Offre de subventions au Royaume-Uni pour le développement de services santé basés sur la blockchain.

0

L’agence gouvernementale Innovate UK offre des subventions pour les start-ups qui souhaiteraient développer des applications blockchain dans le domaine de la santé.
Dans une annonce de la fin du mois de juillet, l’agence a annoncé disposer d’un capital de 8 millions de livres sterling (environ 8 960 000 euros)  à accorder en subventions.

Ainsi, selon le post officiel de l’agence, deux types de projets seront subventionnés :

  1. Les études de faisabilité, dont le coût doit être compris entre 50 000 et 75 000 livres sterling et dont le projet doit être fini en un an.
  2. Les projets de recherche industrielle ou de développement expérimental dont le coût doit être compris entre 500 000 et 1 000 000 de livres sterling. De plus ce type de projet doit être mené dans les trois années qui suivent.

Ces projets doivent démarrer en février 2018 et avoir pour but au moins l’un des trois points suivants :

  1. Améliorer les résultats pour les patients.
  2. Transformer les modes de délivrance des traitements.
  3. Permettre qu’un mode de délivrance de traitement soit plus efficient.

Ces technologies peuvent avoir une utilisation clinique ou non clinique (dans un hôpital ou au domicile du patient par exemple).

A noter que les études de faisabilité peuvent être réalisées par la start-up sans interventions extérieures, mais que dans le cadre de la recherche industrielle ou du développement expérimental, la start-up doit travailler conjointement avec au minimum un autre partenaire réclamant ces subventions ou avec le « National Health Service » (NHS)*.

Il est possible pour ces start-ups de travailler sur plusieurs projets sponsorisés, mais elles ne peuvent être le leader que d’un seul projet.

L’organisation précise que les projets ne seront pas subventionnés si :

  • La technologie digitale n’est pas le cœur du projet.
  • Le projet développe des appareils médicaux (à moins que la technologie digitale ne soit l’un des composants de base de l’appareil)
  • Il s’agit de recherche fondamentale (développement de nouveaux médicaments par exemple).
  • Le projet sert seulement à  la récolte ou au stockage de données.

Bien entendu, ces start-ups doivent être basées au Royaume-Uni et développer leur projet sur le territoire.

Ouverture des demandes de subventions : Lundi 31 juillet 2017

Fin des demandes de subventions : Mercredi 11 octobre 2017 12 :00 heure de Paris.

*« National Health Service » (NHS) : Système de santé publique du Royaume-Uni.

Source : Gov.uk