KPMG

KPMG : explosion des dépenses « blockchain »

Trading du CoinTrading du Coin

Le rapport semestriel de KPMG sur la technologie de l’information financière fait état d’une augmentation des investissements. Les États-Unis sont en tête pour ce qui est des dépenses liées à la blockchain.

KPMG, un des quatre plus grand cabinets d’audit et de conseil financier au monde, a publié son étude « The Pulse of Fintech » (l’impulsion de la Fintech), couvrant le premier semestre 2018. Il y aurait selon cette étude une augmentation significative des dépenses liées à la blockchain; et bien que l’intérêt envers la technologie soit partagé à travers le monde, les États-Unis sont difficiles à égaler en termes d’investissements dans ces technologies. Une autre conclusion-clé est que les grands investisseurs préfèrent soutenir des projets bien établis plutôt que de nouvelles équipes.

Comme on peut le lire dans le rapport :

« L’intérêt des investisseurs pour la blockchain n’était pas limité à une seule juridiction. Des Icos conséquentes ont eu lieu au cours du premier semestre de l’année, dont certaines ayant levé plus de 100 millions de dollars, pour R3 et Circle Internet Finance aux États-Unis, et de 77 millions de dollars pour Ledger en France. Les États-Unis ont été particulièrement actifs sur le front de l’investissement blockchain, les investissements totaux au premier semestre 2018 dépassant déjà le total enregistré en 2017. »

Les Îles Caïmans sont également mentionnées, puisque Block.one (la société derrière EOS) a levé 4 milliards de dollars via son ICO. Bien que l’on puisse contester ce chiffre, puisqu’il a été augmenté pendant une plus longue période (c’est à dire avant le début de 2018), il s’agit toujours d’un projet important.

Il convient de souligner que KPMG a une attitude généralement positive à l’égard du secteur crypto-monétaire. La société s’est jointe à la Wall Street Blockchain Alliance (WSBA), un organisme à but non lucratif visant à promouvoir la technologie des registres distribués dans le secteur financier.

Les principales conclusions du rapport sont conformes aux constatations faites par Autonomus NEXT « il y a une nette augmentation des dépenses, mais les grands projets obtiennent la majorité des fonds, tandis que les entreprises en démarrage sont encore susceptibles d’avoir des difficultés » .

En ce qui concerne les perspectives d’avenir, il est important de noter que les dépenses totales en technologies de l’information (y compris celles qui ne sont pas basées sur une blockchain) sont à la hausse. Si cette tendance se poursuit, les projets blockchain devraient également attirer plus de fonds à l’avenir.

Sources : CoinSpeaker ; Cryptovest || Image from Shutterstock

PARTAGER
Yanis
Blockchain believer et crypto investisseur depuis 2013, je suis chargé de rédactions et d'interviews pour Journalducoin. Mon objectif est de contribuer à la promotion et au développement des protocoles blockchain en France. Retrouvez mes articles pour ne manquer aucune crypto news !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici