ICO

Une ICO pour la messagerie électronique sécurisée ProtonMail ?

Trading du CoinTrading du Coin

Alors que presque n’importe qui (même des footballeurs comme Ronaldinho) est tenté de lancer sa propre ICO (Initial Coin Offering), certaines se fondent sur les bases solides d’une structure qui a déjà fait ses preuves.

ProtonMail en route vers la création de son propre token

Ici, c’est le service de messagerie sécurisée ProtonMail, connu pour son système de mails chiffrés plus respectueux de la vie privée, qui semble en pleine planification d’une ICO prochaine.

ProtonMail acceptait déjà Bitcoin (BTC) comme mode de paiement depuis août 2017, mais leur incursion dans le monde des cryptomonnaies semble s’accélérer. Déjà, nous pouvons voir que l’équipe de ProtonMail cherche à intégrer un « Blockchain Developer », basé à Genève, qui aurait comme qualifications recherchées : « Participation à une ICO réussie » et « Expert dans le développement de smart contracts Ethereum sécurisés », comme le précise Cryptovest.

D’autre part, Bart Butler, directeur technologique chez ProtonMail, a confirmé à Cointelegraph ce lundi 23 juillet que sa société « envisage » effectivement de lancer une Initial Coin Offering.

Bart Butler écrit également sur son Twitter professionnel que :

« Nous étudions la possibilité d’émettre un token comme alternative au financement traditionnel par VC [Venture Capital/capital-risque] (…) ».

Le token de ProtonMail s’appellera (normalement) « ProtonCoin », et le site officiel a été lancé discrètement le 19 juin dernier d’après CoinTelegraph.

Le token ProtonCoin aura trois principaux objectifs

ProtonCe sera d’abord un « moyen pour le grand public de participer à la croissance et à l’expansion de ProtonMail, et de tout l’écosystème Proton, centré sur les notions de sécurité et de confidentialité ».

Ensuite, « ProtonCoin sera la pierre angulaire de ce qui pourrait être la première organisation décentralisée du monde qui distribue largement les droits de participation de Proton, afin qu’aucune entité ne puisse exercer un contrôle complet sur l’écosystème que nous développons ».

Et enfin, « ProtonCoin et Proton par extension deviendront une organisation du futur, qui est gouvernée et gérée de manière transparente en tirant parti de la puissance de la blockchain ».

D’après le CoinTelegraph, un porte-parole officiel de ProtonMail aurait déclaré que sa société ne sait pas encore si elle procédera à une vente de tokens de type ICO, mais précise toutefois que « si nous le faisons (…) cela se fera dans l’année ».

Nous devrions donc en savoir plus prochainement sur le ProtonCoin et les visées de ProtonMail dans l’univers des cryptos. Si cela permet de développer réellement cet excellent service de messagerie respectueux de la vie privée, souhaitons leur bon courage et bonne chance dans leur entreprise !

Sources : ProtonCoin ; CoinTelegraph ; Cryptovest ; CCN || Images from Shutterstock

PARTAGER
Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici