Payer ses frais de scolarité en Bitcoin, c’est déjà possible dans cette drôle d’école de commerce

Bitcoin (BTC) débarque à WhartonCette école de commerce permet à ses étudiants inscrits à une formation en ligne portant sur la blockchain et les cryptomonnaies de régler leurs frais de scolarité en cryptomonnaies.

Les cryptomonnaies à l’université : des frais de scolarité en bitcoin, en ether… et en USD coin

L’école de commerce Wharton de l’université de Pennsylvanie lance un programme de formation consacrée à la blockchain, destinée aux professionnels de la finance. Mais la vraie info est ailleurs : en effet, les étudiants inscrits à cette formation en ligne de six semaines sur l’économie de la blockchain et des actifs numériques peuvent payer leurs frais de scolarité en bitcoin, en ether (ETH), ou en USD coin (USDC). Coinbase se chargera du traitement des paiements, facturant 1% de frais qui ne seront toutefois pas supportés par les étudiants. Un porte-parole de l’exchange a souligné que les paiements pourront être effectués en utilisant n’importe quel wallet on-chain.

Reed Cataldo, l’un des administrateurs de la formation a indiqué que cette dernière « coûte moins d’un Ethereum au prix actuel ». Il a par ailleurs précisé que Wharton pourrait étendre les paiements via blockchain pour ses autres programmes dans le futur.

>> Les cryptomonnaies fluctuent, c’est aussi pour ça qu’on aime ! Embarquez sur la plateforme de référence FTX <<

Paiements des frais de scolarité en cryptomonnaies : les universités américaines à la traine

L’Université de Pennsylvanie accepte pour la première fois les paiements des frais de scolarité en cryptomonnaies, même si comme d’autres universités américaines, elle accepte les dons en cryptos depuis plusieurs années.

L’Université de Pennsylvanie et le King’s College de New York sont d’ailleurs les seuls du pays à permettre à leurs étudiants de régler certains frais de scolarité en cryptomonnaies. Le King’s College de New York a ouvert la voie en 2014.  Au-delà des frontières américaines, des universités comme l’Université des sciences appliquées de Lucerne en Suisse, l’Université américaine du Paraguay et l’Université FPT du Vietnam, acceptent également les paiements en cryptomonnaies.

Les liens entre les universités et la blockchain et les cryptomonnaies s’enrichissent et se renforcent progressivement. La plupart des universités américaines n’acceptent certes pas encore les règlements des frais en cryptos, mais plongent tout de même dans ces dernières d’une autre manière : souvenons-nous de l’Université de Michigan qui investit dans ces dernières via un fonds dédié, suivant ainsi la trace de six autres prestigieuses universités américaines.

Les régulateurs font encore la grimace face aux cryptomonnaies ? Dépêchez-vous et prenez-les de vitesse ! Inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Kallisté O'Sullivan

Courtière en assurance dans une autre vie, crypto-addict dans celle-ci ! Je vulgarise Bitcoin et la blockchain pour ma famille et mes amis depuis bien trop longtemps, il était temps de passer aux choses sérieuses

Recevez un condensé d'information chaque jour