Des bitcoins à l’infini – Le jour où quelqu’un a créé 92 milliards de bitcoins

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Il y a 10 ans de cela jour pour jour, le 15 août 2010, un incident majeur a failli faire connaître une fin prématurée au jeune réseau Bitcoin. Sa légendaire quantité limitée de 21 millions de BTC fut remise en cause. Ce jour là, un petit malin avait en effet réussi à exploiter une faille dans le code originel. Elle lui permit de créer 92 milliards de bitcoins !

Bitcoin aurait pu être tué dans l’œuf

La vie de Bitcoin n’a pas été exempte de “petits” accrocs qui auraient pu très mal tourner. L’un d’entre eux à été découvert à la hauteur du bloc 76 438, à peine plus d’un an et demi après le lancement du réseau BTC par Satoshi Nakamoto.

L’anomalie a été repérée par le développeur Bitcoin Jeff Garzik le 15 août 2010. Dans une conversation commencée sur le forum Bitcointalk, le développeur tente de comprendre une étrange transaction… Son initiateur réussit à créer un peu plus de 92 milliards de bitcoins (92 233 720 368 BTC plus précisément) !

Le message originel de Jeff Garzik, signalant l’anomalie – Source : Bitcointalk

Il s’est rapidement avéré que l’anomalie était l’exploitation d’une faille dans le code source de Bitcoin, par un individu resté totalement anonyme. La faille sera connue sous le nom de « overflow bug ».

Un incident qui a dû être rapidement corrigé par un fork de Bitcoin

La communauté de développeurs autour de Satoshi Nakamoto avait rapidement réagi au problème. Un patch correctifqui élimine la faille – sortit le jour même de la découverte.

C’est en fait Satoshi en personne qui publiera, à peine 5 heures après, la version corrective 0.3.10 de Bitcoin sur Bitcointalk.

Satoshi Nakamoto met lui-même les mains dans le cambouis et corrige la faille – Source : Bitcointalk.

Pour mettre en place le correctif, il fallut effectuer un soft fork du réseau Bitcoin, pour revenir au moment du bloc 76 438. Les blocs produits entre temps, et donc les transactions qui les composent, ont dû purement et simplement être abandonnés, pour repartir depuis la nouvelle blockchain « saine » (avec le correctif et sans l’anomalie).

On imagine ainsi le désastre majeur qui se serait produit si cette faille était restée cachée, et qu’elle avait été exploitée aujourd’hui. Si en 2010, les pionniers de Bitcoin pouvaient encore se permettre ce genre de “fantaisies”, désormais il semble inimaginable que le réseau BTC soit interrompu ne serait-ce que pour 5 heures, et surtout, voir toutes ses dernières transactions annulées !

L’espace de quelques heures en 2010, vous saurez désormais que le réseau Bitcoin a comporté plus de 4380 fois le nombre de bitcoins initialement prévu par Satoshi Nakamoto. Heureusement, à l’époque, il était possible de “recommencer la partie” sur une ancienne “sauvegarde” après ce “game over“. Désormais, il ne reste plus qu’une vie à Bitcoin.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Avatar Juju dit :

    Anecdote interessante merci 🙂 je connaissais le hardfork ethereum suite au hack de the DAO mais pas celle là !

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER