Une rencontre avec le CEO de Crypto.com

Trading du CoinTrading du Coin
4.7
(36)

Si il y a un projet qui a suscité ma curiosité, c’est bien Crypto.com. J’entends parler de cette fameuse carte de paiement avec cashback en crypto depuis un moment, mais je ne l’ai jamais vue en Europe. Par contre, j’ai vu le produit fonctionner en Asie ! Kris Marsalek, PDG de Crypto.com, était présent au BlockShow de Singapour, et j’en ai profité pour faire le nécessaire pour le rencontrer afin d’obtenir quelques infos !

Tout d’abord Kris qui es-tu ?

Bon, j’ai passé ma vie à monter des compagnies, fait des exits pour plusieurs dizaines de millions de dollars et évidemment j’ai aussi connu des échecs. J’entreprends depuis 20 ans. Je viens de Pologne, j’ai quitté l’université pour entreprendre et je suis arrivé à Hong-Kong en 2003. Mon truc, c’est de former des équipes solides et me concentrer sur la conception d’un produit qui aura un réel impact . C’est ce que j’adore, développer une idée, rassembler du monde autour d’un objectif et l’atteindre en partant de pas grand chose. Monter des entreprises quoi… c’est tout ce que je sais faire.

Allons droit au but ! Crypto.com c’est pour quand en Europe ?

Le produit est déjà disponible et fonctionnel aux Etats-Unis et à Singapour, nous prévoyons de continuer la distribution dans 30 pays Européens dès janvier 2020 (pour la France). Nous avons déjà un produit qui marche bien globalement, c’est notre application mobile. Sur celle-ci vous pouvez acheter des cryptos avec de l’euro, par carte et virement bancaire. Il est aussi possible de retirer du fiat de la plateforme. Les cartes sont en chemin pour l’Europe. Selon la carte désirée, il vous faut stacker un certain nombre de jetons MCO . La demande est forte pour le produit, car en Europe, ce n’est pas facile de trouver une carte qui fait du vrai cashback de 2 à 5 %.

Je veux bien le croire, j’utilise Revolut Metal, et le cashback est limité à 0.1% en Europe. Il doit y avoir une raison légale derrière. Maintenant pouvez-vous m’en dire sur les sources de vos revenus pour offrir un tel cashback ? 

On propose des services de change entre devises fiat, comme sur Revolut, nous sommes transparents sur les taux et tirons nos profits là-dessus. Nous gagnons de l’argent à chaque fois que quelqu’un dépense avec la carte et prélevons une petite commission quand vous achetez de la crypto avec du fiat, tradez vos cryptos. Nous avons aussi un service de lending (prêts), si tu empruntes chez nous on touche des intérêts (classique) et avons enfin annoncé notre exchange crypto.com. Bref, nous avons quelques systèmes en place pour assurer notre rentabilité.

J’ai cru comprendre qu’il y avait deux tokens, le CRO et le MCO. Pouvez-vous expliquer à notre audience brièvement quel sont leurs buts ?

Le token MCO fonctionne avec le système de cartes. Il vous faut stacker des MCO afin de recevoir la carte.

Quant au CRO, c’est le fuel notre propre blockchain publique qui est aujourd’hui dans un stade de Testnet avancé. L’arrivée du Mainnet est prévue pour l’année prochaine. C’est une solution aux applications très larges, il faut y voir une sorte d’infrastructure ayant l’ambition de remplacer Visa ou Mastercard. Nous voulons notre propre environnement de paiement pour se passer des processeurs classiques à l’avenir. C’est un sacré défi. Sur CRO, nous allons aussi pouvoir ajouter de plus en plus de fonctionnalités, comme des services de finance décentralisée, un DEX etc. Il s’agit d’une blockchain très scalable qui va servir de support à tout notre réseau.

Quand vous avez évoqué le remplacement de Visa et Mastercard. Cela suggère que votre solution devra être acceptée par beaucoup de marchands. Quelle est votre stratégie pour y parvenir ?

Faire accepter un moyen de paiement, ce n’est vraiment pas simple. Il nous faudrait au moins une dizaine d’années pour arriver à un niveau d’adoption à peine correct avec notre propre chaîne, sans passer par Visa je pense. D’où notre volonté de passer par ces derniers. Cela dit, la vision long-terme reste une chose très importante dans le monde des cryptos. Pour le moment, Visa & Mastercard ne t’autorisent pas à payer nativement en cryptos sur leur réseau. Ainsi nous nous lançons dans un vaste projet de développement d’infra pour rendre ça possible. Yep. C’est une belle épreuve en perspective, ça va durer, mais nous avons une stratégie évidemment.

On a intégré CRO sur WooCommerce : en 2 clics, les marchands en ligne partenaires pourront l’intégrer, et il faut savoir qu’ils évoluent plus vite technologiquement parlant que les marchands physiques… même si c’est aussi et surtout si ces derniers acceptent les cryptos qu’il y aura un plus gros impact. Ils sont plus durs à convertir. Avant d’atteindre le niveau d’acceptation souhaité, il va nous falloir travailler.

Dites m’en plus sur votre rebranding, vous avez fait l’acquisition du nom de domaine www.crypto.com pour 12M $, je suppose que c’est purement marketing. Je me trompe ?

On l’a acheté il y’a 1 an et demi, ce fut certes onéreux mais nous avons de grandes ambitions. Nous souhaitons vraiment créer un écosystème complet, pas seulement une plateforme pour gérer un solde crypto/fiat et dépenser avec une carte en metal… Sur crypto.com, vous pouvez déposer et retirer des fonds, gagner de l’argent avec notre programme de lending “Earn”, acheter des cryptomonnaies ou d’autres biens, trader, emprunter, tracker les prix etc. Tout ce dont vous avez besoin et qui touche aux cryptomonnaies, nous nous devons de vous le proposer sur l’application. Ce nom de domaine est donc un choix primordial à nos yeux.

Il me semble que vous avez un exchange que vous mettez en place et que vous prévoyez de proposer des produits dérivés. Vous ne rencontrez pas de soucis dans le déploiement de votre service ?

Le trading sur marge n’est pas encore place mais la conformité passe avant tout chez nous. Crypto.com , c’est une boîte de 200 employés auditée par un cabinet des “Big 4”. Nous travaillons avec VISA et de nombreuses banques et ne laisserons pas une négligence légale quelconque compromettre notre croissance. Je suis convaincu que cette industrie sera intégralement régulée dans les 2-3 prochaines années, alors nous investissons beaucoup de ressources dans l’obtention de licences et le développement de solutions pour assurer notre conformité sur tous les aspects. C’est ce qu’il nous faut faire de toutes façons, si on veut continuer d’exister sur les prochaines décennies.

Merci pour ces réponses, cela nous donne quelques informations à exploiter !

Tout le plaisir est pour moi ! D’ailleurs petit anecdote, notre COO est français. Si la communauté francophone a des questions, nous serions heureux d’organiser une session de questions réponses avec lui. Il est super calé sur le technique, il pourra répondre aux questions sur notre propre blockchain de la meilleure façon !

Interview

La carte crypto.com Ruby Platinum proposant un cashback crypto de 2% est d’ores et déjà disponible à la commande en France. Afin de la recevoir, il vous faut vous engager à stacker 50 MCO (environ 170€ de jetons au cours actuel) sur une période de 6 mois. Pour les plus curieux d’entre vous, rendez-vous sur ce lien (affilié) pour télécharger l’application et commander votre carte !

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 4.7 / 5. Nombre de votes : 36

Sami
Fervent passionné de devises numériques, et même des plus louches! Je passe mon temps sur le net à analyser des projets fragiles et à brasser un maximum d'actualités sous plusieurs langues . Il m'arrive parfois d'écrire, faisant de mon mieux pour publier le moins d'inepties possible, bien entendu. A bientôt dans la crypto ! contact : [email protected]

Poster un Commentaire

avatar