Iexec-RSK

iExec (RLC) annonce son partenariat avec Rootstock (RSK)

iExec est un projet franco-chinois basé à Lyon. Son équipe propose une solution de cloud computing décentralisé fonctionnant à travers le RLC, un token utilitaire ERC20. L’entreprise a annoncé cette semaine son partenariat avec RSK (Rootstock), une plateforme de smart contracts, permettant de déployer des applications décentralisées à travers une surcouche du réseau Bitcoin.

Le smart contract ou contrat auto-exécutant

Les smart contracts sont apparus au cours des dernières années comme une nouvelle façon d’envisager les affaires. En effet, ces contrats ont de nombreuses applications, et aussi de nombreux avantages. Par exemple, ils permettent d’effectuer automatiquement des règlements, comme l’attribution d’indemnités ou la vente de prestations de services, de façon sécurisée et quasi-instantanée.

Ces contrats ont été popularisés par la blockchain Ethereum et les développeurs ont rapidement vu le potentiel de cette innovation. C’est pourquoi RSK entend ajouter de la valeur et des fonctionnalités à l’écosystème Bitcoin en permettant d’y implémenter des smart contracts. De fait, RSK est donc la première plateforme proposant de tels contrats en utilisant la blockchain de Bitcoin.

Le déploiement des smart contracts d’iExec sur RSK

Comme nous vous l’avions déjà rapporté, iExec a développé le premier service de cloud computing basé sur une blockchain. Cette plateforme permettra aux utilisateurs d’acheter ou de vendre de la puissance de calcul. Cela permettra notamment aux applications décentralisées les plus demandeuses en termes de ressources informatiques de fonctionner via l’achat de ces ressources sur la plateforme d’iExec.
iExec a déployé avec succès la V1 de ces contrats sur la plateforme RSK. Cela permettra aux développeurs de construire des applications qui profiteront gratuitement des capacités de cloud computing proposés.

Iexec-RSK

La prochaine étape du projet : une V2 toujours plus performante

Le 29 mai 2018, iExec devrait déployer la V2 de ses contrats. Elle consistera en un marché décentralisé, où s’échangeront des ressources de cloud computing. Cette plateforme sera le premier exemple d’un marché peer-to-peer où sera monétisée de la puissance de calcul informatique.
Une fois la V2 compatible avec RSK, les smart contracts déployés sur Rootstock seront en mesure d’utiliser le même cloud décentralisé que les applications déployées sur la blockchain d’Ethereum.

Ce projet est une première mondiale, il s’agit d’une aubaine pour de multiples secteurs tels que la finance, l’intelligence artificielle ou encore la recherche scientifique. Comme pour beaucoup d’innovations blockchain, sa pierre angulaire est la décentralisation.

En effet, un scientifique (par exemple un mathématicien, ou un théoricien dans un domaine quelconque) n’aura plus à passer par des institutions gouvernementales, des bourses, ou des investisseurs privés pour acheter un ordinateur capable d’exécuter les tâches complexes qui lui incombent pour mener à bien ses recherches. Notre scientifique va pouvoir acheter cette puissance de calcul sur la plateforme développée par iExec, et ce au meilleur prix possible. De plus, ce partenariat avec RSK permettra le développement d’applications, décentralisées via Bitcoin, qui seront à même d’utiliser au mieux la puissance de calcul qu’offrira la place de marché d’iExec.

Sources : iExec || image from Shutterstock.com

Restez connecte a l'actualite
Qui d'autre veut recevoir un résumé de l'actualité des dernières 24h chaque matin ?
PARTAGER
Élève avocat, je suis passionné par les cryptomonnaies depuis l’apparition de Bitcoin sur le Deepweb. Je m’occupe de la plupart de l'actualité concernant la régulation en cours des cryptomonnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici