Machine-Learning

Quand miner des blocs vides rapporte 335 millions de $ aux mineurs

Trading du CoinTrading du Coin

Certaines cryptomonnaies comme le Bitcoin Cash (BCH) se préoccupent de la taille des blocs, pour traiter plus de transactions par bloc en cas de forte augmentation du trafic. Mais le fait que des blocs soient traités vides de toutes transactions devraient également être une préoccupation importante.

5 millions de $ par mois pour « ne rien prouver »

C’est une étude du site Diar qui met en lumière ce problème : ce serait 5 millions de dollars par mois que recevraient les mineurs des principales cryptos en preuve de travail (PoW) pour miner des blocs vides. Plus de 335 millions de dollars auraient déjà été obtenus ainsi.

Depuis sa création, Litecoin (LTC) aurait ainsi permis aux mineurs d’obtenir l’équivalent de 125 millions de dollars pour ces blocs vides, Ethereum (ETH) 113 millions $ et Bitcoin un peu plus de 100 millions $.

Comme l’explique bien le jeu de mots sarcastique utilisé par Diar, ces blocs vides sont du « Proof-of-Nothing » (preuve de rien) car ce sont des blocs ne comportant aucune transaction.

Seuls les mineurs y gagnent dans l’opération, car miner un bloc vide les favorise dans la file d’attente pour recevoir les prochains blocs à miner, cela accroît ainsi leur chance de gagner plus de récompenses de blocs.

Des améliorations réelles, mais le problème persiste encore

Avec la popularisation récente des cryptomonnaies en 2017 et 2018, avec un afflux de nouveaux utilisateurs/investisseurs, le nombre de blocs vides a diminué ces dernières années.

Notons qu’il faut prendre en compte, pour mieux appréhender ces quantités de blocs vides, que l’intervalle de temps entre chaque bloc n’est pas le même pour chaque crypto. Il est par exemple de 10 minutes entre les blocs pour Bitcoin et Bitcoin Cash, mais de 5 minutes pour Litecoin, et de 15 secondes pour Ethereum. Plus l’intervalle est court, plus les chances qu’un bloc se retrouve sans transactions sont grandes.

Pour Bitcoin BTC, on voit ci-dessous que le pic de valeur monétaire de ces blocs vides a été atteint en 2018, mais que le nombre de blocs vides a lui-même diminué régulièrement depuis 2015.

Évolution par année du nombre de blocs vides sur Bitcoin – Source : Diar

Quant au Bitcoin Cash (BCH), qui a moins de volume de transactions que le BTC, il comporte déjà 3335 blocs vides malgré son jeune âge (depuis le fork d’août 2017).

Ethereum (ETH) a été la crypto avec la baisse la plus spectaculaire dans son nombre de blocs vides. Même si 2017 a connu un pic de valeur monétaire de ces blocs sans transactions, ils ont chuté de plus de 651 400 blocs vides en 2016 à un peu plus 100 000 en 2017, et seulement quelques milliers en 2018.

Évolution par année du nombre de blocs vides sur Ethereum – Source : Diar

Comme on le voit avec les progrès de ces dernières années, le seul véritable remède à ces blocs vides est une plus grande adoption des cryptomonnaies, leur apportant plus de transactions à traiter.

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici