Bitcoin : Liquid va-t-il exploser le Lightning Network ? (+960%)

Trading du CoinTrading du Coin

La blockchain Bitcoin est loin d’être très scalable. Pour résoudre ce problème, plusieurs solutions existent, dont la dérivation des transactions sur des sidechains, des réseaux secondaires. 2 solutions sont aujourd’hui fonctionnelles : la peu connu Liquid et la solution de seconde couche Lightning Network. Longtemps laissée à l’abandon, la sidechain Liquid rattrape son retard sur le Lightning Network et tend même à le dépasser. Analyse ! 

Liquid et Lightning Network pour augmenter la scalabilité

Le réseau Bitcoin peine à tenir le rythme lorsqu’un trop grand nombre de transactions est diffusé : la blockchain ne peut traiter en moyenne que 2 à 4 transactions par seconde.

Pour résoudre ce problème, les développeurs ont eu l’idée de déporter la charge vers d’autres réseaux. Ces réseaux sont appelés solutions de seconde couche, car ils évoluent au-dessus de la blockchain Bitcoin.

Liquid

Liquid est une sidechain développée par la compagnie Blockstream. Une sidechain est une blockchain qui existe en parallèle d’une autre blockchain, dans notre cas en parallèle de Bitcoin. Les utilisateurs peuvent y transférer des bitcoins qui seront convertis en Liquid BTC (L-BTC) à un taux de 1:1. Ces L-BTC peuvent ensuite être échangés ou transférés sur la blockchain Liquid sans surcharger la blockchain Bitcoin.

Notre avis sur Liquid »

Lightning Network

De son côté le Lightning Network est également une solution de seconde couche. Ce réseau qui évolue au-dessus du réseau Bitcoin permet d’échanger des bitcoins en pair-à-pair, de manière instantanée et sans frais.

Notre avis sur Lightning Network »

Liquid rattrape le Lightning Network

Pendant longtemps, le Lightning Network a été LA solution de seconde couche la plus utilisée pour le Bitcoin. Selon une analyse réalisée par LongHash, il semblerait que cette tendance s’inverse, suite a une hausse sans précédent des fonds impliqués dans la sidechain Liquid.

Comme le montre le schéma ci-dessus, le réseau Lightning a été mis en ligne 9 mois avant la sidechain Liquid. Cette avance lui a permis de s’installer doucement en amont du lancement de Liquid et de ce fait devenir la solution principale.

Jusque décembre 2019, le réseau Liquid peine à attirer les utilisateurs et le réseau ne dépasse pas la barre des 100 BTC détenus. De son côté le réseau Lightning continu son ascension, atteignant même les 1 000 BTC en avril 2019 et sans jamais retourner sous la barre des 800 BTC par la suite.

À partir de décembre 2019, les choses bougent du côté de Liquid et les fonds impliqués dans son protocole explosent de manière exponentielle pour finalement rattraper le Lightning Network en mars 2019 et le dépasser dans la foulée. En l’espace de trois mois la quantité de BTC détenu sur Liquid a connu une hausse de 960%.

Au moment de la rédaction, 953 BTC sont détenus sur le réseau Liquid contre 925 pour le Lightning Network.

Notre avis : en réalité Lightning est encore devant… pour le moment

Dans les faits, il est fort probable que le Lightning Network soit toujours en tête. En effet, les données publiques disponibles ne prennent pas en compte les noeuds privés qui ne souhaitent pas dévoiler leur existence. Selon une étude menée par BitMEX, l’estimation des fonds impliqués dans le Lightning Network serait plutôt de l’ordre des 1 043 BTC. À la vue de la croissance exponentielle du réseau Liquid, il semble fort probable que celui-ci dépasse le Lightning Network, même en prenant en compte les noeuds privés.

Bien qu’ils soient présentés comme étant en compétition, le réseau Liquid peut tout autant que le Lightning Network contribuer à l’amélioration de la scalabilité de Bitcoin. Les deux solutions peuvent même être couplées, grâce au travail réalisé par Blockstream sur les atomic swaps.

Cliquez ici pour comprendre l’importance des atomic swaps »

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

1 COMMENTAIRE

  1. Et donc, on devrait retenir de cet article que la seule information intéressante/importante serait l’indice de liquidité ? Pas une seule fois on ne parle du fait que Liquid est une solution centralisée qui repose sur une fédération.
    Comparer de la sorte le Lightning Network à cette vaste fumisterie n’est pas acceptable.
    Blockstream fait plus de mal que de bien au protocole Bitcoin Core; ce serait bien de faire correctement la part des choses avant de shill le projet d’Adam Back.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici