E-NIGMA surveillance blockchain

e-NIGMA : un outil franco-autrichien de surveillance des blockchains

Trading du CoinTrading du Coin
4.3
(16)

Les pays du monde entier, et ceux du G20 en premier lieu, souhaitent mettre en place des législations – et surtout un cadre de surveillance strict – pour les cryptomonnaies et autres actifs numériques. Mais pour suivre ces directives de conformité, les acteurs du secteur manquent encore d’outils en la matière. C’est ce à quoi une startup française et un institut de recherche autrichien souhaitent remédier, avec l’outil « e-NIGMA ».

Une coopération franco-autrichienne pour de l’analyse on-chain

C’est par un communiqué de presse commun, publié ce 25 février, que la startup française d’intelligence économique et d’analyses blockchain NIGMA Conseil et l’Institut autrichien de technologie (AIT) ont annoncé la signature de leur nouvel accord de collaboration dans le projet e-NIGMA.

Cette solution de mise conformité est présentée comme un outil de surveillance et d’analyse spécialisé sur les blockchains. Il vise à permettre aux sociétés liées au secteur des cryptoactifs (principalement les PSAN et les banques) de mener des enquêtes sur l’identité de leurs utilisateurs (le KYC, ou “Know Your Customer“) et le respect des lois anti-blanchiment d’argent (AML) – mais il est également destiné à être utilisé par les forces de l’ordre dans le cadre de leurs enquêtes.

La collaboration entre NIGMA Conseil et et l’AIT permettra de développer l’outil et de l’améliorer, notamment en ajoutant de nouvelles blockchains analysées, telles Ethereum, Ripple, Litecoin et même ZCash.

« La synergie entre un institut de recherche universitaire européen de premier plan et notre équipe de développeurs a permis de mettre en place les outils les plus innovants pour lutter contre la criminalité financière en monnaie numérique. » Fabien Tabarly, PDG de NIGMA Conseil

L’obligation croissante de conformité pour les crypto-entreprises

La plateforme e-NIGMA s’appuie elle-même sur la plateforme open-source GraphSense de l’AIT. L’institut, basé à Vienne, a bénéficié d’une subvention de 5 millions d’euros de l’Union européenne pour « atténuer la criminalité liée aux cryptomonnaies ».

Cet outil recueillera et analysera des données provenant à la fois de l’Internet “classique” et du Dark Web (hors de portée des moteurs de recherche traditionnels).

E-NIGMA Interface
Interface de la plateforme e-NIGMA – Source : Nigma Conseil

e-NIGMA offrira plusieurs fonctionnalités avancées aux gestionnaires d’actifs numériques pour s’assurer de leur conformité réglementaire vis-à-vis des lois sur le KYC et l’AML, dont notamment :

  • L’évaluation facile des risques de conformité d’un profil grâce à un score de risque;
  • Le regroupement des wallets considérés comme interconnectés;
  • Le marquage des wallets connus publiquement, par catégorie (crypto-exchanges, mixeurs, marchés noirs du Darknet, terrorisme, scam, hackers…) ;
  • La surveillance des transactions avec des alertes personnalisables (seuils de volume d’alerte).

D’un côté, il est dommage de constater que la taxation et la régulation des cryptomonnaies semble être la principale préoccupation des gouvernements quant à nos actifs numériques préférés. Mais il reste vrai que ce genre d’outils pourront fortement aider les acteurs de la cryptosphère dans les cas de piratages, ou pour éviter d’accepter des cryptos issus d’actes illégaux. Un mal pour un bien ? L’avenir nous le dira.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.3 / 5. Nombre de votes : 16

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
cryptatometrader44
Invité
cryptatometrader44

Monero,zcash et dash pourraient alors disparaître de la circulation ?