Quand la police se fait voler ses bitcoins – Audace ou erreur de débutant ?

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Les forces de l'ordre en prennent un sacré coup – La police néo-zélandaise perd 45 000 dollars néo-zélandais (NZD) en bitcoins (BTC). Si les enquêteurs sont sur la piste de hackers, cette personnalité de la cryptosphère pense qu’il pourrait tout simplement s’agir d’une erreur. Les policiers, qui auraient utilisé ces Bitcoins pour piéger des criminels, auraient pu tout simplement se faire avoir par ces derniers.

Le portefeuille Bitcoin de la police vidé

Les 45 000 NZD en bitcoins volés étaient destinés à faire avancer une enquête sur un blanchiment d’argent. Plus précisément, la somme devait servir à l’achat de drogues dans le cadre d’une opération sous couverture. Malheureusement, une personne externe à la police semble avoir réussi à mettre la main sur les clés privées du portefeuille. Pour le moment, les autorités ignorent l’identité des auteurs du vol.

La direction de l’enquête a été confiée à l’inspecteur Stuart Mills, qui appartient au groupe national de lutte contre le crime organisé de la police néo-zélandaise. Selon le New Zealand Herald, Mills estime que les hackers sont « probablement basés à l'étranger ». Ce vol s’inscrirait « dans le cadre d'une fraude plus large visant les portefeuilles Bitcoin », toujours selon ses propos.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-achat-Bitcoin-BTC-trop-tard.png.

L’arroseur arrosé pour expliquer ce vol de BTC

Le fondateur de la cryptomonnaie BitPrime, Ross Carter-Brown, a commenté ce vol, rappelant que les hackers devaient avoir « accès aux clés privées de ce portefeuille ou à la backup phrase » pour pouvoir réussir leur manœuvre. Selon lui, les pirates auraient pu exploiter une brèche qui leur aurait permis d’obtenir ces clés, mais les hackers devaient alors être en mesure d’accéder aux réseaux de la police. Carter-Brown écarte la possibilité qu’une personne l’ait remise volontairement aux voleurs.

Il privilégie plutôt la thèse d’un achat avec les bitcoins, qui ne se serait pas déroulé comme prévu. Les criminels que la police cherchait à piéger auraient pu, selon lui, s’enfuir avec les BTC, sans avoir livré les biens ou les services en contrepartie :

« Si [la police] l'a envoyé à quelqu'un et que cette personne n'a pas respecté sa part du marché, vous ne pouvez pas revenir en arrière. [Les cryptomonnaies] ne pardonnent pas. Si vous faites une erreur, vous ne pouvez pas l'annuler. »

Les autorités néo-zélandaises ne sont pourtant pas des bleus en matière de cryptos. Eh, oui ! Elles avaient déjà saisi environ 90 millions de dollars en bitcoins chez Alexander Vinnik. Cet informaticien, présumé être la personne aux commandes de l’exchange BTC-e, a été condamné à 5 ans de prison pour des ransomwares utilisant les cryptomonnaies.

La réputation de la police néo-zélandaise a pris un coup avec ce vol de BTC. Malgré tout, cet évènement fâcheux ne fait pas des autorités du pays des losers de la cryptomonnaie, qui pourraient devenir des stars d’une nouvelle télé-réalité.

Amateur de Bitcoin et de crypto (ou policier néo-zélandais cherchant à se refaire) ? Une offre limitée vous permet ces jours-ci d'obtenir gratuitement jusqu'à 300€ en cryptomonnaies (sous réserve d'un dépôt minimum de 150€) ! Profitez de cette offre, tout en soutenant le travail du Journal du Coin en utilisant ce lien affilié pour vous inscrire sur la plateforme de référence Swissborg (voir conditions de l'offre sur le site officiel).

Auteur

Fan de Bitcoin, in love de Litecoin, amie d'Ethereum, j'ai une tendance marquée à friendzoner les shitcoins dont le seul projet d'avenir est de vous délester de vos rêves de prospérité ! J'essaie de n'être maximaliste de rien, je recherche plus les convergences entre ancien et nouveau monde Apprentie-mineuse à mes heures :-)

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER