Quand Bitcoin, DTV et kung-fu ne font pas bon ménage : Steven Seagal épinglé par la SEC

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Old good memories – Aaaah, les bons (et vraiment moins bons) souvenirs de 2017 et la folie des ICOs de l'époque ! Vous souvenez-vous des nombreuses personnalités publiques qui se sont retrouvées à faire la promotion de projets qui frôlaient bien souvent allègrement la ligne rouge ? L’acteur Steven Segal en fait partie, et ce dernier vient de se faire rattraper par les gendarmes de la SEC américaine pour son rôle de promoteur passager de l’ICO “Bitcoiin”.

Bitcoiin avec deux “i”, “l'or” numériique

L’histoire s’est déroulée au début de l’année 2018, lorsqu’une nouvelle monnaie promettant mont et merveille – une de plus – a vu le jour sous le nom extrêmement original de Bitcoiin (B2G), avec deux “i”.

Lors de l’ICO, l’équipe se défendait corps et âme face aux “allégations” selon lesquelles le projet serait une arnaque :

« Bien sûr, nous ne sommes pas une société de MLM ou de Pyramid Scheme ou d’escroquerie, toutes ces allégations sont fausses et ne sont qu’une tentative pour décourager les gens de faire partie des Bitcoiin2Gen », déclarait l’équipe.

Malheureusement pour les investisseurs ayant mordu à l'hameçon, cette histoire s’est finie en queue de poisson : les fondateurs (restés anonymes) ont subitement disparu, laissant en plan le “projet” fumeux.

Seagal rattrapé par la SEC

Depuis la fin de l’ICO, Steven Seagal devait probablement se faire petit, priant pour ne pas se faire rattraper par les gendarmes de la SEC… mais c’est manifestement raté.

Dans un rapport publié jeudi 27 février, la SEC accuse l’acteur d’avoir “illégalement vendu des biens numériques” en omettant de déclarer près d’un million de dollars provenant de l’ICO :

« L’ordre de la SEC constate que M. Seagal a omis de divulguer qu’on lui avait promis 250 000 dollars en espèces et 750 000 dollars de jetons B2G en échange de ses promotions, qui comprenaient des messages sur ses comptes de médias sociaux publics encourageant le public à ne pas “rater” l’ICO de Bitcoiin2Gen et un communiqué de presse intitulé “Le maître zen Steven Seagal est devenu l’ambassadeur de la marque Bitcoiin2Gen”. »

Toujours selon la SEC, les tokens vendus relevaient de l’ordre des security tokens et de ce fait l’ICO n’était pas en règle. Dans le cadre de la procédure enclenchée contre lui par le gendarme financier américain, Seagal a accepté de payer 157 000 dollars de dédommagement, ce qui représente ses paiements promotionnels réels (plus les intérêts de préjugement), ainsi qu'une pénalité de 157 000 dollars.

Notons également que l’acteur s’est engagé a ne plus participer à la promotion d’actifs financiers en tout genre pour une durée de trois ans.

Il rejoint ainsi la liste des célébrités épinglée par la SEC pour avoir fait la promotion de tokens, aux côtés de Mayweather et DJ Khaled. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir averti les célébrités à ce sujet dès 2017

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

  1. truloo dit :

    Ca fait tache pour un shérif adjoint …Autrement c’est du karaté , de l’aïkido et de l’escrime japonaise qu’il pratique , du pure art martiale nippon mais pas chinois .

  2. Moussa dit :

    Sait-on si les investisseurs qui ont porté plainte ont été remboursé (même d’un petit montant) de l’arnaque ?

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER