24 heures sur la planete crypto 58

24h sur la planète crypto #58 : toute l’actualité des cryptomonnaies, en français !

Trading du CoinTrading du Coin

Bonjour à toutes et à tous, et bienvenue dans ce nouvel épisode de 24h sur la planète crypto ! On ne vous le rappellera jamais assez : vous pouvez recevoir cet article la veille, en vous inscrivant à notre newsletter en bas de page ! Bonne lecture 🙂.

WePay : il n’y a pas vraiment de demande pour les paiements en cryptos

WePay, filiale de JPMorgan et Chase, est un fournisseur de solutions de paiement en ligne. Le CEO de l’entreprise – Bill Clerico s’est récemment exprimé au micro de Bloomberg par rapport à l’éventuel support des cryptomonnaies par la société. Selon Clerico, même si l’espace est « très intéressant », il n’y a pas pour l’instant de « cas d’usage remarquable ». Ainsi, même si l’un des premiers buts de cette entreprise est de répondre aux demandes des clients, il n’y a toujours pas suffisamment de demande pour forcer WePay à accepter les cryptomonnaies.

Litecoin de plus en plus populaire sur le Dark Web

Recorded Future a récemment publié un rapport qui présente Litecoin comme la deuxième devise numérique la plus utilisée sur le Dark Web. Ce rapport révèle que près de 30 % des vendeurs sur le Dark Web acceptent le Litecoin. Il est également noté qu’environ 20 % des vendeurs acceptent Dash, et que la dominance de Bitcoin est toujours clairement avérée.

« Avec l’ensemble des vendeurs qui l’acceptent, Bitcoin reste la référence dans le Dark Web. Litecoin est apparu comme la deuxième devise la plus populaire, avec 30 % des vendeurs acceptant les cryptomonnaies qui sont disposés à l’accepter. Dash suit de près, avec 20 % du marché [où il est accepté]. Étonnamment, Bitcoin Cash [est la quatrième] devise la plus répandue, avec 13 % des vendeurs s’y fiant en tant que moyen de paiement. » Extrait du rapport.

Crypto UK : une alliance au service de l’auto-régulation

Coinbase, Etoro, Cex.io, Blockex, Commerceblock, Coinshare et Cryptocompare se sont récemment joints afin de former un organisme indépendant chargé de développer des normes d’auto-régulation pour l’industrie crypto. Basée au Royaume-Uni, et baptisé « Crypto UK », l’organisme vise à promouvoir une bonne gestion ainsi qu’une coopération efficace avec les gouvernements. Selon le groupe, la régulation est imminente, il est donc nécessaire que des acteurs de l’industrie y participent. Crypto UK a déjà émis un code de conduite, auquel tous ses membres doivent adhérer. Parmi les règles, sont exigées une transparence totale ainsi qu’une coopération optimale avec les régulateurs du Royaume-Uni.

Partenariats confirmés pour Ripple et xCurrent : SAMA et Western Union

L’entreprise Ripple a souvent annoncé que de grands organismes de paiement s’apprêtaient à expérimenter la blockchain au sein de leur société. Si aucun partenariat n’impliquant le token XRP n’est pour le moment confirmé, de nombreuses entreprises s’essayent en ce moment à la solution de paiement proposée par Ripple : xCurrent. Ainsi, l’Autorité Monétaire d’Arabie Saoudite (SAMA) a récemment déclaré le début d’un partenariat avec Ripple, ce afin de faciliter les paiements transfrontaliers. Il s’agit de la première Banque centrale à expérimenter une telle technologie. De nombreuses rumeurs parlaient également d’un partenariat avec Western Union, le plus grand service de transfert d’argent, partenariat désormais confirmé par l’entreprise. Le CFO de Western Union Raj Agrawal a en effet validé l’existence de cette collaboration auprès de Bloomberg. Agrawal a précisé que l’application de cette technologie est encore en « phase de test », mais pourrait s’avérer être un « grand pas en avant » si tout se déroule sans accroc.

CFTC : deux comités dédiés aux cryptos et aux blockchains

Une réunion au sommet s’est tenue hier pour la CFTC. Cette réunion rassemblait des personnalités influentes, que ce soit du secteur public ou privé. Cette conférence portait sur la régulation des nouvelles technologie, et le rôle des régulateurs dans l’expansion des dites technologies. Au cours de ce meeting, une décision notable a été prise : deux sous-comités rattachés à la CFTC devraient bientôt voir le jour. Le premier sera dévoué aux cryptomonnaies, le deuxième aux applications et cas d’usage des blockchains dans le monde de la finance.

« Le CFTC ne devrait pas essayer de juger quel produit vaut la peine d’être lancé et quel produit n’en vaut pas la peine. Le marché, les investisseurs et les consommateurs doivent décider d’eux-mêmes. » Brian Quintenz, membre de la CFTC

Cliquez ici pour vous inscrire à notre newsletter et recevoir cet article 24h en avance !

image from Shutterstock.com

Avatar
Tombé dans le domaine des cryptomonnaies durant l’été 2017, je m’intéresse particulièrement aux projets novateurs et aux relations dans la communauté. Chasseur de scam à mes heures perdues, vous pouvez me retrouver tous les matins dans notre newsletter !

Poster un Commentaire

avatar