Coinbase manipule-t-il la crypto ? Brian Armstrong se défend

Les règles du jeu – Coinbase fut déjà suspecté de délit d’initié dès 2017. La bourse a par la suite bénéficié d’une relaxe. Certains cryptophiles continuent, aujourd’hui, d’émettre des allégations allant dans ce sens. Ces allégations touchent directement le processus de listing d’un token sur la plateforme. Le PDG de Coinbase, Brian Armstrong, a fourni de longues explications pour défendre son entreprise contre ces accusations. Explications.

Cotation de cryptomonnaies sur Coinbase : pas de chouchou !

Brian Armstrong, a tenté d’éclaircir certaines zones d’ombres liées à son processus de listing de tokens, dans un billet de blog du 28 avril 2022. Ce communiqué du numéro 1 de la bourse, vise à calmer les inquiétudes liées à deux principales problématiques.

Des cryptophiles auraient d’une part indiqué « qu’ils ne comprenaient pas toujours pourquoi Coinbase listait certains actifs et pas d’autres ». Ils auraient d’autre part, émis des remarques sur le fait que « des personnes semblaient acheter certains actifs juste avant que » la bourse annonce leur cotation. Ces investisseurs profiteraient alors « des mouvements de prix » faisant « parfois » suite aux annonces de listing desdits tokens.

Brian Armstrong a d’abord rappelé que le processus de cotation d’un actif sur la plateforme est « rigoureux et prend du temps ». Certains tokens sont notamment beaucoup plus difficiles à analyser pour des raisons techniques.

Coinbase ne ferait ainsi preuve d’aucun « favoritisme ». La bourse examinerait « les actifs aussi rapidement que possible ». Elle listerait en outre toutes les cryptomonnaies dans la limite de ses capacités, tant que la plateforme estime « que c’est sûr et légal ».

Pour Coinbase, Bitcoin n'est pas la seule cryptomonnaies. Le listing des cryptos de la plateforme en est l'exemple.
Pour Coinbase, il n’y a pas que Bitcoin dans la vie !

>> Jouez la sécurité, inscrivez-vous sur la référence des exchanges crypto FTX  (lien affilié) <<

Listing de token et asymétrie d’information : ça peut arriver !

Toutefois, le CEO de Coinbase se veut rassurant. En effet, Brian Armstrong admet toutefois que certains clients – pas touspeuvent accéder à des données qui leur permettent d’anticiper une éventuelle cotation d’un actif :

« Il peut s’agir, par exemple, de l’utilisation de données on-chain pour détecter quand Coinbase teste de nouvelles intégrations d’actifs ou de l’utilisation de petites différences dans les réponses API de Coinbase pour détecter quand les actifs sont configurés, mais pas encore lancés »

Brian Armstrong reconnait également que des personnes à « l’intérieur de Coinbase » peuvent divulguer « volontairement ou involontairement », des informations à des personnes à l’extérieur.

La bourse aurait cependant une politique de « tolérance zéro » concernant ces activités illégales. Elle mènerait des enquêtes visant à lutter contre de tels agissements. Les employés qui seraient impliqués dans de telles activités, seraient alors « immédiatement licenciés et transmis aux autorités compétentes (potentiellement pour des poursuites pénales) ».

Le CEO de Coinbase rappelle aussi l’existence d’une politique de trading. Elle encadre les employés de la bourse et autres initiés qui peuvent acheter ou vendre les actions de l’entreprise. Cette politique interdit également à ces personnes de trader des actifs listés sur la plateforme.

Brian Armstrong, CEO de Coinbase.
Brian Armstrong

Ajout de tokens sur Coinbase : des modifications pour plus de fair-play

Il faut alors lutter contre de possibles asymétries d’informations. Pour ce faire, Coinbase prévoit d’apporter des modifications au processus de cotation des tokens « au cours des prochains trimestres ».

La bourse annoncera à l’avenir, le listing d’un actif une fois que cette décision a été prise, avant même le début du travail d’intégration technique en vue de cette cotation. Les investisseurs qui surveillent de près les données on-chain, ne pourront ainsi tirer profit à eux seuls, d’une telle information technique.

Brian Armstrong rappelle en outre que la bourse avait annoncé en mars 2022, l’utilisation d’un nouveau label expérimental. Ce label sera destiné à certains actifs qui ne conviennent qu’aux traders expérimentés.

Ce label vise à alerter les utilisateurs de la plateforme des risques spécifiques qu’ils prennent en négociant ces actifs. La bourse prévoit de développer de nouvelles étiquettes et des fonctionnalités qui vont dans ce sens.

Coinbase va également permettre à la communauté d’évaluer et de commenter des actifs qui sont listés ou non sur la plateforme.

La bourse prévoit enfin d’investir davantage pour améliorer ses capacités d’évaluation d’un token : analyse du modèle économique de l’actif, utilisation d’outils d’investigation on-chain. Coinbase améliorera ainsi la sélection des actifs qui devraient être listés ou retirés de sa plateforme.

Ces explications plutôt détaillées sur le processus de listing d’un token sur Coinbase, interviennent quelques jours après que la bourse ait ajouté les tokens StepN, le GST et le GMT, à sa plateforme.

Oubliez Coinbase ! Bitcoin et Ethereum, les deux devises reines du marketcap (et beaucoup d’autres) vous attendent sur la plateforme FTX. Et en allant vous inscrire sur cet exchange crypto de référence, une réduction à vie sur vos frais de trading vous attend grâce au lien affilié du JDC.

Le Journal Du Coin

Un article de la rédaction. Le Journal du Coin, premier média d’actualités francophone sur la cryptomonnaie, Bitcoin, et les protocoles blockchain.

Recevez un condensé d'information chaque jour