Stop

Coronavirus : le CME ferme ses locaux pour limiter la contagion

Trading du CoinTrading du Coin
2.7
(3)

Run away – Le Chicago Mercantile Exchange (CME) est la plus grande place d’échange de produits financiers dérivés au monde. Alors que les Etats-Unis se préparent au pire avec l’arrivée du coronavirus sur le sol américain, le marché roi s’apprête à suspendre ses opérations à Chicago à partir du 13 mars pour limiter les dégâts.

Mesures de précautions

La directive est tombée le mercredi 11 mars, le CME Group s’apprête à fermer sa bourse de Chicago par mesure de précaution afin de luter contre la propagation du coronavirus lors de larges rassemblements. La mesure prendra effet le vendredi 13 mars “à la fermeture des bureaux”.

Dans un communiqué de presse publié par le groupe, celui-ci cite le principe de précaution pour justifier la fermeture :

« Aucun cas de coronavirus n’a été signalé dans la salle des marchés ou dans le bâtiment du Chicago Board of Trade. La réouverture de la salle des marchés sera évaluée à mesure que des conseils médicaux sur le coronavirus seront disponibles. »

Fermetures dues au coronavirus

Ainsi, le CME allonge d’un nouveau nom la liste des entreprises ayant fait le choix de limiter ses activités pour enrayer la propagation du virus. Jusqu’à présent, le virus a entraîné la suspension de l’ensemble des vols entrants et sortants de Chine, ainsi que la fermeture totale de l’Italie sur le reste du monde. En France, le passage en stade 3 n’est pas encore acté mais est dans toutes les têtes.

Plus localement et du côté des autres places de marchés américaines, le New York Stock Exchange n’a pas encore annoncé de fermeture, malgré les plus de 200 cas recensés dans la ville. Quant au Nasdaq, également basé à New York, celui-ci a préparé l’ouverture de bureau de secours dans le centre d’affaires du Navy Yard de Philadelphie.

Une mauvaise nouvelle pour le CME

S’il restera à évaluer plus tard les conséquences économiques des multiples perturbations que cause actuellement la propagation du virus, cette fermeture physique n’implique pas une fermeture totale : les infrastructures en ligne du géant restent opérantes, ce qui signifie qu’un certain nombre d’opérations en ligne ne seront pas affectées, comme la négociation des produits dérivés Bitcoin de la CME.

En effet, les produits dérivés Bitcoin ont été largement appréciés et sollicités par les utilisateurs, propulsant le CME à la première place des marchés de produits dérivés Bitcoin. Ces diverses options viennent d’ailleurs d’enregistrer un rebond notable lors du passage du Bitcoin en dessous des 8000 $ le 9 mars, enregistrant 450 millions de dollars de volume sur les contrats à terme Bitcoin.

La fermeture du CME laisse entrevoir de possibles autres adaptations des places financières mondiales. Les turbulences semblent donc annoncées et il faudra suivre avec attention l’évolution de la situation dans les prochaines semaines. Evidemment, l’impact économique sera scruté, mais l’important est ailleurs.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 2.7 / 5. Nombre de votes : 3

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici