Consensys (Ethereum) sur le point de lancer Palm, sa plateforme de NFT maison

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Les NFT connaissent un engouement sans précédent depuis le début du bull run en cours. Évidemment, comme bon nombre d'acteurs de l'écosystème, l'entreprise Consensys ne compte pas laisser passer le phénomène. Elle vient donc de dévoiler Palm, une sidechain spécialement pour les NFT.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est CTA-SwissBorg-opportunites-financieres-1.png.

Palm, la sidechain spécialisée pour les NFT

Cela fait plusieurs mois qu'un grand nombre d'utilisateurs de cryptomonnaies n'ont d'yeux que pour les NFT. La tendance, pendant longtemps discrète, a finalement gagné le devant de la scène suite à la vente record de 69 millions de dollars réalisée par l'artiste Beeple.

Depuis, de plus en plus de plateformes d'achat ou de vente de NFT voient le jour. De ce fait, l'entreprise Consensys, à l'origine du wallet Metamask et du fournisseur de service Ethereum Infura, compte prendre le train en marche avec le lancement d'un nouveau projet : Palm.

Présenté le 30 mars via le blog de Consensys, Palm est une sidechain d'Ethereum spécialisée dans les NFT. Évidemment, qui dit sidechain dit frais extrêmement bas et finalité des transactions. En outre, la firme a décidé d'axer son marketing autour de l'impact écologique quasi nul de sa chaîne, en annonçant une réduction de 99 % de la consommation d'énergie des NFT, récemment pointée du doigt via les réseaux sociaux.

De surcroît, Consensys a su s'entourer de projets influents de l'écosystème et annonce travailler main dans la main avec Uniswap pour déployer une instance d'Uniswap V3, permettant le trading de NFT sur Palm.

Une centralisation réalisée par Hyperledger Besu

Malheureusement, tout cela était trop beau pour être vrai. Alors que les solutions de seconde couche décentralisées, telles que les rollups ne cesse d'évoluer, Consensys a fait le choix de la centralisation pour sa sidechain. En effet, celle-ci est réalisée grâce à Hyperledger Besu, un client Ethereum, destiné aux entreprises, qui supporte divers mécanismes de consensus. C'est justement sur la question du consensus que la désillusion se fait ressentir.

En pratique, Palm utilisera un mécanisme de consensus appelé « proof of authority ». Dans ce cas, le consensus est assuré par une série de nœuds validateurs présélectionnés. Ainsi, tout le monde n'a pas la possibilité de devenir validateur sur ce type de réseau, entraînant diverses questions quant à la décentralisation.

« Avec Palm, ConsenSys travaillera, dans un premier temps, avec la coentreprise en tant qu'opérateurs de nœuds, tout en permettant le transfert en toute confiance de jetons vers le réseau principal Ethereum via un pont Hash Time-Lock Contract (HTLC), et décentralisera progressivement les opérateurs de nœuds initialement desservis par Infura et Palm NFT Studios.

Annonce de Consensys

Bien que la décentralisation sera graduelle, cela lève certaines questions quant à la pérennité du projet. Il reste à savoir si les utilisateurs préféreront cette solution à celles de seconde couche, quant à elles, plus décentralisées.

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER