Stanley Druckenmiller : cet autre milliardaire qui a du bitcoin

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Les « Bitcoin coming-out » continuentLes grands investisseurs de la finance traditionnelle ne cachent plus leur amour pour Bitcoin. Après Paul Tudor Jones il y a quelques mois et Bill Miller il y a à peine quelques jours, c’est aujourd’hui Stanley Druckenmiller qui avoue miser sur le roi des cryptos.

Bitcoin, une belle réserve de valeur ?

Le milliardaire américain Stanley Druckenmiller est un gestionnaire de fonds spéculatifs (les fameux hedge funds) de longue date. Il a notamment été le fondateur et président de Duquesne Capital, un fonds qui a détenu jusqu’à 12 milliards de dollars de biens sous gestion.

Lors d’une interview donnée à la chaine CNBC ce 9 novembre, Druckenmiller explique qu’il a peu à peu complètement changé de point de vue sur Bitcoin (BTC). En effet, le milliardaire a réalisé que :

« les bitcoins pourraient être une classe d'actifs qui a beaucoup d'attrait en tant que réserve de valeur (…). Il existe depuis 13 ans (sic, 12 ans en fait depuis son white paper) et, chaque jour qui passe, il se stabilise de plus en plus en tant que marque connue et reconnue. »

Pourtant, en décembre 2017, le gestionnaire de fonds n’était pas tendre avec Bitcoin, lors d’un entretien également auprès de CNBC. Il affirmait ne posséder « aucun » BTC à cette époque, car l’invention de Satoshi Nakamoto ne représentait pas pour lui un moyen d'échange valable, à cause de sa trop grande volatilité.

L’or et Bitcoin sont le remède à l'hyperinflation des fiats

Un sacré retournement de veste s’est donc opéré depuis, puisque Stanley Druckenmiller affirme aujourd’hui que :

« Je possède beaucoup, beaucoup plus d'or que je ne possède de bitcoins. Mais franchement, si le pari sur l'or s’avère être une réussite, le pari sur les bitcoins fonctionnera probablement encore mieux, car son marché est plus petit et moins liquide (…). »

S’ils misent sur les valeurs refuges, c’est aussi parce que le milliardaire est short (vendeur) des monnaies fiduciaires, en particulier du dollar américain.

En résumé, non seulement Stanley Druckenmiller considère Bitcoin comme une très bonne réserve de valeur, mais le milliardaire pense même qu’il va surperformer l’or. En effet, le marché du roi des cryptos étant plus réduit que celui du métal précieux, une éventuelle hyperinflation des monnaies fiats entraîneraient une explosion du cours du BTC, supérieur à la hausse de l’or.

Auteur

Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER