Une API Bitcoin pour Google, Apple, Samsung et Mozilla

Trading du CoinTrading du Coin

Un API est une interface de programmation propre à un logiciel, qui permet à un développeur tiers d’intégrer de nouvelles fonctionnalités à ce même logiciel. En l’occurrence, une API a été développé pour intégrer le paiement en Bitcoin dans les navigateurs Microsoft Edge, Safari, Google Chrome et Mozilla Firefox.

Un travail initié par le W3C

Ce travail a été réalisé par le World Wide Web Consortium (W3C) avec l’aide de Microsoft, Google, Facebook, Apple et Mozilla. C’est une avancée de plus pour que Bitcoin soit reconnu en tant que moyen de paiement légitime.

Le W3C s’est intéressé de plus en plus aux technologies de la chaîne de bloc au fil des ans, organisant son tout premier atelier blokchain en juin dernier. Mais bien que les participants aient été séduit par la normalisation et la démocratisation de l’utilisation de cette technologie, aucun travail officiel n’avait été engagé jusque-là.

Annoncée jeudi, l’API est actuellement implémentée dans des navigateurs tels que Google Chrome, Microsoft Edge, Apple Webkit, Mozilla Firefox, le Samsung Internet Browser et le navigateur in-app de Facebook. Lorsqu’elle sera activée, l’API permettra aux nouveaux types de paiement, y compris le bitcoin, l’éther et toute autre cryptomonnaie disponible (ainsi que les méthodes de paiement en ligne plus traditionnelles) d’être intégré directement dans le navigateur. Les consommateurs pourront alors choisir parmi un menu déroulant des modes de paiement disponibles pris en charge.

“En cours de développement”

L’API, et l’appel du W3C en faveur d’une “implémentation élargie”, est basée sur ce que le groupe considère comme un moyen d’offrir aux consommateurs plus d’options de paiement et aux commerçants une caisse en ligne plus sécurisée.

Dans le cadre de cette croissance, le moteur de navigation WebKit qui équipe Safari et l’Appstore d’Apple en début de mois a fait passer le statut de ses travaux de “en cours d’étude” à “en cours de développement”.

Les efforts de normalisation du W3C sont notoirement lents, et les travaux des groupes communautaires aux groupes d’intérêt en passant par les groupes de travail, peuvent tous prendre des années. C’est l’une des raisons pour lesquelles les entrepreneurs de crypto-monnaies hésitent à rejoindre les rangs du groupe, même si le consortium créé par Tim Berners-Lee jouit d’une bonne réputation.

La prochaine réunion du Groupe de travail pour les paiements Web via l’API basée sur le navigateur est prévue pour les 6 et 7 novembre, et une démonstration devrait avoir lieu le 23 octobre pour montrer comment Airbnb, Google et Mastercard utilisent l’API.

Jacobs, optimiste quant au récent pas en avant, conclut :

“Vous commencerez à voir les premiers utilisateurs de l’API l’utiliser et vous verrez une augmentation de la prise en charge des navigateurs au fil du temps que j’espère être largement déployé d’ici le milieu de l’année prochaine”

Source : Cointelegraph

PARTAGER
Avatar
Directeur de publication du média que vous lisez en ce moment même, je quitte mes fonctions stratégiques de temps en temps, pour écrire des billets d'analyse financière du marché des cryptomonnaies.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.En publiant un commentaire, vous acceptez notre politique de confidentialité.

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici