Phishing

Ransomware Bitcoin – “The Dark Overlord”condamné à 1,5 million de dollars et 5 ans de prison

Trading du CoinTrading du Coin
5
(7)

Un crypto-hacker démasqué de plus par les autorités américaines – Un ressortissant du Royaume-Uni a plaidé coupable le 22 septembre 2020. L’homme est accusé de vol d’identité aggravé, ainsi que de fraude informatique globale. La sentence est finalement fixée à cinq ans de prison fédérale.

The Dark Overlord : un groupe actif

L’accusation est de taille : Nathan Wyatt, 39 ans, a été membre d’un collectif de hackers connu sous le nom de « The Dark Overlord ». Ce groupe a fait pression sur d’innombrables sociétés aux États-Unis, et ce, à de nombreuses reprises. L’objectif était d’accéder à distance aux réseaux informatiques de plusieurs entreprises, sans leur autorisation. Les victimes comprenaient des prestataires de santé, des cabinets comptables, et autres.

Wyatt a admis qu’à partir de 2016, il était membre du groupe de pirates. Son rôle était d’obtenir des données sensibles sur les entreprises ciblées, puis de menacer ces dernières en demandant une rançon pouvant aller de 75 000 à 350 000 dollars. La note devait bien entendu être payée en Bitcoin. Dans certains cas, les pirates utilisaient même des informations sensibles relatives aux familles des victimes.

” Maybe your [sic] just a dumb rich girl who doesn’t [sic] understand the dangers here. Im gonna try Chels. she may have an iq. stay hot. “

Nathan Wyatt a utilisé ses compétences pour développer des moyens de communication, ainsi que des réseaux virtuels privés, qui ont servi pour émettre les messages de menace aux victimes. Une erreur fatale a tout de même permis d’identifier l’homme. Wyatt a en effet utilisé son propre téléphone portable pour contacter une de ses victimes.

La justice a tranché

L’homme avait été extradé du Royaume-Uni, vers le District est du Missouri, en décembre 2019, pour comparaître en justice. Après plus d’un an de procédure, le juge américain Ronni White, a condamné Wyatt à 5 ans de prison, et lui a ordonné de payer 1 467 048 de dollars en guise de dédommagement.

Le rapport publié par le DoJ démontre une forte volonté de la justice de s’attaquer aux pirates qui s’introduisent illégalement dans la vie privée des Américains.

“Les cyberpirates croient à tort qu’ils peuvent se cacher derrière un clavier. Dans cette affaire, le FBI a démontré une fois de plus qu’il imposera des conséquences aux cybercriminels, quels que soient le temps et l’endroit où ils se trouvent.” – Richard, agent spécial en charge du dossier

Les « ransomware » se développent de façon fulgurante, et gagnent en ingéniosité. Selon un rapport, ces logiciels malveillants représentent un coût estimé à 7,5 milliards de dollars, rien qu’en 2019. À l’heure où le télétravail est de mise, de nombreuses personnes voient désormais leur espace de travail exposé au web. Ce type d’attaque a donc un bel avenir devant lui…

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 7

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Avatar
Étudiant en faculté d’économie, j’envisage de m’orienter vers un master en finance de marché, dans une école de commerce. Entrepreneur avant tout, l’univers blockchain constitue pour moi une réelle opportunité, au potentiel pratiquement infini. Ma vision est orientée vers le long terme, dans un monde régi par des actions de court terme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici