Foot-bitcoin-btc

Petit tour d’horizon des actualités blockchain dans le monde du ballon rond

Trading du CoinTrading du Coin

James Rodriguez, le joueur de foot colombien, vient de lancer sa cryptomonnaie. L’occasion de passer en revue les relations que le monde du football entretient avec les cryptomonnaies et la technologie blockchain.

Le token de James Rodriguez

James Rodriguez , source : Wikipédia

James Rodríguez, joueur star du Bayern de Munich, a fait son entrée dans l’univers de la blockchain, en lançant sa cryptomonnaie à destination de ses fans, le JR10 Token.

En partenariat avec la startup SeflSell, James Rodriguez se lance dans une nouvelle aventure. Il s’agit en quelque sorte d’une marque sous la forme d’une cryptomonnaie, dont les utilisateurs pourront acheter des billets pour les matchs du joueur ou encore acquérir des produits dérivés inédits.

Certains diront : « encore un projet de crypto farfelu et inutile ! ». Un de ses avantages est peut-être de faire connaître les cryptomonnaies à un public plus large.

Le projet ambitieux du London Footbal Exchange

Le projet du London Football Exchange (LFE) voit beaucoup plus grand. Cette entreprise, créée en 2017, perçoit les cryptomonnaies comme étant le prochain virage du financement du football professionnel.

La direction du LFE négocierait actuellement des partenariats avec une cinquantaine d’équipes, dont plusieurs formations de Premier League.

Le token LFE, permettrait d’acheter des places pour un match, des produits dérivés, mais aussi des actions de son club de foot préféré.

Un transfert de joueur en bitcoin

De façon plus anecdotique un transfert d’un joueur en bitcoin a déjà été réalisé en janvier dernier.

Photo prise lors de la signature de Omer Faruk Kiroglu (à gauche) à Harunustaspor

En Turquie, Harunustaspor a revendiqué être le premier club de football à effectuer cette prouesse. Pour réaliser l’opération, le club amateur a dépensé 0,0524 bitcoin (330 euros actuellement) et 533 euros en cash en avance, pour recruter Omer Faruk Kiroglu.

Le futur du football et de la blockchain

Pour Yann Abdourazakou, professeur de marketing et de management à la California State University, le football ne fait que suivre la tendance sociétale actuelle, alors que la popularité des cryptomonnaies a explosé ces dernières années :

« Les cryptomonnaies permettront aux clubs de lever des fonds, dans une logique de crowdfunding, sans faire appel à une tierce partie, comme une banque ou un investisseur privé. Ce type de financement populaire induit également entre les clubs et les gens qui y investissent une forme de relation émotionnelle plus forte, plus directe. »

Un des avantages indéniables des cryptomonnaies par rapport aux devises traditionnelles est sa transparence quasi infaillible.

«  Prenez la billetterie. Grâce aux cryptomonnaies et à la technologie blockchain, on pourrait tracer chaque billet, annonce Yann Abdourazakou. Les utilisateurs pourraient tout visionner : ce qui a été vendu ou échangé, et à quel prix. Les ventes de billets ne pourraient alors être établies que sur la base d’un prix défini comme juste. »

La blockchain pourraient aussi bouleverser en profondeur la gestion de la carrière des footballeurs :

« Via certaines plateformes en ligne, des fans de foot pourraient investir de la cryptomonnaie sur un joueur méconnu, qu’ils jugent prometteur, afin de l’aider à atteindre certains objectifs “

La blockchain pourrait donner à l’ensemble des investisseurs des données extrêmement précises et transparentes sur les performances du joueur. Car, là encore, l’information ne serait pas réservée à une audience restreinte et privilégiée, mais serait publique à tous ceux qui utilisent cette technologie.

Comme dans de nombreux domaines, dans le foot et le sport en général, la blockchain pourrait amener des changements radicaux et bénéfiques.

« Personnellement, je pense qu’une révolution est possible, oui, poursuit Yann Abdourazakou. Mais certains acteurs du football, je pense aux agents de joueurs par exemple, ont intérêt à ce que les choses restent telles qu’elles sont. Le mot-clé derrière la cryptomonnaie, c’est la transparence. Mais dans le sport professionnel, beaucoup de personnes ont intérêt à ce que pas mal de choses restent opaques. »

Source : SoFoot || Image from Shutterstock

PARTAGER
Rémi M.
Passionné de cryptomonnaies depuis 2015, je suis très enthousiaste de pouvoir participer à cette nouvelle révolution technologique. Je suis persuadé que les cryptomonnaies se démocratiseront au fur et à mesure du temps, et je suis également impatient de voir comment elles évolueront et seront utilisées par un plus large public dans les années à venir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici