Le passeport vaccinal allemand contre la Covid-19 certifié sur les blockchains IOTA et Ethereum Classic ? Une blague qui n’en est pas une

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Non ! Ce n'est pas une plaisanterie – La Bavière allemande se met à la blockchain et mène actuellement des tests pour héberger des preuves de vaccination contre la Covid-19. 29 firmes ont été choisies pour mener à bien le projet.

IOTA x Covid-19

La nouvelle a été relayée par le site d'information allemand Spiegel, le mardi 9 mars. D'après ses informations, le district d'Altötting, situé en Bavière, a lancé un appel à projet pour lequel 29 entreprises ont été contactées.

L'objectif de ce projet est de créer un système de stockage et de vérification des certificats de vaccination de la population. En aval, ce système profitera surtout aux restaurateurs et autres lieux publics de procéder à ladite vérification.

Corona covid Bitcoin

Parmi les 29 entreprises contactées, c'est la solution proposée par la société Ubirch, basée à Cologne, et le géant IBM qui sera testée.

En réalité, elle permet au centre de test de générer un QR code contenant les informations personnelles du vacciné, telles que son nom, la date de vaccination ou encore le vaccin utilisé. Le code est fourni aux personnes vaccinées sous forme physique ou numérique, via une application dédiée.

Côté stockage, le certificat anonymisé serait hébergé sur la blockchain IOTA, préférée à Bitcoin ou Ethereum pour sa rapidité, comme l'a précisé le CTO d'Ubirch, Matthias Jugel.

Ubirch certifie qu'aucune information personnelle n'est publiée sur la blockchain et que le QR-CODE est le seul moyen de lier un vacciné à son certificat.

À peine créé, déjà contourné

Il n'aura pas fallu attendre bien longtemps pour voir des internautes contourner le système et générer de fausses preuves de vaccination, comme l'a exposé le média allemand Golem.

« Lors de nos tests, nous avons réussi à mettre la maison sur une vérification ayant utilisé de fausses données sur le site web de la société Ubirch elle-même – avec certaines restrictions. Ubirch a fourni un exemple de QR code sur sa plateforme, émis pour Felix Mustermann. Nous avons remarqué qu'il était possible d'y insérer des données supplémentaires entre crochets (<, >), qui étaient affichées mais non vérifiées. Vraisemblablement, un filtrage des balises HTML a eu lieu ici et les données n'ont été vérifiées qu'après le filtrage. »

Hanno Böck, journaliste allemand spécialisé dans la tech

Ubirch a depuis corrigé le problème, mais des incertitudes quant à la viabilité des solutions proposées persistent.

Une fois encore, la frontière est fine entre blockchain bullshit et innovation. Des tests supplémentaires seront nécessaires avant de voir émerger ce curieux dispositif.

Renaud H.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.


PARTAGER