En attendant son jugement, Craig Wright doit déjà 165 500 $ de frais de justice

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Depuis maintenant 2 ans, Craig S. Wright est empêtré dans une affaire judiciaire avec la famille de son défunt associé David Kleiman. L’enjeu de ce procès ? Pas moins de 1,1 millions de bitcoins (BTC). Face aux faux témoignages et documents falsifiés dont Wright est accusé, le cas s’éternise, et la famille Kleiman a réclamé d’importants frais de justice à celui qui s’auto-proclame comme Satoshi Nakamoto.

Dans un document juridique paru ce 17 mars, le juge du District Sud de Californie, Bruce Reinhart, en charge de l’affaire Kleiman contre Wright, a statué sur la demande de remboursement des frais de justice formulée par les plaignants auprès de l’accusé.

Sur les 658 580 dollars de dédommagement de frais d’avocats demandés, le juge a ainsi accepté de retenir une partie de ses émoluments à la charge de Craig Wright.

Ce dernier devra ainsi régler à la famille Kleiman pour 165 500 dollars de frais de justice. Le plus célèbre des Faketoshis aura jusqu’au 30 mars prochain pour s’acquitter de sa dette.

Cette somme n’est toutefois qu’une première sanction de ce que pourrait devoir Craig Wright à l’issue de son procès, qui se tiendra à la fin juin 2020. La note pourrait en effet s'avérer bien plus salée pour l'accusé : même sans parler des (très) hypothétiques 1,1 million de BTC qui seraient à partager avec les plaignants, Wright pourrait également être sanctionné pour outrage au tribunal.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER