Bitcoin, Binance et le Salvador, drama autour des Volcano Bonds

Sortiront ou sortiront pas ? – En novembre 2021, Nayib Bukele, le président du Salvador, a fait sensation dans la cryptosphère en annonçant à la fois un projet de ville futuriste appelée « Bitcoin City », et des obligations basées sur Bitcoin, les « volcano bonds ». Vu l’aspect totalement inédit de ces derniers, ils semblent un peu plus difficiles à mettre en œuvre que prévu initialement. À cela est venue s’ajouter une confusion sur la visite du CEO de Binance au Salvador.

Reuters FUD sur les volcano bonds et crée une vague de rumeurs

Comme nous l’avons reporté il y a peu, au Salvador, les obligations d’État basées sur Bitcoin risquent de prendre un peu de retard. Initialement prévue autour du 15-20 mars 2022, cette émission de dette étatique se laisse désirer sans réelles explications autres que le conflit en Ukraine et la complexité de finaliser d’un tel instrument financier.

Sans doute en quête de raisons plus parlantes, la cryptosphère (notamment le média US Bitcoin Magazine) s’est un peu trop rapidement enflammée sur une publication de Reuters. Cette dernière prétendait que le Salvador « cherchait le soutien » de la crypto-bourse Binance, notamment pour l’émission de ses obligations avec garantie en bitcoins.

Même s’il est vrai que le CEO de Binance, Changpeng « CZ » Zhao, s’est récemment rendu au Salvador – notamment pour rencontrer le président Nayib Bukele -, l’affaire a semble t-il été un peu trop rapidement montée en épingle.

>> Venez vous exposer au Bitcoin aux côtés de Binance, l’acteur leader du secteur (lien affilié) <<

Nayib Bukele assure que le travail avec Bitfinex sur les obligations Bitcoin avance bien

Manifestement un peu agacé que même des sources fiables d’information comme Bitcoin Magazine reprennent l’article au ton plutôt pessimiste de Reuters, le président du Salvador a réagi en personne sur le sujet, pour mettre un terme à ces rumeurs de drama Bitfinex/Binance.

Le dirigeant a ainsi assuré que les autorités salvadoriennes continuaient de bien travailler avec la crypto-bourse Bitfinex (et sa société-mère iFinex) sur les volcano bonds. Leur retard serait dû à une réforme des pensions dans le pays, qui a été priorisée.

« Je suis un fan de Bitcoin Magazine mais s’il vous plaît, ne diffusez pas le FUD de Reuters. Les Volcano Bonds de Bitcoin seront bien émis par l’intermédiaire de Bitfinex. Le court retard dans l’émission s’explique seulement parce que nous donnons la priorité à la réforme interne des retraites, et nous devons l’envoyer au congrès avant [l’émission]. »

Le président du Salvador rassure sur le retard des volcano bonds Bitcoin.
Compte Twitter @nayibbukele

Comme on peut le voir ci-dessus, le Bitcoin Magazine a entre-temps retiré son tweet relayant l’article de Reuters. Nayib Bukele a également expliqué qu’il avait bien rendez-vous avec CZ de Binance, mais pour « discuter d’AUTRES sujets, et pas des Volcano Bonds ».

À part bien sûr si Changpeng Zhao « veut en acheter », comme termine avec une pointe d’humour le président Bukele. Si les médias de masse tentent toujours de dénigrer l’adoption de Bitcoin comme monnaie légale au Salvador, le roi des cryptos a déjà apporté des bénéfices concrets au petit pays centraméricain.

Binance a désormais atteint une taille critique suffisante pour être en mesure de peser à l’échelle internationale. Pour vous inscrire sur l’exchange et vous faire votre propre opinion, c’est par ici (lien affilié).

Rémy R.

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Recevez un condensé d'information chaque jour