440 millions de $ en bitcoins “volés” ? Les autorités américaines haussent le ton face à BitMEX

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Rien ne va plus chez BitMEX – La plateforme BitMEX continue sa descente en enfer. Après deux poursuites engagées par les États-Unis, le retrait de son CEO,  ou encore l'arrestation temporaire de son CTO, la plateforme est une nouvelle fois poursuivie. 

Le cas BitMEX se complique

Depuis le début du mois d'octobre, la plateforme d'échange BitMEX fait l'objet de différentes poursuites judiciaires. Ainsi, le 1er octobre, la CFTC a déposé une plainte à l'encontre de BitMEX, l'accusant d'opérer sur une plateforme non enregistrée, ainsi que de ne pas avoir mis en place les procédures adéquates de KYC et de lutte contre le blanchiment d'argent.

Par la suite, une seconde plainte fut déposée par le département américain de la justice. Cette plainte a entraîné l'arrestation de Samuel Reed, CTO de BitMEX, qui sera finalement relâché contre une caution de 5 millions de dollars.

Évidemment, ces poursuites ont entraîné des réactions de la part de BitMEX. En effet, l'échange a décidé de mettre en place une procédure de KYC jusqu'ici inexistante. Il semblerait malheureusement que cela ne soit pas suffisant.

La débâcle continue

Cependant, les soucis ne semblent que commencer pour BitMEX. En effet, une nouvelle plainte déposée en mai 2020 vient d'être rendue publique  le 30 octobre dernier.

Cette nouvelle plainte accuse HDR Global, la société mère de BitMEX, d'avoir retiré d'importantes sommes d'argent dès qu'elle a appris l'existence des enquêtes judiciaires à son encontre.

Ainsi, les dirigeants de BitMEX sont une nouvelle fois pointés du doigt pour avoir supposément détourné quelques 440 millions de dollars.

« Alors qu'ils se préparaient à se mettre en porte à faux face aux autorités américaines, les accusés Hayes, Deloand et Reed ont pillé environ 440 308 400 dollars provenant de diverses activités malveillantes qui ont eu lieu sur la plateforme BitMEX, via les comptes de HDR. » La publication.

Selon la plainte, l'objectif aurait été de piller l'ensemble des fonds pour les rendre indisponibles en cas de collecte future par les autorités dans le cadre d'une condamnation potentielle.

« Plus précisément, les distributions de bénéfices à hauteur de 440 308 400,00 $ en seulement trois mois n'ont clairement pas été effectuées dans le cours normal des affaires de HDR, car elles représentent un taux de distribution de bénéfices annuel de 1 761 233 600 $, argent que le Défendeur HDR ne gagne tout simplement pas. Par conséquent, ces distributions extraordinairement importantes ont été clairement conçues pour piller les actifs de HDR et pour empêcher les plaignants et le gouvernement de recouvrer toute indemnité pouvant résulter d'un jugement futur. »La plainte.

Il semblerait que le futur de BitMEX soit peu à peu compromis au vu des nombreuses poursuites qui ciblent la plateforme et ses dirigeants. Attaquée aussi bien par les autorités que par des concurrents agressifs, à quoi ressemblera son futur ?

Auteur

Ingénieur en software et en systèmes distribués de formation, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER