La plateforme d’échange zimbabwéenne BitcoinFundi supporte maintenant le Litecoin et le Dash en plus du Bitcoin.

Trading du CoinTrading du Coin

BitcoinFundi, la plateforme d’échanges de la start-up zimbabwéenne BitFinance, a ajouté récemment le support du Litecoin et du Dash alors qu’auparavant seul le Bitcoin était supporté.

Selon Techzim, site d’information zimbabwéen, BitFinance a déclaré que cela faisait partie de leur stratégie d’augmentation de parts de marché et de leur désir d’apporter le commerce de crypto-monnaies à un nombre accru d’Africains.
« Nous augmentons le nombre de crypto-monnaies disponibles pour ceux intéressés par les actifs numériques. Jusqu’à présent, seuls les échanges en Bitcoin étaient possibles.
Ces monnaies supplémentaires sont conformes à notre stratégie comme nous augmentons notre volume d’échange et notre offre. C’est aussi conforme à notre plan d’expansion panafricain. »

Plus de 80 % des Africains n’ont pas accès aux comptes bancaires, beaucoup d’entre eux souffrent de l’inflation très importante de la majorité des monnaies africaines. De plus, de simples opérations bancaires peuvent être très compliquées et lentes.
Ceci sans compter la corruption qui gangrène la plupart des états africains et déstabilise l’économie.
Ces éléments font que le continent africain est au même titre que l’Inde par exemple, un terrain fertile pour l’adoption des crypto-monnaies.

Les premiers rapports vont dans ce sens. En effet, plus tôt cette semaine, Gareth Grobler, fondateur de la plateforme d’échanges sud-africaine ice3x a évalué qu’environ 100 000 Sud-Africains ont commencé à trader en Bitcoin.
Mais avec plus de 326 millions d’Africains sans compte bancaire, l’Afrique reste un marché en grande partie inexploité.
Un obstacle que doivent surmonter BitcoinFundi et les autres plateformes d’échanges africaines est le volume de transactions.
Selon BitcoinFundi, moins de 1 bitcoin a été négocié lors des dernières 24 heures et le total mensuel est d’environ 17 bitcoins. Même Luno, la plus grande plateforme d’échange sud-africaine a un volume journalier inférieur à 1 million de dollars (environ 850 000 euros).

En conséquence, les tokens peuvent être bien plus chers sur BitcoinFundi.
Le Bitcoin, par exemple (au moment de la rédaction de l’article), se négocie à 3200 dollars (2723 euros) tandis que sur Kraken il est à 2760 dollars (2350 euros).
Le Dash et le Litecoin sont aussi touchés par ce phénomène, mais moins durement que le Bitcoin.

Espérons que les prix vont se lisser afin que les investisseurs africains ne soient pas trop lésés.
Dans tous les cas, les crypto-monnaies représentent sans aucun doute une formidable avancée pour tout le continent.

Source : Cryptocoinsnews

Poster un Commentaire

avatar