Salvador : leurs bitcoins disparaissent, ils appellent leur président instagrameur à l’aide

Si le cas de l’adoption du Bitcoin a déjà fait couler beaucoup d’encre, il semblerait que l’on puisse s’attendre à de nouvelles secousses : en effet, l’entrée de Bitcoin dans les moeurs n’était déjà pas nécessairement appelée à se faire dans la plus grand des calmes, mais voilà que des rumeurs et des plaintes d’utilisateurs du wallet national Chivo se font plus pressantes : des citoyens salvadoriens souffriraient des inconsistances du wallet en question… et certains perdraient même leurs soldes de bitcoin. Une situation pour le moins inconfortable…

Sur la piste des bitcoins qui s’évaporent

Si les premiers témoignages ont émergé sur Twitter, c’est le média New Scientist qui a d’abord repris la nouvelle afin de la partager : des salvadoriens qui n’ont rien demandé et qui utilisent – plus ou moins contraints et forcés – le wallet étatique Chivo pour stocker leurs bitcoins ont constaté que leurs fonds disparaissaient… purement et simplement.

Ce n’est pas la première fois (et visiblement pas la dernière) que l’on entend parler des dysfonctionnements plus ou moins occasionnels du wallet Chivo : son lancement avait donné lieu à bien des prises de tête pour ses utilisateurs, confrontés à des bugs en série, des difficultés de vérification d’identité, ou encore à des envois de bitcoins à des commerçantsqui ne les recevaient jamais, comme l’a raconté avec humour, bonne humeur et un écho certain Rogzy à son retour de l’événement local Adopting Bitcoin.

>> Venez vous exposer au bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur ! <<

Coup de chaud sur Chivo ?

C’est notamment un utilisateur de Twitter qui a sonné l’alerte devant l’augmentation des cas, laissant les victimes de ce fâcheux incident totalement démunis face à un service public salvadorien visiblement un peu aux fraises et incapable de solutionner le problème – ni même d’apporter de véritable réponse à ces disparitions épisodiques.

Selon Decrypt, qui a pu interroger cet utilisateur répondant sous le pseudonyme du Comisionado, le gouvernement salvadorien n’a pour le moment toujours pas réagi officiellement aux alertes de ses concitoyens.

Une situation assez surprenante, d’autant que le président Bukele a ces derniers mois habitué la communauté de riches bitcoiners qu’il cible tout particulièrement à ses grandes opérations de communication léchées et travaillées : le public a ainsi pu apprendre à connaître le président aux méthodes jugées autoritaristes par l’opposition locale et les médias libres, qu’il s’agisse de sa capacité à vanter son nouveau maximalisme du bitcoin à l’occasion de podcasts anglophones, de ses envolées proches du shitpost démontrant un goût prononcé pour le troll de qualité sur Twitter ou de ses récentes annonces grandiloquentes (comme le minage de bitcoins supposément permis grâce aux volcans ou une hypothétique future Bitcoin City pour l’instant aussi réelle que l’Akoin City sénégalaise).

Le président du Salvador Nayib Bukele annonce que le portefeuille Bitcoin (BTC) Chivo sera disponible à partir du 7 septembre 2021

Pour l’heure donc, le problème ne semble pas résolu, à tel point que l’on conseillerait presque aux salvadoriens d’éviter de perdre leur temps avec des wallets gérés par leur propre gouvernement, pour préférer des solutions open source comme le wallet développé par Bitcoin Beach, l’initiative locale qui pousse à l’adoption du Bitcoin sur place depuis maintenant plusieurs années.

Pendant que certains maximalistes semblent parfois s’oublier un peu, tombant en pâmoison devant la première nation à faire de bitcoin une monnaie ayant cours légal et les perspectives qu’une telle initiative pourrait ouvrir, il restera permis de s’étonner de voir que l’espérance de progrès grâce au bitcoin fait parfois fermer les yeux sur les imperfections notables et ennuyeuses d’outils sinon conspués sur le sol européen et américain, et accepter de faire preuve d’une complaisance douteuse vis-à-vis de méthodes de gouvernement qui feraient hurler les mêmes maximalistes si elles devaient être même partiellement appliquées dans nos contrées francophones. La cause du Bitcoin, le Number Go Up et les lendemains qui chantent les satoshis… avant tout ?

Accompagnerez-vous la révolution Bitcoin ? Il ne tient plus qu’à vous d’embarquer dans le train  crypto ! Pour ce faire, et commencer à vous familiariser avec ce monde passionnant, n’attendez pas pour vous créer un compte sur Binance, l’exchange Bitcoin et crypto de référence (lien affilié)..

Grégory Guittard

Directeur de publication du JDC, Bitcoin Bricoleur, Blockchain-sceptique. Je fais une allergie à la sacro-sainte Blockchain censée nous sauver tous, façon délire christique. La perspective d'un moyen de paiement pair-à-pair, décentralisé et non censurable (Bitcoin) est ce qui me semble réellement révolutionnaire dans la cryptosphère. Si j'ai écrit une énormité, n'hésitez pas à m'envoyer vos remarques et autres vociférations directement à [email protected]

Recevez un condensé d'information chaque jour