“Bitcoin, c’est de la pensée magique et une secte” : chez Barclays, on ne mâche pas ses mots

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance

Un détracteur old school qui s'agite Alors que de plus en plus de banquiers admettent l'intérêt des cryptomonnaies, certains restent réticents. C’est le cas de ce dirigeant de la banque britannique Barclays, qui considère ni plus ni moins les crypto-enthousiastes comme les adeptes fanatiques d’une secte étrange.

Les supporters de Bitcoin, rien que des fanatiques ?

Dans un entretien donné à Business Insider, Will Hobbs, le CIO de la Barclays Wealth & Investments, donne son avis sur Bitcoin. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce n’est pas beau à voir.

Le banquier de la branche Investissement de la Barclays a, non seulement commencé par signaler que sa société n'était pas intéressée par Bitcoin, mais en plus, il pense que la célèbre cryptomonnaie n’était soutenue que par « beaucoup de pensée magique ». Will Hobbs continue en disant que « cela ressemble à de la religion » et que Bitcoin correspondait de plus en plus à un « culte ».

Il tient même à rajouter que :

« [Bitcoin] est beaucoup plus volatile que notre classe d'actifs la plus volatile, à savoir les actions issues des marchés émergents (…) Pour qu'un actif puisse faire partie de nos classes d'actifs, il doit satisfaire un certain nombre de critères. Premièrement, il doit évidemment avoir un rendement escompté positif. Ensuite, il doit présenter un certain attrait en terme de diversification. »

Oui mais… tout n’est pas perdu !

Cependant, et malgré son apparente hostilité au roi des cryptos, le banquier est obligé de lui reconnaître certaines qualités, ou du moins certaines propriétés : « pour l'instant, [Bitcoin] c'est avant tout une réserve de valeur (…) ».

Et si le choix de la Barclays W&I est pour l’instant de rester éloigné du BTC, Will Hobbs concède également que les choses pourraient changer :

« Il se pourrait bien qu'avec le temps, Bitcoin réponde à nos 2 critères (rendements positifs et diversification). Mais pour l'instant, c'est très difficile à dire (…) Pour l’instant, nous attendons sur la ligne de touche, et nous regardons les autres [acheter des BTC]. »

Ils préfèrent en effet attendre, car si les taux d’intérêt des obligations d’États devenaient significativement positifs, alors Bitcoin serait comme « un oiseau sans ailes » qui perdrait tout son intérêt.

Barclays reste un crypto-détracteur de la vieille école comme on n'en fait plus. Au moins, elle n'est pas totalement catégorique sur l'avenir de Bitcoin. Will Hobbs admet même son potentiel en tant que réserve de valeur.

Rémy R.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

  1. Avatar Marco dit :

    Amusez-vous bien à rester pauvres Barclays!

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017- 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER