Medium-censure

Bitly : « nous n’avons pas censuré Antonopoulos »

Trading du CoinTrading du Coin

Andreas Antonopoulos est sur le point de publier son nouveau livre : Mastering Ethereum. De nombreux liens vers des sites liés aux cryptomonnaies y figurent, et, comme beaucoup, Antonopoulos a choisi d’utiliser bit.ly afin de raccourcir les URL, avant de s’apercevoir que Bit.ly bloquait d’office tout ce qui est en lien avec la crypto. La situation s’est résolue grâce à un échange sur Twitter entre les deux parties concernées.

Antonopoulos est l’une des figures de proue du mouvement crypto, prêchant sans relâche pour l’adoption, l’éducation ainsi que l’effort d’innovation du secteur crypto. Son nouveau livre, « Mastering Ethereum », devrait être disponible à partir du 30 novembre.

Un impondérable est cependant venu perturber la phase de lancement. Afin de raccourcir les URL présentes dans son ouvrage, Antonopoulos a fait appel à bit.ly, un des services de réduction d’URL les plus utilisés. Rapidement, certains lecteurs du « brouillon » déjà disponible se sont aperçus que les liens étaient systématiquement bloqués.

Antonopoulos s’est donc adressé à Bitly directement via Twitter.

« Hey Bitly. Pourquoi bloquez-vous les liens bit.ly redirigeant vers des sites de cryptomonnaies ? Je suis sur le point de publier mon 4e livre, et il comporte environ 200 liens bit.ly. Si vous partez pour bloquer les liens, je vais devoir tous les enlever, et les remplacer par un concurrent. »

Après cela, il aura fallu deux jours à Bitly pour répondre. Pendant ce temps, Antonopoulos sondait Twitter à la recherche d’un service équivalent.

« Hey Andreas. Ces liens ont été bloqués par inadvertance, mais le problème a été résolu au cours du week-end. Ils devraient tous fonctionner à présent. »

L’histoire s’arrête donc là, même si quelques questions flottent encore. Andreas a en effet posé la question directement après la réponse de bitly : pourquoi diable ces liens étaient bloqués ?

« Avons-nous une explication quant à pourquoi ils étaient bloqués ? Trop de redirections ? Une liste noire mal gérée ? Signalés par des tiers ? Qu’est-ce qui m’assure (ainsi que le reste de la communauté crypto) que cela ne se reproduira plus ? Quelles mesures ont été prises pour s’assurer que ce n’est pas le cas ? »

À cet ensemble de questions tout à fait légitimes, Bitly aura répondu… Rien du tout. Pas un mot d’excuse, pas de boîte de chocolats, rien.

Au final, la situation est revenue à la normale, mais ce genre d’évènement n’est pas nouveau dans l’espace crypto. On se souvient, par exemple, de Google, Facebook & cie qui avaient décidé de bloquer toute forme de promotions pour les ICO et les cryptomonnaies en général, avant de faire marche arrière. Si l’image qu’ont les cryptos évolue rapidement, il semblerait tout de même qu’elles souffrent encore d’une réputation peu reluisante, poussant certaines industries à cogner avant de discuter.

Sources : CCN ; CoinTelegraph || Image from Shutterstock

PARTAGER
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.