Un membre d’un cartel de la drogue colombien arrêté grâce à Bitcoin

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Pris dans la toile des blockchainsAvec ses transactions transparentes et gravées dans sa blockchain, Bitcoin (BTC) n’est pas anonyme, mais pseudonyme. Si vous êtes lié à des activités criminelles, les autorités feront donc tout leur possible pour découvrir qui se cache derrière ce pseudonyme. Ce gros bonnet de la drogue vient de le découvrir avec son arrestation.

Un trafiquant de drogue devenu blanchisseur

La police nationale espagnole vient de remonter la piste d’un important complice du cartel de Cali, basé en Colombie. Ce dernier, un néerlandais d’origine colombienne, a été arrêté à Malaga, dans le sud de l’Espagne.

Selon le journal local La Razon, l’opération a été menée en coopération avec la police néerlandaise et les services d’Interpol, après une longue enquête débutée en 2018.

Les services de police des Pays-Bas, où le trafiquant résidait avant d’aller s’installer en Espagne, ont découvert que ses activités criminelles avaient récemment évolué. D’une implication directe dans les opérations de trafic de drogue du cartel colombien, l’homme s’était reconverti dans le blanchiment d'argent lié au trafic de cocaïne.

Un service de blanchiment par cryptomonnaies

Le membre du cartel avait créé une société d’échanges de cryptomonnaies aux Pays-Bas pour couvrir ses activités illicites.

Il aurait ainsi blanchi jusqu’à 6 millions d’euros via les cryptos. Lors de son arrestation à son domicile, 85 000 euros en espèces, 3 montres de luxe et plus de 15 cartes de crédit ont été saisis. Certaines de ces cartes seraient d’ailleurs associées à des comptes en cryptomonnaies.

Dans les bureaux néerlandais de sa société-écran, des hardware wallets et 170 000 dollars de crypto-actifs ont également pu être saisis par les autorités.

À l'exception de certaines cryptomonnaies anonymes, comme Monero (XMR), la plupart des cryptos sont basées sur des transactions visibles de tous sur leur registre distribué. Maintenant que les services de police connaissent les adresses cryptos du trafiquant reconverti en blanchisseur, tous ses échanges vont pouvoir être retracés. D’autres têtes du cartel de drogue risquent ainsi de tomber.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER