Pariez en cryptomonnaie sur le baril de pétrole à zéro dollar !

Trading du CoinTrading du Coin
5
(1)

La plateforme de produits dérivés de cryptomonnaies FTX continue d’innover dans ses contrats à terme sur divers thèmes d’actualité. Cette fois, FTX surfe sur les récents prix négatifs du baril de pétrole pour lancer un nouveau token de prédiction appelé « OIL100 ».

Les paris sont ouverts

Oubliez les élections présidentielles américaines avec les contrats TRUMP 2020, la plateforme FTX vous propose du neuf. Toujours très imaginative concernant les marchés prédictifs, la crypto-bourse vous propose désormais de parier sur le prix du baril de pétrole, avec le token OIL100.

pétrole bitcoin

Les OIL100 représentent des contrats à terme dont la valeur à l’expiration est celle d’un baril de pétrole WTI plus 100 $. Ainsi, si le cours du pétrole WTI devait être en territoire négatif à l’expiration d’un contrat OIL100, par exemple -40$ le baril comme récemment, le contrat ne vaudrait plus que 60$.

À l’inverse, si le baril de pétrole est au-dessus de 0$, par exemple 20$, alors le contrat OIL100 aura une valeur à l’échéance de 120$.

La grande chute se poursuit

Depuis l’ouverture des contrats OIL100 dans la matinée du 22 avril, les prévisions de prix du pétrole WTI y ont majoritairement oscillés entre 9 et 16$ le baril (soit 109$ et 116$ pour le OIL100).

Cours du contrat à termes OIL100 sur les prix du baril de WTI (+100$) – Source : FTX.com

Comme pour leurs précédentes offres de marchés prédictifs, les régions du monde pouvant réellement utilisés ce nouveau produit semble toutefois assez limitées (voir la liste des pays exclus ici).

En tout cas, la plateforme FTX semble ouverte à tous les types de paris. Après les élections US et le baril de pétrole, on se demande quels contrats prédictifs ils imagineront la prochaine fois !

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 5 / 5. Nombre de votes : 1

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Rémy R.
Issu d’une formation universitaire en Sciences, je m’intéresse aux blockchains et à Bitcoin depuis 2013 et en ai même miné à l’époque. La bulle qui s'en est suivie m'en a détourné, mais je m'y suis replongé depuis 2017 et les étudie depuis avec passion.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici