JP Morgan cherche à embaucher des techniciens Blockchain

Trading du CoinTrading du Coin

JP Morgan est à la recherche d’un “Technical Project Execution Manager – (Blockchain)” et ceux malgré une attaque très récente de son PDG contre le Bitcoin qui est à l’origine de la technologie Blockchain. JP Morgan semble malgré tout vouloir adopter la technologie blockchain.

Dans un geste que beaucoup trouvent ironique, voire hypocrite, JP Morgan est à la recherche d’un technicien blockchain expérimenté. Cette annonce intervient quelques jours après que son PDG, Jamie Dimon ait qualifié le Bitcoin de « fraude ». Une fraude dont la technologie open source de base que l’on appelle Blockchain semble tout de même bien intéresser l’entreprise…

L’offre d’emploi sur le site de JP Morgan :

« Le Blockchain Center of Excellence (BCOE) est à la tête des recherches pour les applications de la technologie du Distributed Ledger (DLT) au sein de JP Morgan. Nous explorons des cas d’utilisation de la technologie Blockchain ainsi que des solutions pilotes dans tous les secteurs d’activité. Nous sommes actifs dans l’écosystème Blockchain : développement technologique, investissement dans des partenariats stratégiques et participation à des consortiums industriels. »

Bitcoin à la rescousse

Ce n’est un secret pour personne que les grandes banques investissent massivement dans la technologie Blockchain, cependant, une partie du succès du Bitcoin réside dans la façon dont le réseau récompense les mineurs pour la construction et le maintien d’une infrastructure Blockchain décentralisée, ce qui est essentiel à sa sécurité.

Bitcoin est né en réponse à la mauvaise gestion financière après que les plus grandes banques, dont JP Morgan, aient contribué au crash financier mondial de 2008, laissant un besoin urgent d’un meilleur système. Ce n’est pas un hasard si Bitcoin a vu le jour cette même année, alors que le monde était à la recherche d’alternatives aux banques.

Jamie Dimon et la Blockchain

La récente diatribe anti-Bitcoin de Dimon n’est pas un coup d’essai pour le PDG de JP Morgan. Lors d’une intervention sur CNBC lors des réunions du Forum économique mondial en février 2016, il avait déjà exprimé ses sentiments sur Bitcoin:

« Il n’ y a rien derrière un bitcoin, et je pense que s’il était plus important, les gouvernements l’arrêteraient… »

Au moment de la décision de Dimon, le prix du bitcoin se situait aux alentours des 400 $. Quatre mois plus tard, la cryptomonnaie avait presque doublé de valeur pour atteindre 780 $ et, en décembre 2016, le Bitcoin avait atteint un nouveau sommet historique à 1200 $. Depuis, la valeur du bitcoin continue de grimper, atteignant son plus haut niveau historique en août dernier, à un peu moins de 4980 $.

Réelles convictions ou manipulation de marché ? Dans tous les cas il est hypocrite de rejeter le Bitcoin tout en adoptant la technologie de base sur laquelle il repose. Vos avis ?

Source : bitcoinist.com

PARTAGER
Romain
Cofondateur du Journal du Coin et crypto-addict depuis plusieurs années. J'aime partager ma passion et aider les nouveaux arrivants à évoluer dans cet univers. Vous pouvez me retrouver tous les lundis sur notre chaîne YouTube pour notre JTduCoin.

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici