Bitcoin comme monnaie de réserve ? La Banque nationale suisse y pense

Du bitcoin 24 carats en coffre-fort – Voilà déjà près de 8 mois que Bitcoin est une monnaie à cours légal au Salvador. Après cette première mondiale, l’invention de Satoshi Nakamoto pourrait aussi devenir une monnaie de réserve, comme le dollar US. C’est en tout cas une idée que la Banque nationale de Suisse s’est permise d’avoir. De là à dire que l’institution songe à remplir ses coffres d’or numérique

Des banquiers envisagent sérieusement Bitcoin comme une monnaie de réserve

Contrairement au titre trompeur du média mainstream Reuters, la Banque nationale suisse (BNS) ne « s’oppose » pas à voir Bitcoin (BTC) comme une de ses monnaies de réserve. Elle a même envisagé cette possibilité !

Lors de l’assemblée générale annuelle de la BNS, qui a eu lieu en fin de semaine dernière, son président Thomas Jordan a tenu plusieurs déclarations au sujet de Bitcoin. Premier élément, si un jour la Suisse décide d’adopter Bitcoin comme monnaie de réserve, cela pourrait se faire très rapidement et facilement selon le banquier central :

« Acheter du Bitcoin n’est pas un problème pour nous, nous pouvons le faire. Soit directement, soit nous pouvons acheter des produits d’investissement qui sont basés sur Bitcoin. (…) Nous pouvons organiser les conditions techniques et opérationnelles relativement rapidement, lorsque nous serons convaincus que nous devons avoir du Bitcoin dans notre bilan. »

Bitcoin monnaie de réserve en suisse ? La banque nationale y pense


>> Trader des cryptomonnaies sans vous ruiner ça vous tente ? AscendEX vous ouvre les bras (lien affilié) <<

Le moment de voir le BTC devenir monnaie de réserve n’est pas encore venu

Malheureusement, il va encore falloir patienter un peu, que l’inflation augmente et que les monnaies fiduciaires commencent à se déprécier à l’œil nu, même en Occident (ce qui commence à être de plus en plus le cas).

En effet, Thomas Jordan estime que – pour l’instant – il n’y a pas urgence à mettre des bitcoins de côté dans les coffres de la nation helvète :

« (…) dans la perspective actuelle, nous ne pensons pas que Bitcoin réponde aux exigences des réserves monétaires. C’est pourquoi nous avons jusqu’à présent décidé de ne pas avoir de bitcoins dans notre bilan. »

C’est triste à dire, mais effectivement, la majorité des dirigeants et banquiers centraux ne considèrent pas encore Bitcoin comme une réserve de valeur. Du moins pas avant (qu’il ne soit trop tard et) qu’une hyperinflation à deux chiffres touche aussi les pays occidentaux – jusqu’ici trop habitués à en être protégé. Quand les nations auront compris le rôle de Bitcoin comme valeur refuge comparable à l’or, elles pourront toujours demander conseil à MicroStrategy, qui achète des BTC à tour de bras, pour se débarrasser de ses dollars.

La Banque nationale suisse hésite encore à s’exposer au Bitcoin.. La légendaire tempérance helvétique risque bien de lui faire rater le train.. De votre côté, ne tardez pas trop et foncez vous inscrire sur AscendEX. Profitez de 10% de réduction sur les frais de trading (lien affilié, voir conditions sur site)

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour