Steam pète une valve et sonne la chasse aux jeux crypto et NFTs

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

ll en va ainsi de toute révolution, quelle que soit sa nature : certains l'épouse, discernant que le mouvement est aussi inéluctable que porteur de progrès. D'autres s'y opposent de toutes leurs forces, convaincus que la tendance de fond n'est qu'une mode, ou cherchant plus prosaïquement à préserver quelques avantages d'un ordre déjà ancien et dépassé. C'est la seconde posture que semble vouloir adopter aujourd'hui le géant du jeu Steam qui tente d'endiguer la marée déferlante des jeux incluant des NFTs ou des actifs crypto.

Une interdiction unilatérale de Steam

Le 14 octobre 2021 que Steam a ajouté en toute discrétion une petite ligne dans sa catégorie “ce que vous ne pouvez pas publier sur Steam”. L’ajout concerne les “Applications construites sur la technologie blockchain qui émettent ou permettent l’échange de crypto-monnaies ou de NFT.”

C’est le jeu Enjin Age of Rust qui fut le premier à le remarquer et partager son étonnement sur Twitter. Mais autant dire que tous les jeux qui utilisent les NFTs sont concernés.

Pour l’instant, Age of Rust est le seul à avoir eu le triste privilège d'être délisté. D’autres projets similaires passent par Steam pour toucher un public plus large, mais probablement plus pour longtemps :

  • Chainmonsters
  • Crypto Space Commander
  • The Six Dragons
  • Alterverse
  • Beyond the Void
  • Lightnite
  • Project Genesis
  • Mir4

Bien qu’encore présents dans le magasin de Steam, ces projets doivent déjà être en train de chercher une alternative.

 >> Anticipez le prochain cycle de croissance de Bitcoin en vous inscrivant sur la plateforme de référence Swissborg <<

Interdiction des NFTs sur Steam : des réactions divisées

Suite à cette interdiction, Steam n’a fait aucun commentaire que cela soit pour le magazine NME ou The Verge. On pourrait penser que Valve, la maison-mère de la plateforme ne souhaite pas être associée à l’échange d’actifs numériques. Une posture pour le moins hypocrite vu les performances du marché de certains objets de CS:GO

Peut-être est-ce l’absence de contrôle des frais qui déplait à l’entreprise ?

Quoi qu’il en soit, il n’a pas fallu longtemps pour que leur concurrent Epic déclare être “ouvert aux jeux blockchains”. Et leur fondateur Tim Sweeney d'ajouter que cela se ferait à condition “qu’ils respectent les lois appropriés, divulguent leur conditions et soit classé selon le groupe d'âge approprié”. Habile.

Sur Twitter, les différentes réactions des joueurs “classiques” vont plutôt dans le sens d'un remerciement adressé à Steam pour cette décision, assorti d'une demande adressée à Epic de s'aligner sur leur concurrent.

La plupart des commentaires étant principalement préoccupés par la consommation électrique des blockchains type PoW. Des remarques assez déconnectées de la réalité, dans la mesure où la plupart des NFTs Enjin passent aujourd’hui par la sidechain Jumpnet qui se veut éco-friendly. Que ChainMonsters utilise Flow. Et que Lightnite utilise le Lightning Network.

Des alternatives aux mastodontes centralisés

Il semblerait que la transparence apportée par la blockchain et l’échange d’objets de jeux vidéo sans tiers de confiance bousculent l’hégémonie des plateformes centralisées de distributions de jeux. Est-ce une surprise, alors même que la promesse du play-to-earn est précisément de récompenser les utilisateurs pour leurs efforts et leur temps passé dans un jeu ?

Bien que ce concept soit encore très jeune, il gagne chaque jour en adoption auprès d’un public toujours plus large comme nous en parlions dans notre article sur Axie Infinity. Qu'il s'agisse du Mavis Hub, d'Elixir ou encore de la plateforme UOS à venir, des alternatives crypto existent et se mettent en place. Un autre acteur qui doit se réjouir de cette nouvelle est Ubisoft, présent dans l’écosystème NFT depuis un moment.

Mais au final, quel que soit l'acteur cité ci-dessus, est-ce que le problème de fonds ne réside pas également dans la démonstration que des “conditions d'utilisation” peuvent être unilatéralement changées du jour au lendemain ?

Amateur de Bitcoin et de crypto ? Jusqu'à 100€ en cryptomonnaies vous attendent (sous réserve d'un dépôt minimum de 50€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Issu d'une formation artistique, et fort d'un parcours professionnel technique, j'évolue depuis plusieurs années dans l'univers blockchain, et plus précisément dans celui des Tokens Non Fongibles. Ma valeur ajoutée dans cet écosystème est de rendre accessible au plus grand nombre les enjeux et opportunités offertes par ces nouvelles technologies

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER