Casino paris

L’usage du bitcoin dans les casinos en ligne

Trading du CoinTrading du Coin

Les cryptomonnaies et plus particulièrement, le bitcoin, font partie du quotidien de français de plus en plus nombreux à en faire usage sur internet. Dans le e-commerce, mais également pour les casinos en ligne, la devise numérique dont la valeur évolue comme sur une place boursière, sert à réaliser des transactions, des achats et des paris en ligne pour tenter de gagner un peu d’argent avec les machines à sous ou tables de jeux. Mais nous verrons que ce constat n’est pas égal à toutes les structures et que certaines autorités ne semblent pas suivre ce chemin.

Cet article n’a pas été écrit par notre équipe éditoriale.

Les nouvelles tendances des casinos en ligne français

À l’image des bitcoins désormais utilisés pour jouer à de nombreux jeux d’argent, ou même des paris sportifs sur internet, les évolutions sont nombreuses sur les casinos online. Dans l’actualité des blockchains, les établissements proposant des machines à sous ou autres tables de jeux se lancent un peu plus en se conformant tout simplement aux tendances du moment.

Cet esprit du jeu évolutif et des casinos en constante métamorphose n’est pas né d’hier. Depuis plus de 30 ans les casinos en ligne offrent une accessibilité simple à l’image d’internet en permettant aux joueurs de pratiquer dans leur salon ou au bureau. Des jeux flash, sans téléchargement, voir même gratuit dans un premier temps, ont permis à tout à chacun de se confronter aux créations d’éditeurs aujourd’hui des plus réputés et des plus reconnus par les parieurs aguerris.

Et puis s’en est suivie la miniaturisation de nos écrans connectés, les casinos s’adaptant ainsi à l’usage des smartphones au quotidien en transformant leur interface, notamment grâce à la technologie HTML5, pour jouer à chaque instant, même en profitant du beau temps. L’ouverture du marché français aux opérateurs étrangers et aux compétitions venant de l’étranger ont également offert un nouveau souffle aux paris et jeux d’argent sur internet. Maintenant il est même possible de jouer face à de véritables croupiers connectés en direct, pour le blackjack, la roulette ou même le baccarat. Ainsi, le casino n’est plus cet établissement sombre, où l’on peut ressentir une forme de solitude, et qui ne laisse pas transparaître la différence entre le jour et la nuit.

Profiter des meilleurs sites de jeux avec vos bitcoins

C’est dans cet effort continuel que les cryptomonnaies ont fait leur apparition sur les établissements en ligne de jeux d’argent. Pour l’heure, il y a déjà de nombreux casinos acceptant les bitcoins, assurant un meilleur divertissement, depuis des plateformes sans téléchargement, en utilisant simplement son navigateur web ou avec des applications destinées à vos Androids ou iPhones. Il est également possible de jouer gratuitement à des jeux pour découvrir cet univers ou simplement pour passer un bon moment de détente.

Il n’est jamais simple de choisir le bon casino pour des paris en bitcoins tant le nombre de marques, de variantes de jeux ou même de qualité de service peuvent changer du tout au tout. Il est alors bon de vous appuyer sur tous les guides aussi bien dans l’univers Bitcoin, que pour des casinos en ligne traditionnels. La mention d’une licence de jeu vous sera présentée, tout comme le respect ou non de l’équité, les mesures de sécurité préconisées et ce quel que soit le moyen de paiement opéré. Naturellement, le bitcoin est l’élément bonus à tous ces paramètres servant de protection supplémentaire contre l’accès à vos comptes bancaires.

Les dépôts appréciés…

Parmi les options de paris qui vous seront préconisées pour l’usage de vos bitcoins sur les casinos en ligne français, commençons par le commencement, à savoir les dépôts. Le dépôt en bitcoin, la cryptomonnaie s’appréciant également dans le registre du trading, s’effectue de manière immédiate, instantanée, sans attendre pour pouvoir les utiliser sur l’ensemble des jeux proposés par le casino sélectionné. Mais là où se situe la subtilité d’une marque à l’autre, c’est la potentielle conversion dans une devise nationale dite fiat et non plus en BTC.

Et cette différence est plus que cruciale pour la suite des évènements. Prenons le premier cas, à savoir la possibilité de jouer avec vos bitcoins, sans conversion en euro. Dans ce cas, le casino se confronte à des joueurs prônant l’usage d’une valeur numérique et en constante évolution. Ce qui peut en résulter une simple niche pour une valeur du BTC à l’indice V, et aux retraits dans une semaine, un mois, ou une année, pour une valeur V+1. Ainsi, sans jouer, les parieurs utilisant des bitcoins ou toutes autres cryptomonnaies se trouveraient gagnants, l’inverse étant également vrai. C’est pourquoi le cas le plus fréquent sur les casinos bitcoins français est le dépôt permis en cryptomonnaie mais avec une conversion en direct contre la devise nationale dont vous êtes « encore » dépendant au quotidien.

…Les retraits plus rares

Pour les mêmes raisons qu’exposées ci-dessus, les retraits sont très très rares en BTC depuis les sites de jeux d’argent. Ou du moins, cela se fera toujours avec la devise nationale en fonction de votre géolocalisation. Le transfert d’argent peut naturellement se faire vers votre portefeuille électronique, mais en se réajustent à la nouvelle valeur de la cryptomonnaie. Et les casinos s’en trouvent nettement moins perdants, tout comme les joueurs, saisissant le bon moment pour demander le retrait des gains générés, avec des temps de traitement de moins de 2 heures.

En comparaison, les délais de retraits sous la forme de virements bancaires prennent de 2 à 7 jours ouvrés. Une différence conséquente, même si encore une fois, la possibilité de jouer directement en BTC est très nettement limitée, alors que l’usage des euros, des roubles, des livres sterling, des couronnes suédoises ou finlandaises, ou tout autres monnaies nationales est de fait la référence inchangée. L’unique raison avancée est la fluctuation beaucoup trop importante des cryptomonnaies comme le Bitcoin.

L’utilisation des bonus

Que ce soit pour les dépôts ou les retraits, les parieurs utilisant des bitcoins sur les casinos en ligne ne se trouvent jamais perdants, les marques de jeux d’argent cherchant simplement à limiter les risques, voire les fraudes, par cet usage trop « intempestif » et en manque de régulation. C’est à l’image des VPN (Virtual Privacy Network) qui laisseraient grandes ouvertes les portes de ces sites à des parieurs-arnaqueurs, ou pirates informatiques, n’étant inscrits que pour un seul objectif, s’emparer des données des utilisateurs ou braquer le casino 2.0.

Cette évaluation des risques à forcé les casinos à renforcer certaines conditions de mises et réinvestissements au sujet des bonus offerts. Vous trouvez mentionné des remises de l’ordre de 20 à 40 fois le montant perçu, ainsi que le dépôt ayant servi à l’acquisition des crédits et des mises gratuites. L’avantage avec les bitcoins, comme les autres cryptomonnaies ce sont souvent les bonus promis de l’ordre de 15% à l’inscription ou au dépôt. Des marques promettent environ 100€ pour un premier dépôt du même montant. Votre solde est ainsi crédité de 200€, et avec 15% de plus, ce sont 230€ qui sont disponibles pour profiter des machines à sous et tables de jeux. Faites tout de même attention à bien lire les conditions d’utilisation qui souvent réservent de mauvaises surprises.

D’autres formules vous sont également présentées afin de maximiser les chances de réussite et vous promettre à chaque fois un complément en contrepartie d’un dépôt en crypto.

L’ARJEL en retrait des cryptomonnaies ?

Nous l’avons vu, les bictoins promettent un usage multiple sur les casinos en ligne, que ce soit pour les dépôts, pour la rapidité et la sécurité, pour les retraits, même si cette option est des plus rares, voir encore pour les bonus. Mais il existe une institution, en France, qui ne voit certainement pas d’un bon œil l’usage de cette devise numérique sujette à des variations importantes pour les jeux d’argent sur internet. Nous avons nommé l’ARJEL ou Autorité de Régulation des Jeux En Ligne.

Sa mission, depuis 2010 avec la décision du gouvernement d’ouvrir le marché des paris sur internet aux opérateurs étrangers, est de réguler le marché, de le rendre sain et des plus sécurisés pour les parieurs. C’est pourquoi vous ne trouverez jamais de jeux de « hasard » sur ces établissements agréés mais uniquement des paris sportifs, paris hippiques, quelques loteries, et assurément du poker. Pas de machines à sous, pas de blackjack, pas de vidéo poker, pas de tickets à gratter et surtout pas de bitcoins. Une fois encore c’est dans un souci de protection. Mais de qui ? Des joueurs ou des établissements eux-mêmes ?

De notre propre aveu, ce serait davantage les casinos autorisés par l’ARJEL, qui auraient fort à perdre en se refusant de permettre l’usage des bitcoins. Les casinos légaux, mais sous autorités étrangères, comme le Curaçao ou l’UK Gamling, surfent sur cette tendance à succès et les mesures de sécurité sont finalement davantage garanties avec ces portefeuilles électroniques, aussi bien pour les joueurs que pour les marques autorisées à exercer dans l’Hexagone.

Ce refus du bitcoin peut très bien être mis en corrélation avec l’absence de paris sur les compétitions eSport. L’une des plus grandes institutions nationales en matière de jeux d’argent, et en passe d’être privatisée, a pourtant soumis l’idée par une plateforme gratuite, à usage fictif, de mises sur les tournois mondiaux et intercontinentaux de jeux vidéo. L’ARJEL comme le gouvernement y mettent leur véto alors que ce filon est déjà un franc succès aux États-Unis, en Angleterre et même au Japon.

L’avenir des cryptomonnaies et des casinos

Comment imaginer l’avenir des paris et des jeux en ligne avec la montée des cryptomonnaies ? Dans plusieurs villes du Canada ou même du nord des États-Unis, le bitcoin sert de monnaie d’échange, comme une devise nationale, pour consommer en physique et non plus simplement sur internet. Les paiements mobiles tendent aux aussi à se démocratiser.

Nous voyons même depuis quelques mois la pluralité des cryptomonnaies qui prendrait presque le dessus sur le nombre de devises nationales à l’échelle mondiale. Même Mark Zukerberg, pour Facebook, veut sa cryptomonnaie. Elle serait même en bonne voie, avec un premier lancement en 2020. Et le réseau social n’a pas été le dernier à proposer des jeux de casinos, certes gratuits, à ses utilisateurs. Le partage au sein même de la communauté virtuelle prendrait alors une dimension d’échanges verbaux et monétaires, favorisant le e-commerce, l’e-learning, l’e-trading, le télétravail et possiblement le e-Gaming. Voilà sans doute ce que nous réserve les années à venir dans le monde du casino : un partage absolu, un jeu en communauté et surtout la disparition des frontières pour gagner ou tout perdre ensemble.

1
Poster un Commentaire

avatar
1 Fils de commentaires
0 Réponses de fil
0 Abonnés
 
Commentaire avec le plus de réactions
Le plus populaire des commentaires
plus récent plus ancien Le plus populaire
Flo
Invité
Flo

Mais du coup, en imaginant qu’un gain est fait en BTC, il est impossible de le justifier après ?