Ethereum (ETH) : Vitalik veut doubler la récompense en Proof-of-Stake (POS)

Trading du CoinTrading du Coin

Bien que l’on soit encore assez loin du passage du Proof-of-Work (POW) au Proof-of-Stake (POS) pour l’algorithme de consensus d’Ethereum (ETH), le travail et les réflexions sur cette transition suivent leur cours. Vitalik Buterin vient ainsi de proposer à la communauté une mise à jour du futur système de récompense en POS.

Cliquez ici pour devenir développeur Ethereum

Des récompenses plus que doublées pour le staking

Comme on peut le voir sur GitHub, Vitalik Buterin – le cofondateur d’Ethereum – a émis une nouvelle proposition de récompense pour le passage en preuve d’enjeu : les intérêts reçus seraient plus importants que ceux envisagés précédemment. Passant à 2^21 (2 puissance 21) ETH de récompense pour 2^27 ETH stakés (mis en jeu).

Comme on peut le voir dans les tableaux ci-dessous, le taux d’intérêt ne serait par exemple non plus de 8,02% pour un total de 1 million d’ETH mis en jeu, mais de 18,1% par an. Soit une émission de 181 019 nouveaux ethers par an pour rémunérer les stakers.

La récompense diminue en fonction du nombre total d’ETH mis en jeu, pour éviter une trop forte inflation. Ainsi, si la mise en jeu totale était de 100 millions d’ETH, cela rapporterait 1,81% d’intérêt par an aux stackers, et 1 810 193 nouveaux ethers seraient émis dans l’année.

Staking Ethereum
Ancien (à gauche) et nouveau (à droite) système de récompense d’ETH en POS – Source : GitHub

Une inflation maîtrisée malgré l’augmentation de récompense

Justin Drake, chercheur à l’Ethereum Foundation, explique pourquoi ce choix serait « raisonnable » :

« Cibler 2^25 d’ETH mis en jeu (environ 32 millions d’ETH) sur le long terme, c’est le bon choix pour une sécurité forte. Dans de telles conditions, l’inflation de base serait d’environ 1 % et le rendement de base d’environ 3,2 %. En supposant que chaque shard consomme en moyenne 1 000 ETH de gas par an (environ 100 fois moins que ce que consomme Eth1 aujourd’hui [en POW]), avec la moitié du gas brûlé, l’inflation serait d’environ 0,5 % et le rendement du validateur [staker] d’environ 5 % ».

Ce nouveau système de récompense plus généreux permettrait en effet de générer plus d’intérêt à mettre en jeu ses ethers, le but étant d’assurer une sécurité correcte au réseau (car plus il y aura d’ethers stakés, meilleur sera la sécurité).

Le passage complet en Proof-of-Stake n’étant pas encore programmé pour l’heure (un système hybride POW-POS étant d’abord envisagé), ce système de récompense est encore susceptible d’évoluer d’ici là, mais il semble déjà très bien accueilli par la communauté.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar