Australie-Exchange-1

Cryptomonnaies : exploiter les faiblesses du marché pour réussir

Trading du CoinTrading du Coin

Dima Zaitsev d’ICOBox explique comment les nouvelles formes de plateformes d’échange sont en train de changer l’univers du trading.

Ceci est un article promotionnel dont le contenu vous est proposé par ICOBox.

La naissance des plateformes d’échanges

Dans les années 1990, John Levine, un jeune programmeur spécialisé dans la finance, a lancé son réseau de communication électronique, “Island”. À l’époque, personne ne pouvait savoir que le NASDAQ et les plus grands courtiers de titres financiers du monde feraient de même, et personne, y compris les institutions financières les plus sophistiquées , n’avait prédit le futur impact de ces technologies. Aujourd’hui, chaque fois que vous vous connectez à des échanges majeurs comme Fidelity ou Robinhood, vos ordres passent par un système qui qui ressemble, sinon identique, à ce que Levine a créé.

Levine a involontairement développé un marché purement décentralisé. Son concept a attiré l’attention des teneurs de marché et des intermédiaires affamés, qui ont rapidement oeuvré à la centralisation du concept. Les nouvelles méthodes pour réaliser des profits étaient tellement nécessaires que tout le monde voulait sa part du gâteau. Mais cette architecture innovante était aussi imparfaite, soulevant plusieurs questions : Que se passe-t-il lorsque le marché et l’actif négocié sont décentralisés ? Comment les entreprises peuvent-elles se maintenir à flot si elles ne peuvent pas faire de profit ? Pour la première fois depuis des décennies, l’argent institutionnel s’est heurté à un obstacle.

Avec la nouvelle technologie de Levine et une base d’utilisateurs sans cesse croissante, les acteurs du monde de la finance ont réalisé qu’ils ne pouvaient pas compter sur des mécanismes de profits dépassés. Et ici, à leur disposition sur Internet, il y avait un outil de négociation plus rentable. La technologie de Levine a contribué à l’apparition progressive des commissions de plateformes quasi nulles, qui repose largement sur une faible sensibilisation des investisseurs. Les acteurs les plus en vue du marché ont commencé à ajouter des algorithmes complexes pour supprimer les frais perçus sur les petites transactions. L’idéologie était claire : ceux qui maîtrisent mieux la technologie feront plus de profits. Au lieu d’être vulnérable à l’incertitude du marché, profitez des tares du marché !

Dima Zaitsev, docteur en économie et responsable des relations publiques internationales chez ICOBox, explique : “Jetons un coup d’œil rapide sur le market making dans son ensemble. L’un de ses secteurs les plus concurrentiels est celui des commissions et des frais de négociation, de sorte que ceux qui offrent les frais les plus faibles ou nuls attirent le plus d’investisseurs individuels. De nombreuses bourses offrent ce modèle sans frais, mais en réalité, il est trompeur, car les transactions ne sont pas réellement gratuites. Si les préoccupations premières sont la rapidité et le prix, ce modèle “gratuit” est en réalité tout le contraire, les défauts ne sont pas faciles à constater. Une croissance plus naturelle du marché exige de meilleurs modèles.”

“Traditionnellement, la plupart des bénéfices sont réalisés grâce à des marges plus larges en échange de frais réduits. La négociation avec ou sans frais est offerte au prix d’écarts plus larges. Bien que, théoriquement, les investisseurs particuliers n’aient pas à payer de commission ou de frais, les écarts sur ces opérations sont souvent gonflés, et une prime s’ajoute à l’écart. Ce mécanisme exact n’est pas toujours utilisé, mais cela illustre les moyens utilisés dans le commerce de cryptomonnaies qui ne sont pas disponibles sur les marchés traditionnels.”

Deux modèles d’échanges différents

Modèle 1 : Écarts (spread) plus importants/frais moins élevés

“L’inflation des écarts n’est pas rare, mais la cryptomonnaie facilite les choses. Traditionnellement, il y a les prix typiques de vos offres et de vos demandes qui sont pris en compte par les commissions. Mais dans la crypto, les spreads sont augmentés par de plus faibles incréments. Cela a suscité un débat plus large sur la question de savoir si les échanges nuisent à la philosophie “pas de tiers de confiance” de la blockchain. En ce qui concerne la liquidité et la disponibilité d’un actif sur le marché, la plupart des investisseurs ne font pas la distinction entre les dizaines de bourses disponibles – un point important si nous voulons assurer l’intégrité sur le marché de la cryptomonnaie. Une surveillance réglementaire inadéquate, associée à un acheminement externe des ordres, aggrave encore la situation.”

“L’absence de protection juridique peut rendre un nouveau venu sur le marché méfiant, et le routage externe des ordres est tout simplement impossible sur les marchés traditionnels.. Néanmoins les cryptomonnaies sont une autre histoire. Une bourse peut acheminer les ordres par l’intermédiaire d’une autre bourse située dans une autre juridiction, ce qui permet l’écart d’inflation. Ce qui est illégal dans une juridiction peut être parfaitement toléré dans une autre. Les bénéfices peuvent alors être répartis légalement – ce qui est interdit dans un marché à somme nulle, car cela augmente les chances du petit investisseur.”

Modèle 2 : Partenariats dans le trading à haute fréquence (HFT)

Un modèle qui élimine efficacement les risques se profile et les cryptomonnaies sont exactement ce qu’il faut : elles éliminent les risques dans le trading à haute fréquence, apportant des rendements plus élevés et plus rapides.”

“Regardons à nouveau les actions gratuites et l’échange crypto Robinhood. A l’origine, ses fondateurs ont apporté leur produit de travail à 75 sociétés de capital-risque, qui se moquaient toutes de ces derniers. De nombreux acteurs du marché étaient certains que le nouveau venu ne survivrait pas – comment une plateforme de libre-échange peut-elle faire des bénéfices ? Leur rapport Q3 SEC explique : Robinhood a redirigé les ordres des investisseurs particuliers vers les sociétés HFT, qui ont instantanément scalpé des cents avant l’exécution. La plupart des investisseurs particuliers utilisent Robinhood simplement parce que c’est plus rapide et plus facile. Les sociétés HFT passent des ordres presque instantanément avant l’exécution des ordres des investisseurs particuliers, ce qui leur permet d’économiser des cents sur chaque ordre de détail. Les petits joueurs n’obtiennent pas le prix exact, mais se joignent plutôt à un ordre au marché, s’accordant essentiellement sur le prix du marché. Et la cryptomonnaie pratiquement non régulée permet de faire évoluer ce modèle à la hausse. Bien que ce modèle soit certainement génial en principe, il doit être utilisé judicieusement pour ne pas perturber le marché : certains économistes soutiennent que la vente constante de crypto contre de la monnaie fiduciaire exerce une forte pression à la baisse sur le prix des cryptomonnaies”

Le territoire inexploré des marchés numériques permet une grande spéculation – c’est pourquoi ils ont été qualifiés de “Far West”. Beaucoup utilisent ces inefficacités pour réaliser d’énormes profits. Mais en fin de compte, on ne peut s’empêcher de se demander si le coût final pour l’état des marchés n’est pas trop élevé.

Des experts comme Zaitsev et son équipe d’ICOBox aident les entreprises à naviguer dans le monde en constante évolution de la finance et de la collecte de fonds en mettant au point des pratiques qui tiennent compte des dernières tendances et inefficacités du marché. Le savoir, c’est le pouvoir, et être capable d’identifier et d’exploiter efficacement les stratégies les plus récentes est essentiel pour positionner toute entreprise à l’avant-garde du progrès.


Ceci est un article payé dont le contenu vous est proposé par ICOBox.

PARTAGER

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici