Bitcoin Lightning Network

Maintenance de BitMEX : pump&dump du BTC, deux attaques DDoS en prime

Trading du CoinTrading du Coin

Les cours stagnent, mais la tension est palpable; les volumes vrombissent, puis se neutralisent. Le suspense est à son comble : Bitcoin, et l’ensemble des cryptoactifs, vont-ils connaître un nouveau plus bas annuel ? Ou est-ce enfin le changement de tendance et le retour à la hausse tant attendu ? Les marchés crispés n’ont besoin que d’une allumette pour déclencher les feux de l’enfer, BitMEX vient justement d’en craquer une !

Bitcoin a brusquement frôlé les 6900 $ ce mercredi 22 août, vers 3h du matin (heure française), avant de rechuter près de son cours d’ouverture du jour (autour des 6450 $), à peine quelques heures après. Alors, à quoi seraient dus ces mouvements soudains ? Et bien, pas à l’ETF Proshares, que la SEC vient de refuser aujourd’hui.

Cette nervosité sur les marchés pourrait bien être due à la liquidation forcée d’un grand nombre de positions vendeuses sur BitMEX, positions fermées automatiquement pendant la maintenance, pourtant programmée (certains traders ne l’ont probablement pas prise en compte). La maintenance était à l’origine prévue à 3h du matin, alors que les positions vendeuses étaient à un niveau record, d’après Bitcoin.com. Cela a provoqué de nombreux appels de marge, finissant en liquidation automatique :

Problème sur problème, après la maintenance, une attaque DDoS (Distributed Denial of Service attack, ou attaque par déni de service distribuée) est venue saturer les serveurs de BitMEX, bloquant les tentatives de connexions des utilisateurs, empêchant les traders d’agir sur leurs positions vendeuses avant qu’elles ne soient liquidées à leur tour, par effet domino :

« (…) Nous avons subi une importante attaque DDoS lors du redémarrage des services Web. Nous reprendrons les échanges à 02h00 UTC (dans 7 minutes). »

D’après CCN, des analystes ont déclaré que cette flambée des prix du bitcoin résulte d’une manipulation par des traders-baleines, qui ont profité de l’arrêt de BitMEX, pour acheter et faire faire monter le cours, alors que pendant la maintenance, les traders de BitMEX ne pouvaient plus agir sur leurs positions : les positions vendeuses ont sauté une à une, forcées de se solder par un achat de bitcoins, et ainsi de suite, provoquant un véritable “pump” artificiel.

Pour clore cette journée, qui a dû en faire suer plus d’un chez BitMEX, une nouvelle attaque DDoS a eu lieu sur l’exchange, peu après 18h, heure française :

Attaque DDoS qui n’aura finalement duré qu’une dizaine de minutes cette deuxième fois :

Nous avons là un parfait exemple des risques du trading sur marge : pertes substantielles, manipulations, anomalies sur les cours, voilà toutes les joyeusetés que ce type de trading peut créer ! Et encore, il n’y a pas d’ETF pour en augmenter les effets, ça promet !

Sources : Bitcoin.com ; CCN lien1 & lien2 ; Bitcoinist ; Blockmanity ; AMBcrypto || Images from Shutterstock

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne / 5. Nombre de votes :

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Poster un Commentaire

avatar