Ethereum

Ethereum 2.0 : Consensys, Binance et Crypto.com s’associent et proposent un service de staking

Trading du CoinTrading du Coin
0
(0)

La version 2 du protocole Ethereum arrive à grands pas, et avec elle le passage du Proof of Work (POW) au Proof of Stake (POS). C’est dans cette optique que Consensys a dévoilé Codefi Staking, une plateforme de staking destinée à Ethereum 2.0.

Ethereum, du proof of work au proof of stake

À l’heure actuelle, les transactions du réseau Ethereum sont validées par des mineurs. Cependant, ces derniers seront remplacés par des agents appelés validateurs lors de la transition vers le Proof of Stake.

Pour devenir validateur, un utilisateur devra placer 32 ETH en gage sur un nœud Ethereum. Un minimum de 16 384 validateurs sera requis pour le lancement d’Ethereum 2.0. Ceci représente plus de 520 000 ETH mis sous séquestre dans des nœuds validateurs.

Évidemment, l’hébergement d’un nœud n’est pas une tâche aisée et des compétences spécifiques sont nécessaires. C’est là qu’entre en jeu Codefi Staking API !

Codefi Staking

Plus tôt cette semaine, l’entreprise Consensysspécialisée dans le développement de solutions Ethereum – a dévoilé Codefi Staking. Avec ce produit, son objectif est de proposer un service de staking dédié aux entreprises et institutions. Comme l’explique l’annonce :

« La mission est de fournir une API de qualité institutionnelle en marque blanche, avec un accès facile et efficace au réseau Ethereum 2.0 pour permettre aux entreprises de s’engager de manière sûre et rentable dans la prochaine phase de l’évolution d’Ethereum. »

Pour ce faire, Consensys s’est entouré de 6 partenaires influents dans l’écosystème crypto tel que : Binance, Crypto.com, DARMA Capital, Huobi Wallet, Matrixport, et Trustology.

Ces partenaires seront les premiers à avoir accès à la solution et permettront à leurs utilisateurs de “staker” sur Ethereum 2.0.

« Avec le staking sur Binance, les utilisateurs peuvent recevoir des récompenses sans avoir besoin de mettre en place des nœuds ni de se soucier des montants minimums de stake, des durées ou des difficultés. Les utilisateurs méritent les récompenses que leurs coins peuvent leur apporter. » a déclaré le CEO de Binance. 

Comme nous l’avons vu, la mise en place d’un nœud validateur peur s’avérer être une épreuve compliquée… Mais ce n’est rien comparé à la maintenance que cela nécessite. En effet, le nœud doit être disponible 24h/24 et 7j/7, si son détenteur ne veut pas perdre ses récompenses.

« Parmi les risques associés à l’utilisation de votre propre validateur, citons le vol ou la perte de clés de retrait, le transfert incorrect de fonds vers le contrat de dépôt Eth 2, sans parler des défaillances du matériel ou de la connectivité Internet qui entraînent la perte des récompenses du validateur. » a souligné Tim Lowe, le responsable produit de Codefi Staking.

Bien que cette solution apporte de la flexibilité aux utilisateurs, celle-ci ne sera pour autant pas gratuite. En effet, les plateformes de staking prélèvent une part des récompenses comme frais de service. Le recours à ce type de service peut également à terme mener à une centralisation du réseau Ethereum, ce qui n’est en aucun cas une bonne nouvelle.

Vous avez apprécié cet article ?

Cliquez pour lui donner votre note !

Moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

Pas encore de votes ! Soyez le premier à noter cet article.

Renaud H.
Étudiant ingénieur en software et en systèmes distribués, crypto-enthousiaste depuis 2013. Touche à tout, entre mining et développement, je cherche toujours à en apprendre plus sur l’univers des cryptomonnaies et à partager le fruit de mes recherches à travers mes articles.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici