Neutrino : quand Coinbase réinvente la chaîne de valeur de la traque d’opposants politiques

Trading du CoinTrading du Coin

Bringing the open financial system to the world” – Coinbase en a fait l’annonce officielle dans une note de blog dès le 19 février : la société vient d’acquérir la startup Neutrino, spécialisée dans le secteur en pleine expansion de la surveillance et du monitoring des flux blockchainisés de la nouvelle crypto-économie. Alors que l’annonce initiale était pleine de l’emphase habituellement déployée dans tout communiqué de presse, l’affaire est plus compliquée qu’il n’y paraît, et pour cause : les principaux dirigeants de Neutrino sont tous passés par les postes de direction de Hacking Team, groupe italien de “cybersurveillance”.

Voyons ensemble comment, au plus près des idéaux supposés de décentralisation et de liberté fantasmée, le vieux monde se niche confortablement, auréolé d’un blockchain washing bienheureux.

Hacking Team : le marché libre de l’économie de surveillance

Hacking Team, c’est d’abord une société italienne spécialisée dans la “sécurité informatique offensive”, ou bien pour le dire plus simplement, l’espionnage ou le vol de données dans le but de vendre ces données au plus offrant.

Mais c’est aussi une entreprise qui a déjà fait parler d’elle à de multiples reprises dans les médias ou encore au sein des institutions, et pour cause : le groupe est impliqué dans la vente de solutions de RCS (pour Remote Control System) à des nations pour le moins restrictives en termes de droits de l’Homme ; permettant de facto la surveillance et l’espionnage d’opposants au bénéfice notable de quelques-uns des régimes les plus autoritaires de la planète.

Notons qu’en soi, ce type de service n’a rien de bien nouveau ou de révolutionnaire, et qu’il serait plutôt surprenant que des États n’aient pas recours à ce genre de services. Pour exemple, la France peut bien pousser un grand cocorico, puisque son savoir-faire est largement reconnu sur ce marché.

Citons par exemple l’entreprise montpelliéraine VUPEN, laquelle s’est spécialisée dans la recherche de vulnérabilités informatiques permettant le développement d’exploits utiles à ses clients (parmi lesquels l’on peut compter la NSA).

Concentrons-nous plus spécifiquement sur quelques exemples précis pour illustrer les compétences évidentes de l’équipe transférée de la tête de Haking Team à celle de Neutrino.

Si la liste précise les États clients de l’entreprise de surveillance, nul doute que ces illustrations suffiront à mieux comprendre l’enthousiasme de Coinbase, lorsque le groupe américain déclare que “la technologie développée par Neutrino est la meilleure du milieu”.

C’est en effet d’une évidence rare.

L’Éthiopie comme terrain de jeu : quand le journalisme dérange

En 2015, il venait déjà aux oreilles du média Engadget que Haking Team n’hésitait pas à venir faire son marché sur les terres éthiopiennes, fait également rapporté en Une du Washington Post.

Dans ce contexte spécifique, l’entreprise aurait assisté l’INSA (services de renseignements éthiopiens) dans sa surveillance d’opposants et de réseaux de journalistes indépendants expatriés, selon des rapports indépendants.

Le fait que des journalistes ciblés puissent alors être basés aux USA explique probablement la couverture médiatique plus étendue d’alors.

Notons que certains des auteurs de ces rapports ont par la suite également fait l’objet d’une surveillance par Hacking Team, preuve que le perfectionnisme cher à Coinbase est sans doute une des valeurs maîtresses de cette team.

L’Amérique latine : le despotisme serait moins pénible au soleil

L’un des marchés principaux ces dernières années de Hacking Team fut l’Amérique latine, dans son ensemble.

Là encore, des rapports d’ONG rapportent par le menu les clients de l’entreprise, au rang desquels l’on trouve notamment le Brésil, le Chili, la Colombie, l’Équateur ou le Honduras. Un nombre conséquent de négociations ont cependant eu lieu avec d’autres acteurs, par exemple avec le Venezuela.

Les murs ont donc visiblement des oreilles en Amérique latine, et Hacking Team fut à priori un audioprothésiste appliqué.

Khashoggi et le fait du Prince : un support logistique pour préparer son B2I option “assassinat”

Pour conclure cette démonstration des qualités de l’équipe dirigeante de Neutrino, évoquons enfin le rôle avéré d’Hacking Team dans une opération de soutien logistique documentée à l’un des tueurs identifiés de Jamal Khashoggi, journaliste saoudien d’opposition assassiné par un commando à priori lié aux lieux de pouvoir saoudien, en octobre 2018.

Selon des sources concordantes, la société aurait participé en 2011 à la formation de responsables des services de renseignement saoudiens, dont l’un des membres supposés du commando à l’origine de la disparition de Khashoggi.

Notons que Wikileaks a mis en octobre dernier à disposition de l’Internet un ensemble de fichiers pour le moins raccords avec ces lourdes accusations.

Pourtant, labellisée “Ennemie de l’Internet” par Reporters Sans Frontières, l’histoire de Hacking Team se doit donc probablement de rester confinée au passé.

Coinbase semble en tout cas adopter ce point de vue, le groupe acquéreur se félicitant de continuer à “protéger le droit de ses clients à la vie privée”.

Alors que la cryptosphère commençait à s’agiter en découvrant les nombreux faits d’armes du nouveau poulain de Coinbase, le groupe s’est laissé aller à une réaction officielle, en réponse aux questions des médias The Block et BreakerMag qui ont d’abord couvert l’affaire.

Si le nouveau propriétaire de la startup de surveillance précise ne rien ignorer du passé de ses nouveaux employés, et “ne pas condamner ou défendre Hacking Team”, il se félicite de la solution tout-en-un offerte par Neutrino pour “contrôler et protéger au mieux les données de ses utilisateurs”.

PARTAGER
Grégory Guittard
Bitcoin Maximaliste, Blockchain-sceptique. Je doute très fortement que la sacro-sainte Blockchain qu'on nous vend à tout bout de champ nous sauvera tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Je disrupte des articles à l'occasion sur mon temps libre, et souvent, aux dépends de vos shitcoins préférés. Je privilégie les sources vérifiables et le cynisme à la neutralité plate, mais je suis ouvert à la discussion : si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos commentaires, remarques ou vos vociférations directement à [email protected]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici