Etats-Unis : Chainalysis & l’IRS pistent les fraudeurs grâce aux blockchains

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

On mentionne souvent l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent comme des problèmes associés à l’univers des cryptomonnaies. Il est, en effet, souvent complexe d’analyser les blockchains publiques pour suivre les flux d’argent suspects. Chainalysis est une entreprise qui propose des solutions à cette problématique. Elle s’est récemment associée avec l’IRS , l’agence gouvernementale chargée de percevoir l’impôt aux Etats-Unis.

L’IRS s’attaque à Coinbase

L’Internal Revenue Service (IRS) est l’agence du gouvernement fédéral des États-Unis collectant la plupart des impôts et taxes. Le groupe s’est récemment associé avec Chainalysis, afin de faciliter ses enquêtes sur de possibles évasions fiscales ou cas de blanchiment d’argent via bitcoins. L’entreprise analyse les blockchains publiques afin de suivre des transactions de bitcoins, ainsi que d’en identifier les auteurs.

Parmi les premières cibles de l’IRS, Coinbase est en ligne de mire. L’IRS a en effet récemment demandé au site la quasi-totalité des dossiers de ses 500 000 clients. L’exchange avait refusé les premières demandes, réduisant le nombre de dossiers demandés à environ 14 000. Les dossiers concernent surtout ceux qui ont vendu, reçu ou acheté l’équivalent de 20 000$ de bitcoins entre 2013 et 2015. Coinbase persiste dans son refus, et a récemment publié un communiqué à ce sujet.

“Nous sommes fiers d’être apparus au tribunal aujourd’hui, épaulés par nos collègues de l’industrie, afin de continuer le combat contre ce que nous considérons comme une demande abusive du gouvernement. Nous espérons travailler à l’avenir avec l’IRS pour établir un système d’imposition qui fait sens par rapport aux services de devise digitale, et ce pour les fournisseurs comme pour les consommateurs.” Communiqué de Coinbase

Il parait clair que l’IRS et le gouvernement américain se font de plus en plus entreprenant pour faire tomber le pseudonymat de Bitcoin. Cela pourrait à terme diriger les individus vers certaines monnaies plus anonymes. Le gouvernement n’emploie donc peut-être pas la meilleure méthode pour arriver à ses fins, bien au contraire.

Chainalysis au service du gouvernement

Voilà un certain temps que Chainalysis propose aux institutions officielles d’utiliser ses services. L’entreprise est d’ailleurs actuellement utilisée par certaines des plus grandes structures d’enquête officielles. On a notamment la Drug Enforcement Administration (DEA), le Federal Bureau Investigation (FBI), Europol ou encore l’Immigration and Customs Enforcement Agency (ICEA) qui utilisent Chainalysis dans leurs travaux.

“Nous fournissons des logiciels à l’IRS, la DOJ, la DEA, le FBI, Europol et à plusieurs autres services de police et agences gouvernementales à travers le monde afin d’aider à identifier des détenteurs de devises digitales.” Jonathan Levin, co-fondateur de Chainalysis

Sources : Crypto-News

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici