Ce mineur de Bitcoin hypothèque ses machines de minage pour toujours plus de BTC

Des ASIC contre un prêt – Depuis la 2e moitié de 2021, le reste du monde bénéficie de l’erreur de la Chine, qui a banni le minage de cryptomonnaies de son sol. De nombreuses fermes de crypto-minage, respectueuses de l’environnement, se sont ainsi construites aux États-Unis notamment. L’une d’entre elle sera financée grâce à aux machines de minage de la société CleanSpark, qui serviront de garantie pour un emprunt.

La course au minage de bitcoins fait rage aux USA

Les mineurs de Bitcoin (BTC) et autres cryptos basées sur la Preuve de travail (PoW) s’en donnent à cœur joie depuis que la concurrence chinoise a été forcée de stopper net. Depuis l’été 2021, les États-Unis ont ainsi remplacé la chine comme pays fournissant le plus de puissance de calcul (hashrate) au réseau Bitcoin.

Comme le rapporte notamment CoinDesk, cette tendance n’est pas prête de s’inverser. En effet, les mineurs américains sont même prêts à s’endetter pour continuer à développer leurs activités de crypto-minage.

C’est le cas de l’entreprise CleanSpark (CLSK), basée au Nevada et spécialisée dans les installations de minage utilisant des sources d’énergie durable. CleanSpark vient en effet d’annoncer qu’elle a levé 35 millions de dollars, en mettant en garantie ses 3 336 mineurs ASIC S19j Pro flambants neufs.

CleanSpark met ses ASIC en garantie pour lever des fonds
CleanSpark emprunte 35 millions de $ pour miner toujours plus de bitcoins

>> Plus facile que le minage, achetez du Bitcoin sur la plateforme FTX (lien affilié) <<

Emprunter pour toujours plus se développer (et gagner plus de BTC !)

Ce prêt de 35 millions de dollars pour financier du minage de crypto-actifs a été effectué auprès de Trinity Capital, spécialisé dans le financement de sociétés de capital-risque (VC). Il a une durée de trois ans, avec un taux d’intérêt annuel de 9,9 %.

« Nous sommes ravis de nous associer à l’équipe de CleanSpark, qui a pour mission d’extraire des bitcoins de manière éco-responsable, en utilisant un mélange d’énergies durables, notamment du nucléaire, de l’hydroélectrique, du solaire et de l’éolien. (…) »

Ryan Little, directeur général du financement d’équipements chez Trinity Capital

Du côté de CleanSpark, on annonce clairement que cette manne financière servira à développer des installations de minage de BTC, qu’elles soient nouvelles ou existantes, et toujours avec un souci du respect de l’environnement.

CleanSpark n’est toutefois pas le premier ni le seul mineur de bitcoins à faire preuve de créativité pour trouver des sources de financement. En effet, en Australie, la compagnie crypto-minière Iris Energy, a obtenu un prêt de 71 millions de dollars au mois d’avril. Et, là aussi, des milliers de machines de minage de BTC avaient été mises en garantie, pour obtenir cet emprunt auprès du groupe NYDIG.

Si les entreprises de minage Bitcoin obtiennent des prêts substantiels, c’est que l’industrie est solide comme un bloc ! Pour ne pas rater l’opportunité d’une vie, inscrivez-vous sans attendre sur la plateforme d’exchange crypto de référence FTX et bénéficiez d’une réduction à vie sur vos frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site officiel).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour