Le retour des analyses techniques : Ethereum classic (ETC)

Trading du CoinTrading du Coin

Bonjour à toutes et à tous,

Voici le retour des analyses techniques sur journalducoin.com. Cet article sera particulier car il mélangera une présentation de cette chronique, avec par exemple quelques éléments sur le trader qui a réalisé cette analyse ; l’analyse en soit, qui aura une validité temporaire, mais également des points méthodologiques qui expliqueront pourquoi telle ou telle décision est prise. La forme de ce premier article sera donc potentiellement anarchique. Si vous nous suivez, vous savez que journalducoin.com c’est comme un bon vin, nous nous bonifions dans le temps. Les suivantes ne sauraient être que de meilleure qualité.

Le trader : Mikah à la barre

Après avoir fait un parcours en prépa suivi d’une école d’ingénieur, Mikah a intégré la société DMTrading en tant que manager. Il trade les cryptomonnaies depuis quelques mois et a pu essayer plusieurs stratégies :

  • Swing trading
  • Day trading
  • Scalping sur carnet d’ordre
  • Arbitrage entre exchanges

DMTrading – aka Diabolo Menthe Trading – est une société de trading mais également une école, fondée par Pascal Tallarida. Vous pouvez visiter leur site officiel mais nous vous encourageons plutôt à vous diriger sur leur chaine YouTube qui est extrêmement riche en contenu éducatif. Vous retrouverez par exemple une “formation” gratuite qui est une solide introduction au trading en général et à la méthodologie qu’applique DMT. Vous pourrez enchainer sur les vidéos un peu plus longues qui durent parfois plusieurs heures et qui sont toujours menées avec un fil conducteur particulier. Je précise que c’est une entreprise de trader opérant sur divers marchés, dont le FOREX. Le FOREX est le marché des devises, on s’y échange de l’euro contre du dollar ou du yen. C’est donc au niveau de la typologie du marché, un marché qui se rapproche de celui des cryptomonnaies.

Fidèle à la stratégie de DMT, Mikah utilise peu, voire pas d’indicateurs. Il s’agit d’un trading épuré qui se fonde sur le comportement du prix et la psychologie des marchés. Les analyses sont tout le temps soutenues par une connaissance du fondamental mais, au moins dans cette chronique, nous ne nous étendrons pas sur ce point. Il nous semble également important de préciser qu’aux analyses publiées, correspondront une stratégie qui sera celle qu’adoptera le trader si son scénario se réalise. Mikah joue bien évidemment les trades qu’il publie.

Lorsqu’une analyse sera effectuée, la première chose qui va être précisée est s’il s’agit d’un trade dit “spéculatif” ou “d’investissement”. Ils ne seront pas gérés de la même manière.

  • Les trades dits “spéculatifs” seront des trades où la prise de bénéfice sera intégrale, ou quasiment intégrale.
  • Les trades dits “d’investissement” seront des trades où le fondamental est considéré comme solide, et où il y a plus de chance de laisser un latent. Le latent est la partie du trade que l’on laisse sur le marché au cas où le prix continue de monter. En général, une stratégie classique consiste à laisser uniquement ses gains.

Analyse technique de l’Ethereum Classic

La stratégie sur l’ETC sera une stratégie d’investissement.

ETH/ETC

Un premier élément à considérer pour l’Ethereum Classic est que le prix ETH/ETC a toujours été dans un rapport compris entre 1 ETC pour 20 ETH et 1 ETC pour 10 ETH. Actuellement il est de 22,8. En se basant sur l’historique on peut déjà en déduire que nous sommes à un point bas prix.

 

Regardons ce que donne le chart en D1 ETH/ETC.

ETC/ETH en D1 sur kraken
  • Nous avons une zone qui sert de support au prix. Le prix a rebondi après chaque tendance baissière, à 4 reprises sur cette zone.
  • À l’inverse nous avons une zone où les tendances haussières se sont arrêtées à 3 reprises. Ce sera notre résistance. On peut également remarquer que chacun de ses plus hauts est caractérisé par un double top.

Cette situation s’appelle un range. Il s’agit d’une tendance neutre. Dans ce type de situation il faut acheter le support et vendre la résistance. Cependant attention : ce n’est pas parce-que le prix obéit à une logique que celle-ci va se poursuivre. Il convient d’être bien attentif à chaque fois que celui-ci se situe dans une des deux zones.

Il faut maintenant arbitrer deux stratégies:

  • On achète le support pour vendre plus haut : on envisage un  scénario haussier où le prix rebondi sur le support
  • On vend le support pour acheter plus bas : on envisage un scénario baissier où le prix casse le support

Analysons le comportement passé du prix à l’approche du support.

ETH/ETC D1 Kraken – Le comportement du prix à l’approche du support

On peut remarquer que le prix se comporte de deux manières.

  • Il chute, stagne quelques jours, puis rebondi : ce sont les ronds jaunes
  • Il chute, puis brutalement il repart à la hausse : c’est le rond bleu

En général nous préférons éviter de trader les mouvements trop violents. Actuellement dans quelle situation sommes-nous ? Nous sommes dans une situation où le prix ralenti. Voilà un élément qui nous indique que le prix est en train de rebondir.

On peut donc déjà commencer à définir une stratégie en anticipant un scénario haussier sur cette seule analyse.

  • Stop loss en bas du dernier plus bas
  • Une zone de prise de profit plutôt large puisque comme entouré en jaune, le prix a précédemment pas mal ralenti.
  • Comme il s’agit d’une analyse qui rentre dans la catégorie “investissement” donc plutôt à long terme, nous allons laisser un latent.

ETC/EUR

Une des caractéristiques du marché des cryptomonnaies est que l’on retrouve une diversité d’étalon pour une même monnaie. Cela en fait un paradis pour les praticiens de l’analyse technique, puisque pour prendre un exemple sur l’ETC, on peut analyser graphiquement ETC/ETH, ETC/USD & ETC/BTC.

Nous venons d’analyser l’ETC/ETH, nous allons maintenant voir ce que donne l’analyse technique ETC/EUR afin de voir si les analyses convergent. La conclusion de l’analyse ETC/ETH était que l’on allait envisager un scénario haussier.

Regardons le D1.

ETC/EUR en D1 – Triangle de compression en fin de formation

Que remarque-t-on ?

  • Comme tout à l’heure, on retrouve un support qui a été testé à 4 périodes.
  • En revanche, ici nous n’avons pas une résistance horizontale, nous avons une résistance plutôt baissière, ce qui forme un triangle. On remarque que cette droite a également été testé à 3 reprises, et qu’à chaque fois, la tendance s’est inversée, passant de haussière à baissière.

Vous avez sous les yeux le légendaire et mythique…. triangle de compression ! Cette figure se retrouve très souvent sur les graphiques, tout comme la tendance neutre en “rectangle” que nous avions plus haut.

Mais il n’y a pas que cela qui est intéressant. Regardez la zone que nous avons entouré en bleu, et essayez d’interpréter la chose. On remarque que cette fois-ci le prix n’a pas rebondi sur la résistance pour aller retester le support, mais que le prix a en quelque sorte “traversé” la résistance. On appelle cette situation une cassure. En l’espèce, c’est une cassure haussière puisque c’est une résistance qui a été… cassé.

A priori nous pouvons déjà envisager un scénario haussier, mais le pattern va nous permettre d’introduire une autre notion : le pullback.

Zoomons sur la zone en bleu et changeons de nouveau d’UT pour le H4.

ETC EUR – pull back ?

Il y aurait plusieurs choses intéressantes à relever dans ce graphique sur le comportement du prix mais nous nous contenterons simplement de mettre en relief le pull back

Lorsque la résistance a été cassé (le trait jaune), on remarque que le prix s’est retourné (première flèche rose) et qu’il s’est rapproché de la résistance (seconde flèche rose). Dans un pull back parfait, le prix revient toucher la résistance. Ici le prix a rebondi avant d’aller vraiment toucher la résistance.. Et c’est ceci qu’illustre un pull back : une cassure puis un retour du prix sur la résistante précédemment cassée. S’ensuivent 2 scénarios :

  • Une réintégration : le prix repasse sous la résistance, qui redevient une résistance. C’est un signal baissier.
  • La formation d’un point pivot : la résistance devient support. C’est un signal haussier.

Actuellement nous avons l’air d’être dans le second scénario : un pivot se dessine et la tendance semble haussière. il faudra néanmoins faire attention car une réintégration n’est pas une hypothèse qui est totalement écartée.

Conclusion

Pour conclure cette analyse nous allons finir sur un conseil général. Prendre un trade consiste bien souvent à chercher des signaux convergents. Ici nous avons analysé 2 graphiques et les 2 graphiques semblent converger vers une tendance haussière. Il s’agit d’avoir les probabilités et les statistiques de notre côté, et il semblerait que nous les ayons avec nous. Nous allons donc jouer cette tendance haussière et nous vous tiendrons informés la semaine prochaine sur le trade.

Revenons également sur la forme de la chronique. Cette analyse est longue. Mais elle aurait pu être plus longue. Mikah m’avait également briefé sur ETC/XBT mais l’article est déjà bien fourni et nous ne voudrions faire trop long. Cette chronique est en béta test et il me tarde déjà de savoir sous quelle forme paraîtra la prochaine.

Plus que jamais vos retours nous intéressent.

Edit : Résultat +50% !

ETC/EUR Kraken D1 – +50% !

Upvotez nous sur Steemit : @Journalducoin & suivez nous sur facebook : @lejournalducoin

Pour soutenir le JDC, utilisez nos liens partenaires : Coinbase (10$ offert), Changelly (pas d’inscription ni de vérification d’identité), Ledger Wallet (coffre fort crypto).

RECEVEZ NOS OPPORTUNITéS CRYPTOS

Vous pouvez encore recevoir gratuitement nos analyses exclusives en privé :

PARTAGER
Juriste de formation, je pense que les concepts qui sous-tendent les cryptomonnaies peuvent véritablement changer le monde. Les cryptomonnaies sont des innovations de rupture dans tous les domaines - technologique, politique et économique - et c’est avec fierté que je participe à leur démocratisation à travers le JournalduCoin.com

13 Commentaires

  1. Le bollinger pourrait mieux t’aider pour les tendances de départ sur tes plans, enfin c’est ce qu’on apprend à DMT. D’ailleurs c’est le seul indicateur qui nous suffit en swing. Si tu mets le MACD je pense qu’il devrait faire convergence à la hausse sur ces ralentissements baissier.

  2. Ce n’est pas très gentil d’arnaquer les particuliers en leurs vendant des formations trading bidons. L’analyse technique à largement fait les preuves de sont inutilité depuis de nombreuses année et n’est plus vraiment utilisée sur les marchés financiers par les professionnels.

    C’est pourquoi il est plus rentable de vendre des formations tradings que de trader soit-même. Si ces stratégies fonctionnaient vraiment, il sera plus rentable de prendre le gain pour soi ou de le vendre à de gros investisseurs que de vendre des formations quelques centaines de dollars à des pige..particuliers.

    (Bizarrement aucun de ces traders de l’école n’a d’expérience professionnelle dans le domaine ni de formation en finance…).

    • De plus en plus sur Internet on voit émerger ce que l’on appelle des “whites Knights” et vous semblez en faire partie, prêt à défendre la veuve et l’orphelin. Votre rôle est noble, mais avant de critiquer un article, prenez au moins le temps de le lire, cela vous évitera de tirer sur des gens qui n’ont aucune mauvaise intention. C’est d’ailleurs tout le problème du chevalier blanc qui est dans l’affect plus que dans la raison.

      Je ne savais pas tellement quoi vous répondre car tout est faux dans votre commentaire que je résumerais en un mot : le sophisme. Je ne répondrais donc pas sur le fond car chacune de vos phrases est soit fausse puisque vous n’avez pas lu l’article, soit relève tout simplement de l’attaque personnelle (ad hominem). Je note également un avis non argumenté sur l’analyse technique que je me contenterais d’écarter par la phrase d’un vieil ami, tonton Euclide : « Ce qui est affirmé sans preuve peut être nié sans preuve. »

      Ainsi, pour votre information personnelle, sachez que l’article L.213-1 du code de la consommation prévoit ainsi au maximum 2 ans d’emprisonnement et/ou 37 500 € d’amende pour tout article promotionnel écrit pour un tiers, si cela n’est pas explicitement écris. Je vous invite donc à démontrer que cet article est une publicité. Mais comme vous n’avez pas lu l’article, et que ce n’est pas le cas, le démontrer va se révéler impossible.

      J’ajouterais que vous pouvez dès lors vous renseigner sur ce qu’est de la diffamation, juste pour le fun 🙂

      Sachez que ce journalducoin.com est un journal très récent tenu par deux passionnés. Sachez également que cet article a nécessité en tout entre 5h et 6h de travail et qu’il nous a pas rapporté un Kopeck (bon ok… 0.06 $ sur Steemit). Si nous étions des escrocs, nous serions vraiment pas malin…
      Néanmoins, vous pouvez toujours vous faire pardonner en allant upvote notre article sur steemit, et peut-être allez vous pour la première fois le lire et en découvrir le contenu : https://steemit.com/fr/@journalducoin/le-retour-des-analyses-techniques-ethereum-classic-etc#@evildido/re-journalducoin-re-evildido-re-journalducoin-le-retour-des-analyses-techniques-ethereum-classic-etc-20170829t111838295z

      Si vous voulez encore écrire des sornettes et autres commentaires désobligeant, ne vous gênez pas, mais sachez que nous ne prendrons plus le temps d’y répondre.
      ++

      • Je ne défend personne, sauf le lecteur non spécialiste des marchés financiers qui est tenté de croire à l’efficacité de ces méthodes et est conduit à prendre des risques non maitrisés.

        Pour la justification, de nombreuses études scientifiques ont testés la validité de l’analyse techniques et des différentes figures associées. Les résultats sont sans appel : cela ne fonctionne absolument pas.
        Je vous invite à consulter directement les études en question. Vous en trouverez un résumé dans l’ouvrage “marchés financiers, gestion de portefeuille” de Bertrand Jacquillat (page 77 de la 5éme édition). En particulier la méta étude de Hawawini (1985) qui reprend les résultats de 55 études montrant dans l’ensemble que l’analyse technique est inefficace : https://www.amazon.com/European-Equity-Markets-Efficiency-Monograph/dp/9995023784

        Je ne doute pas de votre bonne foi et de votre croyance dans l’efficacité de ces méthodes, mais dans les méthodes elles-mêmes. Le reproche était plutôt d’ailleurs adressé à la société qui vend les formations que vous citez dans l’article qu’a vous, désolé si vous l’avez pris personnellement.

        Par exemple leur stats de gestion des risques est totalement trompeuse et ridicule, destinée à afficher à taux de risque faible (moins de 5% !) . N’importe quelle personne ayant des connaissances en finance de marché et mesure du risque sait que le risque des positions d’un trader ne se mesure pas ainsi. L’ouvrage que je cite plus haut offre d’ailleurs une bonne introduction au sujet si calculer correctement vos rendements et risques vous intéresse.

        • Bonjour Pierre,

          Quelques rectifications.

          > Vous confondez beaucoup de choses sur les traders, vous faîtes sans doute référence au tranding algo. Auquel cas je vous conseille de visister plus de salle de marché y compris celles de grandes banques comme Morgan Stanley à Londres ou UBS à Paris, pour vous rendre compte que certains de leur prop traders (backés par la banque elle même) utilise, en autre bien sûr, l’analyse technique. Vous serez très surpris de voir que beaucoup de professionnels utilisent des analyses techniques “farfelues”, basées sur fibonacci ou sur leurs propres croyances. Et je ne parle même pas des banques d’investissement japonnaises qui sont remplies de graphiques avec ichimoku.

          > l’analyste technique n’est pas que mettre des droites ou des indicateurs. Ca c’est un “arnaque de l’esprit”, une dérive qu’en ont fait internet, les gourous, et autres. L’analyse technique c’est lire un graphique pour comprendre le comportement des opérateurs et l’évolution du mouvement. Par ex une compression (triangle et autre) indique une attente dans la plupart des cas, un manque d’information, etc. Lorsque l’analyste technique remarque cela sur les cours il peut ensuite le relier à un analyse fondamentale, ou étudier en tout cas le contexte micro et macro, pour comprendre ce que les marchés font.

          > votre vision du risque est erronnée, vous confondez les traders dans les banques, qui gèrent leurs exposition avec un back office qui gère le risque, et les traders particuleirs qui gèrent leurs risques différemment : en risque x% ou x euros par trade, peu importe le montant choisi (c’est en fonction de la gestion du risque de chacun).

          Sur le reste, les remarques et les jugements, je ne les prends pas mal puisque visiblement vous ne nous connaissez pas, ni qui l’on est, ni ce que l’on fait, ni les résultats de nos élèves, ni nos formations, donc c’est un jugement qui ne repose sur aucun fondement, et qui est à à la limite de la diffamtion, et qui n’engage que vous, donc qui m’importe peu. Ce qui m’importe c’est ce que les gens avec qui je travaille et nos clients pensent. Donc si vous voulez élever le débat et éviter les attaques ad’hominem, allons y, je suppose que mes 11 années de trading et le fait qu’un de nos ex associé ait travaillé 10 ans dans les salles de marchés de UBS et Morgan Stanley pourront sans doute être utile au débat, si maintenant c’est pour continuer à parler d’arnaque et j’en passe, je vous laisse le fairee, au nom de la liberté d’expression, mais vous le ferez tout seul.

          Bonne journée.

          Pascal.

          • Je sais de quoi je parle quand je parle d’analyse technique/graphique, ce n’est pas la même chose que le trading algo (approche quant) bien qu’on puisse automatiser l’analyse technique via des algo.

            Le fait que des traders pro l’utilisent n’est pas une justification valable de l’efficacité de cette technique (d’ailleurs de moins en moins de traders dans les banques/hedge/fond de pensions utilisent ces techniques, c’est surtout sur le forex ou cela reste encore utilisé à une certaine échelle).

            A titre d’exemple 99% des gestionnaires de fond font moins bien que le marché sur la période 1975-2006, pourtant tous ces gens vont vous dire individuellement qu’ils sont compétents et qu’ils apportent quelque chose. Évidement un professionnel de la finance aime rarement qu’on lui explique qu’il est inutile mais c’est pourtant le cas de la majorité d’entre eux.

            Il en est de même pour l’analyse technique et vous n’avez pas répondu sur ce point : les études académiques sont nombreuses à montrer que l’étude des différentes figures ne permet pas d’obtenir un rendement supérieur au hasard. Il existe aussi de nombreux arguments théoriques pour expliquer cette inefficacité.

            Sur la gestion des risques, un trader est exactement similaire à une banque ou un hedge : il gère de l’argent (le sien) pour obtenir le meilleur rendement possible. Il me semble donc logique de lui demander les mêmes informations qu’a un fond de gestion d’actifs pour mesurer sa performance : savoir comment il calculer ses rendements, sa variance/semi variance, son expected shortfall, sa VaR, son levier… Vous semblez confondre gestion des risques et gestion de l’exposition. Si vous prennez 100 trades de 1% sur des marchés qui vont dans le même sens, vous prenez un gros risque alors que individuellement chaque exposition est petite.

            Enfin je reviens a mon premier argument : si cette stratégie fonctionnait réellement, on ne croiserait pas autant de généreux traders semi-pro et indépendants vendant leurs formations aux particuliers. Ils seraient tranquillement chez eux en train de gagner de l’argent, ou plus probablement dans une banque d’investissement/fond de gestion/hedge en train d’exploiter correctement leurs compétences. Un exemple célèbre est Mike Burry, dont les performances en tant qu’asset picker ont été reconnus et ont conduits des financiers à proposer à cet amateur de monter son propre hedge.

            PS : J’attends toujours une réponse sur le fond, probablement plus compliqué que de dire que “je n’y connais rien”.

          • J’ai répondu sur l’analyse technique : vous parlez de chartisme, je vous parle d’analyse comportementale. Je n’ai jamais dit que l’analyse technique fonctionnait, je dis que notre approche du graphique n’est pas celle que vous sous entendez, donc votre argument ne s’applique pas à nous.

            Les études que vous citées sont complètement biaisées : prendre une figure, ou un élément graphique, et l’analyser à des fins statistiques est une perte de temps qui illustre le manque de connaissance de ces gens car ils ne prennent en considération que la figure. Ils oublient d’analyser le plus important : le contexte des UT supérieurs, le contexte global macro, l’approche ou pas d’une news, l’heure de la journée, la période de l’année, la stratégie utilisée (car l’AT ne donne que les points d’entrée et qualifie le marché mais ne donne pas la stratégie), le risque, les points d’entrée et de sorties, la manière de gérer le trade,

            Bref des études idiotes, vous en conviendrez.

            Sur le risque je maintiens ; vous ne pouvez pas comparer un trader particulier et un fonds ou une banque. Les stratégies sont complètement différentes, les contraintes aussi, et il est complètement inutile pour un particulier d’utiliser les outils quantitatifs d’un fonds.

            C’est comme si on demandait à des joueurs de tennis du dimanche d’utiliser un système de classification de leur niveau identique aux joueurs pro : ça n’a aucun sens.

            Enfin sur le trading business : je ne vois pas en quoi c’est un problème de vendre de son temps et de sa compétence ? Si je vous suis, aucun professionnel ne peut transmettre son savoir, il doit le garder pour lui car il gagne déjà de l’argent… Je ne vous suis pas. Donc un pharmacien ne peut pas investir dans l’immobilier, car il gagne déjà de l’argent avec sa pharmacie, pourquoi vouloir d’autres sources de revenus ?

            Personnellement je n’ai aucun soucis à ce niveau là : je suis trader et entrepreneur, j’ai créé ma société dans un but lucratif, pour avoir plus de sources de revenus, et pour accomplir mon rêve : créer une entreprise.

            Et je n’ai aucune envie ni plaisir à monter un fonds ou à être reconnu. Ce n’est absolument pas mon objectif, ni celui de ma boîte. Votre vision est trop binaire. Être salarié d’une banque, non merci. Créer son fonds et devoir rendre des comptes à ses investisseurs, non merci.

            Nous sommes 18 personnes, et nous avons 14 traders sous contrat (nous avons une arcade de trading). Alors votre discours aurait eu un sens si il était dirigé vers certaines entreprises non éthiques, mais là, encore une fois, vous ne nous ne connaissez pas, et je pense que vous vous avez adressé vos remarques à la mauvaise personne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici