Notre avis sur Request Network (REQ) : le réseau de facturation crypto

Trading du coin Recevez notre sélection de cryptos en surveillance
pub

Request est un réseau ouvert dédié à la facturation. Il permet d'émettre et de recevoir des paiements en cryptomonnaies facilement, tout en gardant le contrôle de ses données financières et en facilitant sa comptabilité. Depuis 2017, l'équipe française développant Request network et son token, le REQ, se focalise sur son produit phare, l'application Request Invoicing.

Cet article promotionnel vous est proposé en collaboration avec Request Network.

Request Network (REQ) et son équipe

On peut décrire Request comme un réseau de facturation intelligent. Les particuliers comme les entreprises peuvent utiliser les différents produits proposés par Request pour créer, gérer et régler leurs factures en cryptomonnaies. Le réseau bénéficie des propriétés de la blockchain d'Ethereum, tandis que sa couche applicative permet d'être facilement conforme avec les multiples normes comptables en vigueur. Le protocole Request permet de simplifier et d'automatiser sa facturation à sa guise grâce aux smart contracts, sans pour autant avoir à développer sur Ethereum.

Request est ouvert, et n'importe qui peut interagir avec le réseau ou développer sa propre application en utilisant son protocole.

Request network logo

La vision de l'équipe est de développer un réseau de facturation intelligent (factures adaptatives et automatisables) compatible avec toutes les monnaies, et pouvant s'adapter aux innovations de demain.

Une équipe focalisée sur son produit

L'équipe de développement est passée par le célèbre incubateur californien YCombinator (qui a notamment hébergé Coinbase, Stripe et Airbnb). Deux français sont à l'origine du projet, et ils n'en sont pas à leur premier coup d'essai.

Etienne Tatur, CTO et cofondateur, est diplômé de l'Institut national des Sciences appliquées de Lyon. Il a travaillé comme ingénieur software et lead developer avant de devenir chef de projet, puis CTO d'Amaris. Il a ensuite cofondé Moneytis, une entreprise de transferts de fonds internationaux, qui fut rachetée par Transferwise.

Christophe Lassuyt, directeur financier et cofondateur, est diplômé de la NEOMA Business School. Après avoir été directeur financier de plusieurs sociétés, il a également cofondé Moneytis.

C’est une équipe de 12 personnes qui travaille au quotidien, afin de développer un nouveau produit phare : l'application Request Invoicing.

Un réseau de facturation intelligent

Request a quatre objectifs :

  • Premièrement, comme tous les SaaS, offrir une excellente expérience utilisateur. L'interaction avec une blockchain et ses smart contracts (en l'occurrence celle d'Ethereum) est complexe. Les applications de Request proposent une interface graphique et l'aspect “blockchain” est géré en arrière-plan.
  • Deuxièmement, assurer la confidentialité des données et la conformité des facturations. Les données de facturation sont donc chiffrées et sauvegardées. De même, le réseau est conforme au règlement RGPD.
  • Troisièmement, la scalabilité. Le réseau doit être capable de traiter un nombre grandissant de requêtes de paiement. Pour cela, les données ne sont pas stockées sur la blockchain, mais sur l'IPFS (le système de fichiers distribué et pair-à-pair).
  • Quatrièmement, la sécurité. C'est ainsi que Request a choisi Ethereum comme blockchain de référence, la plus ancienne et la plus éprouvée.

Les smart contracts d'Ethereum donnent de nouvelles possibilités et Request network en tire partie pour permettre de développer tous types d'extensions pour ses factures :

  • Factures récurrentes ;
  • Factures adaptatives (par exemple en fonction de la TVA appliquée ou d'un retard de paiement) ;
  • Gestion d'acomptes ;
  • Autres types de paiements conditionnels…

Ces extensions coûtent des frais. Une partie est convertie en REQ et brûlée, tandis que les fonds restants vont aux développeurs d'extension. Ce mécanisme est à la fois incitatif pour les détenteurs du jeton et pour les développeurs.

L'application phare de Request Network : Request Invoicing

Request Invoicing est une application de facturation, de paiement et de gestion des flux financiers. Elle permet de générer des factures en cryptomonnaies professionnelles, conformes aux normes existantes. Elles peuvent être libellées en monnaie fiat (euro, dollar, livre sterling ou autre) et payées en crypto (bitcoin, ether et tokens Ethereum, stablecoins). Différentes devises peuvent être intégrées à l'application sur demande, toujours en conformité avec les normes en vigueur. Request Invoicing est également assortie d'un système de notification, permettant de suivre l'état d'une requête de paiement, ou de relancer le client.

Request Network REQ - Créer une facture

Plusieurs fonctionnalités sont annoncées, comme la possibilité de mettre des fonds sous séquestre pour provisionner un paiement, la composition d'intérêts ou encore les paiements multiples.

Request propose également un système de réputation. Les payeurs sur le réseau Request auront un score allant de 1 à 5, prenant en compte le délai des paiements, leur exactitude, et le nombre de paiements effectués. Ce système devrait inciter les participants à régler leurs factures en temps et en heure !

Une facture classique générée par Request Invoicing

Quel est l'intérêt d'une application de facturation en cryptomonnaie ?

Les cryptomonnaies permettent d'assurer des paiements internationaux quasiment instantanés, sans intermédiaire, pour des frais très faibles. Cependant, assurer leur suivi et les intégrer à une comptabilité “classique” s'avère coûteux. La facilité d'utilisation de l'app fait donc gagner un temps précieux : avec Request Invoice, les factures sont générées très rapidement, et peuvent être ensuite réglées en un clic. Il est ensuite possible de suivre leur statut.

De plus, le protocole Request permet d'automatiser l'envoi ou le règlement de factures, et d'avoir accès à toutes les données de paiement. Par exemple, on peut choisir d'émettre une facture récurrente mensuelle.

L'application facilitera ainsi la vie du comptable, qui sera chargé de traiter toutes ces transactions crypto lors de la période fiscale. Grâce à l'immutabilité et à la transparence de la blockchain, nul besoin d'audits coûteux pour faire son bilan annuel ! Fini également les calculs de TVA complexes et les conversions de devises.

De nombreuses applications peuvent donc être développées sur le Request network. N'importe qui peut interagir avec l'API de Request et créer sa propre application de facturation dédiée, adaptée aux besoins de son écosystème.

Le protocole Request

Le protocole Request repose sur quatre couches. Il permet de stocker de façon persistante toutes les requêtes de paiement, et de les retrouver de façon efficiente.

Request network REQ - Couches du protocoleLes quatre couches du protocole Request : logique, transaction, accès aux données, stockage

La couche logique

Elle permet au réseau de collecter les requêtes de paiement et de définir leur structure de données. Elle garantit leurs propriétés et s'assure que les signatures des parties sont correctes pour toute action. Les actions sont représentées sous formes de hashes sur la blockchain Ethereum, et le protocole s'assure de leur bonne exécution grâce aux signatures des parties. En plus des actions “de base”, d'autres actions plus avancées (par exemple, l'ajout de métadonnées) peuvent être greffées aux requêtes par l'utilisateur. Des oracles permettent de collecter les prix de toutes devises crypto ou fiat. C'est aussi à ce niveau que le protocole accueillera de futures extensions.

La couche transactionnelle

C'est ici que sont chiffrées les transactions pour assurer la confidentialité des parties. Afin de permettre à des tiers d'accéder aux données, le système de chiffrement est à deux niveaux. Une première clé est commune à tous les participants du canal, et chaque participant possède également une clé privée. La première clé repose sur le chiffrement AES, donc sur la cryptographie symétrique, et la deuxième repose sur l'ECIES (asymétrique).

La couche d'accès aux données

Le protocole traite les requêtes et canonise les données avant leur stockage. Pour éviter des frais de gas trop élevés en interagissant avec la couche stockage, elles sont regroupées en blocs. Les transactions sont indexées, puis mises en cache; viendra ensuite la synchronisation avec la couche dédiée au stockage.

La couche de stockage

Cette dernière concerne, comme son nom l'indique, le stockage des données et leur accès. Cette couche repose sur la combinaison de l'IPFS (le réseau distribué où les données sont stockées) et d'Ethereum (les hashes sont sur la blockchain). Cela permet d'assurer trois propriétés de Request :

  • Ouverture : tout le monde peut accéder au réseau (bien qu'il est possible de chiffrer ses données comme expliqué précédemment).
  • Décentralisation : il n'y pas besoin de tierce partie pour faire confiance aux données.
  • Résilience : les données sont accessibles en permanence.

Intégration de Request network

L'API en REST de Request permet à n'importe quel développeur d'interagir facilement avec le réseau sans avoir à se soucier de la partie blockchain/smart contracts. Les nœuds du Request network sont accessibles via un client, mais il est bien sûr possible d'être décentralisé au maximum en possédant ses propres nœuds Request, Ethereum, et IPFS.

Request network optionsLes options d'intégration du Request network

Pour l'instant, il est possible d'intégrer Request sur Xero et Stripe, puis sur Quickbooks dans le futur.

Le token REQ

Le REQ est le jeton utilitaire émis par Request network, via la blockchain d'Ethereum. Il a plusieurs fonctions au sein du réseau.

  • Filtre anti-spam : les frais additionnels requis par Request network pour diffuser une facture ou une requête de paiement servent à décourager des acteurs malveillants de saturer le réseau.
  • Gouvernance : Request est un réseau décentralisé : le jeton REQ permet à ses détenteurs de voter quant à des décisions cruciales pour le développement du réseau.
  • Staking : à l'avenir, les opérateurs des nœuds de Request network pourront “staker” du REQ.
  • Réductions : les détenteurs de REQ auront droit à des discounts sur plusieurs produits de Request.
  • Indépendance du réseau : les frais sont pour l'instant payés en ETH, transformés en REQ puis brûlés. À l'avenir, le jeton REQ permettra de migrer sur une autre blockchain, ou d'être déployé sur plusieurs blockchains à la fois. Request network pourra même avoir sa propre blockchain.

Request network s'appuie sur Ethereum et IPFS pour des raisons de sécurité, de confidentialité et de maîtrise des données. Bien entendu, cela nécessite de payer des frais de transaction en ether. Request network va alors charger quelques frais supplémentaires. Ils seront périodiquement convertis en REQ, via la plateforme d'échange décentralisée Kyber Network. Ensuite, ces REQ seront brûlés : ils disparaîtront de la circulation, ce qui diminue la quantité totale de REQ.

Le REQ est listé sur les plus grosses plateformes d'échange centralisées – Binance, Bitfinex, Huobi et KuCoin, mais aussi sur des DEX tels qu'Uniswap, Kyber ou Bancor.

Qui utilise Request network ?

Bien évidemment, les produits de Request network s'adressent avant tout aux entreprises qui ont des flux crypto réguliers. Et l'équipe de Request a su développer des partenariats avec de grands noms du secteur !

La fondation Maker utilise ainsi Request Invoicing pour régler les salaires de ses freelances ou les subventions de ses collaborateurs. L'expérience est satisfaisante à la lecture du témoignage de la fondation :

  • Il y a moins de tâches manuelles à exécuter, et le risque d'erreur lors d'un paiement est réduit ;
  • Les flux traités sont plus facilement intégrés à leur comptabilité ;
  • L'application facilite grandement la collaboration entre plusieurs organisations ou entreprises.

Concrètement, la fondation Maker reçoit les factures de ses clients, freelances et collaborateurs via Request Invoicing. Son département financier va alors traiter les requêtes légitimes, puis les paiements seront effectués automatiquement à la fin du mois.

MakerDAO n'est pas le seul poids lourd des cryptos à avoir adopté Request. C'est aussi le cas d'une dizaine d'acteurs cryptos du top 100 du market cap :

  • Aave (le célèbre protocole DeFi) ;
  • Paraswap (agrégateur de liquidités très utilisé dans la DeFi sur Ethereum) ;
  • The Graph (protocole d'indexation de données blockchain) ;
  • Arianee (plateforme de passeports numériques pour objets de valeur) ;
  • Starname (app de paiements crypto déployée sur Cosmos, permettant de recevoir des cryptos sur son wallet en donnant un alias) ;
  • Gnosis (plateforme de marchés prédictifs décentralisée) ;
  • Ocean Foundation (la fondation chargée du développement d'Ocean Protocol – gestion de données on chain) ;
  • Near Protocol (plateforme d'applications décentralisées).

La feuille de route de Request est très chargée et les améliorations devraient attirer plus d'utilisateurs. L'équipe n'a de cesse d'implémenter de nouvelles cryptomonnaies et extensions.

Conclusion

Un réseau de facturation crypto, voilà une idée complexe à mettre en pratique. Après plusieurs années de développement, le produit phare de Request network, l'application Request Invoicing, est enfin disponible. Elle apporte une vraie utilité aux entreprises et freelances du secteur.

Tout professionnel qui a déjà dû traiter un grand nombre de paiements crypto sait à quel point cela consomme du temps et de l'attention. Request Invoicing apporte la solution, en permettant de créer ses factures rapidement, d'automatiser les paiements, et d'en garder la trace pour une comptabilité précise en pleine conformité avec la loi.

L'équipe de développement s'est clairement focalisée sur ses produits, et Request network offrira bientôt de nouvelles possibilités. Le mécanisme de destruction du token REQ assure une déflation qui ravira ses hodleurs. Qui plus est, Request network est un projet français, ce qui n'est jamais pour nous déplaire !

Pour aller plus loin :

Auteur

Co-fondateur de BitConseil et du Journal du Coin

Toute l’actualité des cryptomonnaies, analyses, vidéos et guides.

Copyright © 2017-2021 8Decimals - Tous droits réservés.

PARTAGER