Bitcoin fête ses 11 ans

Trading du CoinTrading du Coin
4.9
(25)

Alors qu’un peu plus de 2 mois plus tôt, le 31 octobre 2008, Satoshi Nakamoto publiait le whitepaper (livre blanc) de Bitcoin, le véritable lancement de la blockchain Bitcoin s’est fait lui le 3 janvier 2009. Cette création marquera une révolution dans la monnaie et l’économie, avec l’extraction du tout premier bloc de bitcoins par son créateur.

Bitcoin souffle ses 11 bougies

C’est le 3 janvier 2009 que le « genesis block » (le bloc de genèse) de Bitcoin a été miné par Satoshi Nakamoto.

Cette toute première transaction de la blockchain publique Bitcoin a été réalisée dans un contexte de crise économique grave. Une crise devenue mondiale alors qu’elle avait commencé aux États-Unis, avec l’éclatement d’une bulle immobilière, dite crise des « subprimes ». En 2007, trois millions de foyers américains s’étaient ainsi retrouvés en situation de défaut de paiement.

Bitcoin n’oublie pas, et ne pardonnera pas, aux banques

Pour graver et rappeler à jamais cette crise, Satoshi Nakamoto a décidé d’ajouter la ligne de commentaire suivante au premier bloc de sa création :

The Times 03/Jan/2009 Chancellor on brink of second bailout for banks

Cette mention renvoyait à Une du journal britannique The Times de cette journée-là : le Chancelier de l’Échiquier, qui est le ministre chargé des finances au Royaume-Uni, était sur le point d’annoncer un nouveau renflouement des banques pour éviter qu’elles fassent faillite (comme Lehman Brothers, qui a servi d’exemple au début de la crise).

La Une du Times le 3 janvier 2009 : “Le Chancelier sur le point d’annoncer le second plan de sauvetage des banques”

En produisant le premier bloc, le 3 janvier 2009, il y attache ce message lourd de sens qui vise sans doute autant à dater précisément ce premier block qu’à souligner la révolution que peut constituer son invention : une monnaie déflationniste, se débarrassant de la dette.

Là où certains considèrent que les monnaies étatiques (euros, dollars et toutes les autres) ne reposent plus sur aucun actif tangible, et permettent toutes les gabegies monétaires possibles, Satoshi Nakamato a proposé un projet permettant de se prémunir d’une centralisation des pouvoirs trop importante en matière d’émission monétaire. Et c’est bien là l’un de ses aspects les plus révolutionnaires.

Reprenant l’idée de rareté de l’or – et l’impossibilité de l’imprimer à volonté – tout en y apportant la rapidité, la facilité et la sécurité de transactions numériques chiffrées, Satoshi Nakamoto a lancé bien plus qu’une nouvelle monnaie avec Bitcoin. C’est un véritable mouvement de libération du système bancaire traditionnel, et de décentralisation au sens plus large, qui a été initié, appelant à réduire toujours plus les intermédiaires entre les individus.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.9 / 5. Nombre de votes : 25

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici