Chili : 3 exchanges devant la Cour de la défense de la libre concurrence

Il y a moins d’un mois, les principales banques du Chili suspendaient les comptes liés aux exchanges locaux. Les plateformes concernées s’apprêtent à défendre leurs cas devant la Cour de Défense de la Libre Concurrence (TDLC).

La banque nationale du pays – Banco del Estado de Chile (BEC) – a récemment averti les exchanges chiliens Buda, Orionx et Cryptomarket de la suspension de leurs comptes en banque. Cet avertissement intervient après ceux d’autres banques, la Bank of Nova Scotia et Itau Unibanco Holding S.A.

Les opérateurs des exchanges ont alors décidé de s’opposer à ces suspensions de comptes, arguant qu’il s’agissait d’une pratique injuste qui aurait un impact négatif sur le pays et sur son industrie fintech.

« Ils sont en train de tuer toute une industrie. Cela ne sera plus possible d’acheter et vendre des cryptomonnaies au sein d’une entreprise sûre au Chili. Nous allons devoir remonter 5 ans en arrière, et échanger en personne. Cela semble très arbitraire. » Guillermo Torrealba, co-fondateur et CEO de l’exchange Buda

Les exchanges vont donc joindre leurs efforts afin de se défendre face à la TDLC. Mario Bravo, l’avocat en charge de l’affaire, a décrit l’action des banques comme « une exploitation abusive d’une situation de dépendance économique ».

La situation est donc tendue au Chili, certains médias locaux rapportent d’ailleurs que cet embargo pourrait venir de l’État lui-même. Ça ne serait pas la première fois qu’un gouvernement s’attaque directement à l’espace crypto par le biais des banques.

Si les exchanges chiliens sont tenus de retourner à leurs clients tous les fonds en monnaie fiat qu’ils possèdent, ils ne sont cependant pas encore contraints de fermer. Par exemple, Orionx a précisé qu’il serait toujours possible de procéder à des échanges de crypto à crypto.

Sources : Bloomberg || image from Shutterstock.com

Restez connecté à l'actualité
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.