La cryptométrique du jour : 1 distributeur de bitcoins toutes les heures

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Ces BATM poussent comme des petits pins – Les distributeurs de bitcoins connaissent un développement exponentiel aux 4 coins du monde. Très appréciés grâce à une grande facilité d’utilisation, Coin ATM Radar précise aujourd'hui que 23,4 distributeurs de bitcoins sont installés chaque jour, soit pratiquement 1 par heure.

Un déploiement rapide

Genesis Coin, BitAccess ou encore Robocoin Kiosk. Nombreuses sont les entreprises qui ont décidé de se spécialiser dans le déploiement d’ATM de bitcoins. Ces machines font en effet face à une demande croissante, due à un bitcoin qui connait de belles performances en cette période de crise sanitaire. En novembre 2019, le nombre de distributeurs était de 5 779. Actuellement, il y en a 11 792, soit pratiquement le double en à peine 12 mois.

Le succès de telles installations s’explique par une offre simple et efficace. Il est en effet possible d’acheter et de vendre du bitcoin en quelques minutes, avec de l’argent liquide ou une carte bancaire. Tout comme un distributeur classique, il vous faudra choisir un montant prédéterminé (20, 50 euros, …), avec une limite avoisinant les 500 euros par transaction. Ces entreprises se rémunèrent principalement grâce aux commissions imputées à chaque transaction.

Une régulation asymétrique, mais nécessaire

Selon un rapport de CipherTrace, les ATM de bitcoins pourraient être détournés pour faire transiter des cryptomonnaies à travers les frontières, sous les radars des autorités . On note déjà que 88 % des bitcoins achetés auraient été envoyés à l’étranger. De plus, en 2019, les utilisateurs américains semblent avoir envoyé plus de fonds vers des intermédiaires à haut risque, selon ce même rapport. Cela signifie que ces transferts représentaient un risque potentiel de blanchiment d’argent.

Pour pallier ce manque de transparence, une régulation semble nécessaire. Sur ce point, les pays ne sont pas tous d’accord.

L’Allemagne considère les ATM comme une réelle « activité bancaire », dont l’approbation préalable de la BaFin (régulateur) est requise. Aux États-Unis, les distributeurs de bitcoins sont réglementés à 2 niveaux : au niveau fédéral (FinCEN – AML/KYC) et au niveau des États (MTL). Si le processus et la procédure au niveau fédéral sont clairs, la législation varie d'un État à l'autre.

Enfin, la France semble encore timide sur le sujet. Plusieurs ATM ont émergé, mais seulement dans les grandes de villes et de façon minime (environ 20 sur l'ensemble du territoire).

Le développement rapide des BATM semble démontrer une adoption croissante et une réelle demande pour ce type de service. Cette nouvelle technologie devra néanmoins être correctement encadrée afin d'empêcher tout débordement, sans étouffer les acteurs déjà implantés.

Auteur

Entrepreneur avant tout, l’univers blockchain constitue pour moi une réelle opportunité, au potentiel pratiquement infini. Ma vision est orientée vers le long terme, dans un monde régi par des actions de court terme.

  1. Libderté dit :

    Les distributeurs de Bitcoin fleurissent un pau partout, sauf en France, pays de la LIBERTÉ de faire ce qu’on nous impose, et rien d’autre.

Votre email ne sera pas publié. En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

*

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER