Zéro bitcoin vendu : Malgré la chute de FTX et du marché, le Salvador tient bon

Un HODL quoi qu’il en coûte ? – Tous les crypto-enthousiastes se retrouvent plongés dans la tourmente de l’explosion spectaculaire de FTX. En plus des acteurs particuliers et des entreprises privées, un pays est également concerné par l’affaire : le Salvador. En effet, depuis que Bitcoin y est devenu une monnaie à cours légal, la nation centraméricaine possède une part de ses réserves de Trésorerie en BTC.

-60% sur la valeur de ses bitcoins ? « Même pas peur »

Depuis que le président du Salvador, Nayib Bukele, et son gouvernement ont fait plier les banques pour l’adoption de Bitcoin comme monnaie nationale (en septembre 2021), des BTC ont régulièrement été achetés par le Trésor salvadorien.

Comme le montre ci-dessous le tableau récapitulatif de ces achats, issu d’une publication de Bloomberg, le Salvador possède actuellement un total de 2 381 bitcoins. Au moment d’écrire ces lignes, ces BTC représentent environ 41 millions de dollars.

Or le prix d’achat de l’ensemble ces bitcoins se monterait à 105 millions de dollars. La perte de valeur serait donc de l’ordre de -60% pour ces crypto-actifs. Mais cela ne semble pas inquiéter les représentants salvadoriens, comme nous allons le voir.

Le Salvador conserve fermement ses bitcoins.
Le Salvador accumule les bitcoins depuis septembre 2021.

>> Vous aussi vous gardez vos bitcoins ? Inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial) <<

Le Salvador opte pour la stratégie du HODL (conservation long terme)

Le signe de grand sang-froid des autorités salvadoriennes sur leur choix pour Bitcoin nous vient du ministre des Finances. Lors d’une interview, Alejandro Zelaya a fermement signalé que le pays « n’a vendu aucun de ses bitcoins », et n’a donc ainsi réalisé aucune perte.

De plus, l’actuelle morosité du marché crypto, suite au désastre FTX, n’a aucun impact sur le Salvador. Ni sur sa politique d’adoption de Bitcoin comme monnaie, selon le dirigeant politique.

« Cela ne va pas nous affecter. Nous n’avons vendu aucun de nos possessions [en BTC]. (…) Vous ne pouvez pas réaliser une perte tant que vous ne vendez pas. Aucun décideur financier ne prendrait la décision de vendre quand tout va mal. »

Alejandro Zelaya, ministre des Finances du Salvador

Heureusement, lors d’un échange privé entre le CEO de Binance (Changpeng Zhao) et le président Bukele, ce dernier a précisé que le pays ne détenait aucun de ses bitcoins auprès de FTX, contrairement aux dires d’une fausse rumeur. Les BTC du Salvador semblent être là pour rester.

Les cryptos et la technologie blockchain sont des secteurs encore jeunes et volatiles. Tout investissement comporte un risque. En investisseur averti, vous avez fait vos propres recherches, et décidé de franchir le pas ? Les prix actuels sont l’occasion d’ajouter quelques satoshis dans votre wallet ! Pour ce faire, inscrivez-vous sur Bitget (lien commercial).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour