils venaient à s’intégrer dans la finance plus conventionnelle.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Poster un Commentaire

avatar